Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Programmation : Programme : Projet

Programmation 2004-2005 Retour

Politiques environnementales et mise en oeuvre des Conventions

Dernière mise-à-jour: 2 mars 2004

Responsable du Projet: ABDOULHALIK, Faouzia

Le projet est appelé à consolider la dynamique entamée au cours des biennums précédents en poursuivant des actions de sensibilisation sur les thèmes des grandes conventions internationales ; des actions de formation des acteurs du développement et des négociateurs sur l'élaboration des politiques environnementales et la mise en oeuvre des conventions ; la diffusion d'une information pertinente en direction des pays membres; et l'animation de concertations francophones en marge des grandes rencontres internationales.

Au cours de ce biennum, le projet s'inscrit dans le suivi du plan d'action du Sommet de Johannesbourg et du Cadre d'action francophone de Tunis. Il s'inscrit par ailleurs dans la perspective du prochain Sommet de la Francophonie (Ouagadougou, novembre 2004) auquel il contribuera par l'organisation d'un colloque conjoint avec l'Agence Universitaire de la Francophonie et par l'élaboration d'indicateurs de développement durable dans l'espace francophone.

Compte tenu de ce qui précède, le projet se focalisera sur le renforcement des capacités pour l'élaboration des stratégies nationales de développement durable dont l'échéance convenue est la fin de l'année 2005, celles de politiques environnementales, ainsi que pour l'appui aux démarches d'agendas 21 locaux. Une action particulière d'accompagnement de nos pays membres concernés sera mise en oeuvre dans le cadre de la préparation et la tenue de la Conférence des Nations Unies sur le programme de développement durable des Petits États Insulaires en Développement.

Les concertations francophones en marge des réunions des Conventions de Rio se poursuivront. Elles seront organisées à l'amont grâce à la tenue d'ateliers préparatoires. Une évaluation externe de ces concertations sera entreprise, 12 ans après la Conférence des ministres de l'environnement des États et gouvernements membres de la Francophonie qui avait introduit cette démarche dans le Cadre d'action de Tunis en 1991. Les recommandations qui seront issues de cette évaluation permettront de mieux orienter et adapter l'action aux nouveaux contexte et enjeux des négociations internationales.

La mise en oeuvre de ces Conventions sur la biodiversité, les changements climatiques et la désertification dans nos pays continuera d'être appuyée par le renforcement des capacités des cadres nationaux, notamment par la formation à la formulation des projets, la maîtrise des mécanismes de financement et les techniques de négociation.

Pour toutes les actions de formation, une approche régionale sera développée. La répartition de ces actions s'appuie sur les caractéristiques environnementales des pays bénéficiaires et leurs besoins prioritaires. Quant aux actions d'information et de concertations, elles s'adresseront à l'ensemble de nos pays membres.

Acquis

Le Rapport sur " l'avenir de l'environnement mondial 3 " publié par le PNUE en 2002 fait état d'une dégradation des sols, de la disparition des forêts, d'une diminution à un rythme alarmant de la diversité biologique et d'une augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère accentuant le phénomène de réchauffement climatique. L'augmentation de la demande en eau liée à la croissance de la population, au développement industriel et à l'expansion de l'agriculture irriguée fait courir le risque d'une raréfaction de la ressource dans les décennies à venir.

Les pays en développement, en particulier les moins avancés, sont les plus vulnérables à ces menaces, leur capacité à s'adapter au changement étant faible. L'accumulation de ces faits qui démontrent la vulnérabilité grandissante des hommes aux mutations que subit l'environnement appelle une réponse importante sous forme de politiques et de décisions sur différents fronts. La faible capacité de réponses des pays en développement face aux menaces énumérées ci-dessus, en raison de leurs moyens financiers limités, de leurs capacités institutionnelles et humaines insuffisantes, nécessitent une attention urgente.

Ces pays se situent à des stades plus ou moins avancés dans la mise en oeuvre des Conventions environnementales et des engagements du Sommet de Johannesbourg. Ils sont confrontés à une série de problèmes que l'on peut catégoriser comme suit si l'on se réfère aux comptes rendus des rencontres francophones en marge des conventions, ceux des ateliers thématiques réalisés au cours des dernières années et des rapports nationaux élaborés par les pays à différentes occasions : capacités insuffisantes pour l'élaboration et la mise en oeuvre des politiques, stratégies et plans d'action en matière d'environnement et de développement durable ; maîtrise insuffisante des mécanismes de financement existants ; faible participation aux négociations ; information dispersée ou difficilement accessible.

Perspective

L'objectif global du projet est de contribuer au développement durable des pays membres de la Francophonie à travers l'appui à l'élaboration des politiques et la mise en oeuvre des conventions environnementales. Cet objectif global se décline en 2 objectifs spécifiques :
  • soutenir les efforts des pays membres dans l'élaboration des politiques et la mise en oeuvre des conventions par : (i) le développement des capacités à mettre en oeuvre des stratégies de développement durable ; (ii) la promotion d'une approche intégrée de mise en oeuvre des conventions environnementales ; (iii) la maîtrise des mécanismes de financement et des techniques de négociation ; (iv) et la mise à disposition d'une information pertinente sur l'environnement et sur le développement durable;
  • renforcer la présence concertée francophone dans les rencontres internationales sur l'environnement et le développement durable en assurant l'animation des concertations francophones en marge de ces rencontres.

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.