Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Domaines d'intervention : Axe : Projet

Domaines d'intervention 2015-2018 Retour

Soutien à la maîtrise des outils de gestion de l’environnement et promotion de l’économie verte

Dernière mise-à-jour: 23 janvier 2017
Responsable du projet : NGO-SAMNICK, E. Lionelle

Dans la plupart des pays francophones en développement, les effets combinés des activités économiques, de la croissance démographique, de l'augmentation des besoins énergétiques, des changements climatiques, de la perte de biodiversité, et de la désertification, ont induit une dégradation prononcée des ressources naturelles et une augmentation considérable des risques environnementaux. Cette situation se traduit notamment par une accélération de la déforestation, une accentuation de l'érosion, des perturbations du bilan hydrique ainsi que des mouvements migratoires et une aggravation des tensions socioéconomiques.

 

Les modèles économiques reposant sur une croissance irresponsable encourageant l'exploitation effrénée des ressources naturelles ont atteint leurs limites. Les avantages, en termes d'emplois et revenus générés par ces modèles économiques, ont été largement insuffisants pour compenser les coûts liés aux externalités sociales et environnementales. Ceci d'autant plus que ces coûts, non pris en compte par les mécanismes de marché, sont souvent assumés par les couches de population les plus défavorisées ou par les pays les moins outillés en terme de règlementation environnementale et sociale. Ces phénomènes mettent donc en péril, de manière parfois irréversible, l'équilibre d'écosystèmes déjà fragiles dont la sauvegarde est pourtant capitale pour le développement économique et social des pays concernés. L'insuffisance des actions de prise en charge vient aggraver ces conséquences néfastes en accentuant la vulnérabilité de plusieurs pays membres, notamment ceux en développement.

 

Par ailleurs, la Stratégie économique pour la Francophonie adoptée au Sommet de la Francophonie en Novembre 2014 à Dakar met en évidence la nécessité de concilier croissance économique, lutte contre la pauvreté et les inégalités, sauvegarde du capital naturel et réduction de la vulnérabilité face aux changements climatiques et autres risques environnementaux. Les outils de gestion de l'environnement sont au cœur de cette démarche car ils servent justement à analyser les modalités de développement économique et social, et à orienter les décisions dans une optique d'optimisation des ressources naturelles, de limitation des déchets et d'équité sociale.

 

Le projet « Maîtrise des outils de gestion de l'environnement et promotion de l'économie verte » vise ainsi à renforcer les capacités des pays francophones afin qu'ils mettent en place les conditions nécessaires à une transition vers le développement durable.

 

Les axes d'intervention:

Le projet se déploie autour de quatre composantes principales :

  • le droit de l'environnement en vue d'étudier et d'élaborer les stratégies et régulations juridiques concernant la gestion de l'environnement à un niveau local, national ou/et global, pour une mise en œuvre efficiente du droit de l'environnement, en termes de cadres politiques et institutionnels.
  • l'économie verte pour promouvoir l'intégration de la croissance verte et inclusive dans les stratégies nationales et régionales de développement durable, et pour soutenir les démarches de transition vers des économies durables, génératrices d'emplois décents pour tous, dans une perspective d'élimination de la pauvreté et des inégalités sociales. Ces capacités concernent notamment l'utilisation d'instruments économiques basés sur le marché comme les quotas de pollution, la fiscalité et la comptabilité verte pour intégrer les coûts environnementaux et  sociaux.
  • l'évaluation environnementale et sociale pour renforcer les capacités dans la mesure des impacts des politiques, plans, programmes et projets de développement sur l'environnement et les populations, et l'élaboration, la mise en œuvre et le suivi des mesures environnementales et sociales viables.
  • la participation citoyenne dans le cadre de l'initiative Objectif 2030 pour faire progresser la sensibilisation, la formation, l'implication et le partage d'expériences des acteurs de la société civile, de plus en plus efficacement. Il en est de même du soutien de la transparence de l'action publique afin de créer une synergie favorisant l'acceptabilité sociale dans la mise en œuvre de politiques de développement durable.

