Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.
Profil
À propos de l'IFDD
Organigramme
Nouvelles
Actions de l'IFDD à travers le monde
Réalisations
Emplois
Conseil d'orientation
Statuts de l'IFDD
 

 Écrivez-nous
 Plan du site
Accueil : Profil : Nouvelles : La Francophonie participe à la Semaine de haut niveau des Nations Unies
La Francophonie participe à la Semaine de haut niveau des Nations Unies

La 74ème Session de l'Assemblée générale des Nations Unies s'est ouverte le 23 septembre 2019 au siège des Nations Unies à New-York. Les délégations de 193 pays conduites par les chefs d'État et de gouvernement ont pris part à cette rencontre qui revêt un caractère spécial. En effet le Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur Antonio Guterres a souhaité saisir l'opportunité de cet évènement pour rappeler aux plus hauts dirigeants de ce monde, l'urgence climatique qui menace grandement la viabilité de notre planète, notre maison commune. Une Semaine de haut niveau a donc été organisée autour d'enjeux cruciaux à savoir le changement climatique, le développement durable, la finance du développement, la couverture sanitaire universelle et les petits États insulaires en développement. Cette semaine de haut niveau a connu la participation de la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Louise Mushikiwabo qui a été reçue par le Secrétaire général des Nations Unies.

Dans son propos liminaire à l'occasion de l'ouverture du Sommet « Action pour le climat », le 23 septembre, le Secrétaire général des Nations Unies a dressé un portrait très inquiétant du réchauffement climatique qui augmente la vulnérabilité de tous les pays face aux catastrophes naturelles, en forte recrudescence, et à la perte de la biodiversité. Il a rappelé la nécessité de limiter le réchauffement climatique en dessous des 1,5 degrés Celsius, ce qui requiert un changement de paradigme. Le plus grand coût pour la planète est « l'inaction », il faudrait plus de 100 milliards de dollars US pour permettre aux pays les moins avancés de s'adapter aux effets du changement climatique. Monsieur Antonio Guterres a enfin mis l'accent sur l'importance du partenariat au sein d'un même pays et entre les États pour développer une stratégie commune permettant de lutter efficacement contre le changement climatique. Les différentes interventions des chefs d'État et de gouvernement sont venues confirmer cette nécessité de passer désormais à l'action, sans quoi le monde aura manqué un rendez-vous crucial avec son avenir.


Panel d’ouverture du Sommet sur le développement durable, 24 septembre 2019, New-York

Quant au Sommet sur le développement durable qui s'est tenu les 24 et 25 septembre, le constat n'est pas non plus très encourageant. Le Rapport des Nations Unies sur le développement durable - Édition 2019 fait état d'un recul dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD). Il reste encore beaucoup à faire sur des thématiques comme l'égalité des genres, le changement climatique, la justice et la gouvernance, la lutte contre la pauvreté pour n'en citer que ceux-là. Une note d'espoir reste la volonté manifeste des États à intégrer le développement durable dans les politiques et programmes de développement. Cette volonté doit se concrétiser par des actions, à savoir l'augmentation du financement des ODD, la promotion de l'égalité des genres, l'accès aux ressources par les pays les plus vulnérables, la mobilisation de la société civile, l'élaboration de politiques en faveur des jeunes et des femmes, le virage vers le numérique, etc... Le Secrétaire général des Nations Unies a mis un accent sur le partage des bonnes pratiques en matière de développement durable afin de soutenir la coopération internationale au service des ODD et ne laisser personne de côté. La Francophonie a pour sa part engagé depuis plusieurs années des actions qui vont dans ce sens afin de soutenir les actions de ses États et gouvernements membres dans la planification et la mise en œuvre des ODD. En effet, en 2018, un premier Rapport de la Francophonie sur les bonnes pratiques et innovations majeures en matière de développement durable a été publié. Pour la seconde année consécutive, une nouvelle édition de ce rapport a été publiée grâce aux contributions des acteurs institutionnels, des membres de la société civile, du secteur privé, des jeunes, des acteurs scientifiques, et des différentes directions et opérateurs de la Francophonie. Ce rapport a été diffusé durant la Semaine de haut niveau des Nations Unies à New-York et peut être consulté en cliquant ici.

785_Couv_RapportDD_2019_petite 

La Francophonie saisit l'occasion pour renouveler ses profonds remerciements à l'ensemble des acteurs de ses États et gouvernements membres pour leur précieuse contribution à la réalisation de ce projet. Ce rapport montre l'immense diversité de bonnes pratiques en développement durable qui existe au sein de la Francophonie. La Francophonie continuera de jouer son rôle de catalyseur pour l'atteinte des ODD.



:: haut de la page
 
:: IFDD

Profil | Domaines d'intervention | Réseaux | Documentaires | Agenda


56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉL. 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.

Site conçu et réalisé par