Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Programmation : Programme : Projet

Programmation 2002-2003 Retour

Technologies et mécanismes d'accès à l'énergie

Dernière mise-à-jour: 2 mars 2004

Responsable du Projet: BENABDALLAH, Boufeldja

L'action de l'Institut dans ce contexte se focalisera sur l'identification des techniques et des technologies appropriées utilisant notamment les énergies renouvelables, ainsi que sur les mécanismes institutionnels et financiers visant leur maîtrise endogène. Les mutations en cours dans le secteur de l'énergie suggèrent des réflexions poussées pour tirer le meilleur parti des nouveaux cadres institutionnels et des mécanismes innovants développés ici et là dans le monde et assurer ainsi les transitions énergétiques nécessaires. Cette action se fera par l’élaboration et la diffusion de guides et de monographies, l’organisation d’ateliers et de séminaires et la mise en œuvre d’actions pilotes de terrain. Les objectifs sont de contribuer à : - apporter une réponse durable aux besoins énergétiques de base des populations rurales et péri urbaines, besoins actuellement couverts principalement par la biomasse et ses dérivés ; - accompagner la transition vers les formes et modes modernes d'accès et d'utilisation de l'énergie ; les activités autour de l'électrification rurale décentralisée (ERD) et de maîtrise des technologies d'énergies renouvelables (EnR), à savoir : solaire, éolien, micro hydro, géothermie, s'inscrivent dans cette perspective, de même que la mise en œuvre des formes modernes d'utilisation de la biomasse ; - promouvoir les mécanismes institutionnels et financiers qui favorisent une maîtrise endogène de l'approvisionnement en énergie du monde rural ; des politiques énergétiques et cadres institutionnels correctement établis y contribuent ; la diffusion des nouveaux arrangements institutionnels et des mécanismes locaux de financement appropriés (micro crédit, mobilisation de l'épargne locale) y concourent aussi.

Acquis

Ce projet s’est fait un nom dans les actions concernant l’électrification rurale décentralisée utilisant les énergies renouvelables (Solaire : Maroc, Mauritanie, Cambodge, Laos, Clac-Tchad, Tunisie, Vanuatu, Vietnam ; Éolienne : Mauritanie, Tunisie, Viêt-Nam ; Micro hydroélectricité : Cameroun, Guinée, Gabon, Laos ; Biogaz : Guinée). Les grandes concertations régionales et internationales sur l’électrification rurale décentralisée (Marrakech 1995), sur la biomasse (Abidjan 1999) et sur l’éolien (Nouakchott, 2003) organisées par l’IEPF dans le cadre du projet ont été extrêmement porteuses sur le plan de la diffusion des idées et la mobilisation de la communauté internationale sur ces questions. Les guides et monographies produits (photovoltaïque, pompage solaire, éolien, ERD, Biogaz, Biomasse ligneuse …) ainsi que les atlas de l’expertise francophone produits dans ce cadre par l’IEPF sur le solaire photovoltaïque et thermique, l’éolien, la biomasse et l’ERD, ont connu une très large diffusion au point de nécessiter pour certains une réédition. Les formations techniques ont été très en demande par nos pays membres. On peut citer entre autres les formations sur la valorisation énergétique de la biomasse lignocellulosique au pôle thermochimique d’Abidjan qui a permis de toucher près de 300 professionnels du domaine durant les 5 années d’existence (1995-1999), et à Ouagadougou en 2002, ainsi que les formation sur l’ERD au CDER-Maroc et sur le séchage par les EnR des produits agroalimentaires avec ETSHER/GERES (1998-2000). Les travaux sur les mécanismes de financement des actions pour l’accès à l’énergie caractérisent de façon significative ce biennum. On peut citer, d’une part l’expérience Micro-crédit Énergie pour l’acquisition de systèmes P.V. familiaux au Burkina Faso (2001-2002) et d’autre part le montage en cours pour le financement d’un programme régional en Afrique subsaharienne de développement de la micro hydroélectricité et le montage réussi du financement du programme d’étude et de prise de mesures de l’éolien en Tunisie.

Perspective

L’événement - phare du biennum est le Symposium international sur l’éolien qui a eu lieu en Mauritanie, du 22 au 25 janvier 2003. Il s’agit d’une concertation visant à attirer l’attention des décideurs du Sud sur le potentiel de cette forme d’énergie qui connaît aujourd’hui un développement sans précédent. Cette manifestation a regroupé quelque 200 experts provenant de 29 pays dont 27 de l’espace francophone et plusieurs institutions régionales et internationales dont l’UEMOA, le CILSS, La BM, la BAD, l’UNESCO et l’ISESCO). Les différents projets de démonstration seront poursuivis en vue de promouvoir l’accès à l’énergie aux populations des zones rurales et périurbaines. Mais une attention particulière sera accordée aux conditions à réaliser et aux mécanismes à mettre en œuvre pour que les bénéficiaires s’approprient les projets dans leur réalisation et leur exploitation, les techniques et les technologies en jeu de même que les mécanismes innovants de financement. Les nouveaux arrangements institutionnels pour l’électrification rurale décentralisée (ERD) et l’accès à l’énergie en général comme vecteur de réduction de la pauvreté feront l’objet d’un suivi particulier dans la perspective d’une concertation internationale qui devrait être organisée au prochain biennum. Deux activités structurent l’ensemble des opérations prévues : - diffusion et maîtrise des technologies ; - mécanismes institutionnels et financiers.

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.