Les modalités de réalisation :

Mis en œuvre en collaboration avec les opérateurs de la Francophonie, et en synergie avec plusieurs organisations multilatérales, le programme « soutien à la maîtrise des outils de gestion de l'environnement et promotion de l'économie verte » s'appuie sur trois dispositifs complémentaires :

  • en amont par l'analyse et la prospective à travers les atlas qui présentent le profil des pays, sur les thématiques de référence du projet;
  • par les appuis institutionnels, juridiques et règlementaires pour la protection de l'environnement; le renforcement des capacités et des appuis techniques et financiers aux démarches innovantesou exemplaires;
  • en aval par la capitalisation et la diffusion des bonnes pratiques, des acquis et savoirs à travers la publication d'études diagnostiques, de guides méthodologiques, de manuels, de fiches techniques et de périodiques de même que des web-reportages pour accompagner le plaidoyer auprès des décideurs et la vulgarisation auprès du grand public visant l'engagement et l'adoption de mesures fiables.

Pour ce faire, le programme prévoit différents modes d'intervention, selon les acteurs et leurs rôles : le renforcement des capacités par la formation et la diffusion de supports de vulgarisation; le plaidoyer auprès des décideurs clés dans le but de renforcer l'engagement politique et d'encourager l'adoption de mesures économiques, juridiques, sociales et environnementales; la création de nouvelles connaissances à partir de résultats fiables; la mise en place de plateformes d'échange d'expériences et de savoirs , et enfin l'accompagnement des pays pilotes et l'expérimentation citoyenne des démarches innovantes pour l'utilisation des nouvelles connaissances acquises. Les parties prenantes et bénéficiaires du projet sont les décideurs politiques, les cadres de l'administration publique, les acteurs académiques et les organisations du secteur privé et de la société civile. Les secteurs d'activité privilégiés par le programme sont les secteurs clés pour une transition vers le développement durable : il s'agit notamment de l'agriculture, la construction, l'eau, l'énergie, les forêts, la gestion des déchets, la manufacture, les mines,  le tourisme et le transport.

 

Les perspectives: 

Grâce aux interventions du programme, les capacités des acteurs sont renforcées pour tenir compte de la valeur du capital naturel dans les politiques publiques et programmes de développement, réduire la vulnérabilité des populations liée aux risques environnementaux et saisir les opportunités de création d'emplois décents dans une perspective de développement durable. Les capacités acquises aident aussi les acteurs à adopter les normes et les comportements nécessaires à une production et une consommation durables. De même, les espaces régionaux de coopération stimulent la mutualisation des expériences, le partage de connaissances et de bonnes pratiques, de même que la promotion et l'intégration du développement durable comme vecteur de croissance, d'inclusion sociale et d'innovation dans les chaînes de valeur et les marchés régionaux et mondiaux.

 

Les partenaires et bénéficiaires:

Pour mettre en œuvre ces actions préétablies, quatre mécanismes de participation sont prévus :

  • Les appels à manifestation d'intérêt des pays intéressés par le renforcement des capacités sur les thématiques couvertes sur la base de l'évaluation des besoins en assistance technique.
  • Les inscriptions en ligne sur http://www.objectif2030.org/ pour les formations numériques ouvertes à tous et l'appui technique et financier des projets concrets à impacts rapides dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du développement durable.
  • Les appuis ciblés dans des cas exceptionnels de crise ou de catastrophe naturelle.

Le projet est ouvert au renforcement de ses partenariats stratégiques, institutionnels ou financiers en vue d'accroître et de démultiplier son impact.

 

Quelques publications :

 

662_Couv_Guide_E-V_petit  704_Couv_Guide_genre_EE_web 549_Couv_part_publique 597_Couv_RADE_no00 677_Couv_MOGED5_2015 couv_objectif_2030_400

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.