d-cameroun.gif (1156 octets)


Cameroun

Dernière modification : 05-02-04A

Situation politique et économique
Situation énergétique
Électricité
Production
Transport
Distribution
Entreprises étrangères

 

Situation politique et économique

Sources : USA.CIA. World Factbook 2002. Site / Chiefs of State and Cabinet Members of Foreign Governments. Site, 2003 ; Quid. Site, 2002 ; African Top Level Domains Limited, Site 2003 ;
Capitale Yaoundé
Carte Cameroun
Population 16,184 M (2003 ; 02E)
Langues Français, officielle ; anglais, officiel ; 24 langues africaines majeures ;
Alphabétisation 63,4 % (2003 ; 95E)
Religions Animistes (40 %), chrétiens (40 %),  musulmans (20 %)
Espérance de vie 54,36 ans (2003 ; 02E)
Fête nationale 20 mai (Fête de la République - 1972)
Superficie 475 440 km2
Ressources naturelles Pétrole, bauxite, fer, bois et potentiel hydraulique
PIB 26,4 G$US (2003 ; 01E) 
Croissance 4,9 % (2003 ; 01E) 
Inflation 2 % (2003 ; 00E) 
Dette extérieure 10,9 G$US (2003 ; 00E)
Monnaie Franc CFA (XAF)
Chômage 30 % (2003 ; 01E) 
Associations  AIEA, AIF, BAD, BDEAC, BID, BIRD, CEEAC, Commonwealth, FMI, G-77, OMC, ONU, OUA,  ZF (Légende)
  
Gouvernement

Président de la République : Paul Biya

Premier Ministre : Peter Mafany Musonge
Ministre d'État aux Relations extérieures : François-Xavier Ngoubeyou
Ministre d'État aux Finances et au Budget : Michel Meva'a Meboutou
Ministre d'État pour le Commerce et le Développement industriel : Bello Bouba Maigari
Ministre des Affaires économiques, de la Planification et du Développement du territoire et ministre des Investissements publics : Martin Aristide Okouda
Ministre de l'Environnement et des Forets : Clarkson Noben Tanyi-Mbianyor
Ministre des Mines, des Ressources hydriques et de l'Énergie : Joseph Aoudou
Ministre délégué aux Affaires économiques responsable de la Relance économique : Joseph Dsir Nguenang
Ministre délégué aux Relations extérieures responsable du Commonwealth : Joseph Ndion Ngute
Ministre délégué aux Relations extérieures responsable des Relations avec le Monde islamique : Adoum Gargoum
(2003 ; 10-09-02)

Situation politique

La République du Cameroun est un État indépendant depuis le 1er janvier 1960. C'est une démocratie parlementaire. Les dernières élections législatives ont eu lieu le 23 juin 2002. Le Parlement camerounais est unicaméral: l'Assemblée nationale compte 180 députés élus au suffrage universel. Le Président de la République est aussi élu par un scrutin populaire. Le Premier Ministre est désigné par le Président, tout comme le Conseil des ministres sur recommandation du Premier Ministre. Les principaux partis politiques camerounais sont le Ralliement Démocratique du Peuple camerounais et le Front Social Démocrate. Les prochaines élections législatives auront lieu en 2007, les présidentielles en octobre 2004. (2003 ; 29-05-03)

 
Situation énergétique

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration. Site / Office of Fossil Energy. Site, 2003 ; UNDP. Human Development Report. Site, 2003 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Utility Data Institute, 2002 ; Protocole de Kyoto, 2002 ; Jeune Afrique L'Intelligent, #2160 et #2150. 2002 ; La Lettre Afrique Expansion, # 723, 2002 ;

Électricité

 

Accès à l'électricité nd
  Augmentation de la demande

La demande en électricité augmente de 6 % par année et devrait doubler d'ici 10 ans au Cameroun. (16-12-02)*

La demande en électricité est en hausse de 8 % par an depuis les 10 dernières années au Cameroun. (09-07-03)*

  Consommation 3,255 TWh (2003 ; 00)
  Consommation par habitant 183 kWh/an (2003 ; 00)
  Production
Annuelle (2003 ; 00)

Puissance installée (2003 ; 00)

Totale 3,5 TWh
100 %
819 MW
Combustibles fossiles (total) 0,093 TWh
2,66 %
94 MW
Charbon nd
nd
nd
Gaz nd
nd
nd
Pétrole nd
nd
nd
Géothermique 0 TWh
0 %
0 MW
Hydroélectricité 3,407 TWh
97,34 %
725 MW
Nucléaire 0 TWh
0 %
0 MW
Solaire 0 TWh
0 %
0 MW
Autre 0 TWh
0 %
0 MW
  Exportations 0 TWh/an (2003 ; 00)
  Importations 0 TWh/an (2003 ; 00)
  Historique Consommation, production, puissance installée, exportations et importations de 1991 à 2000, voir tableau

Charbon (2002 ; 00)

  Consommation 908 tonnes
  Production 908 tonnes
  Exportation 0 tonnes
  Importation 0 tonnes
  Réserve nd
Gaz naturel (2002 ; 00)
  Consommation 0 Gm3 (milliard de mètre cube)
  Production 0 Gm3
  Exportation 0 Gm3
  Importation 0 Gm3
  Réserve 110 Gm3
Pétrole (2002 ; 00E)
  Consommation 22 730 barils/jour
  Production 84 820 barils/jour
  Exportation

69 080 barils/jour

  Importation 3 670 barils/jour
  Réserve 400 M barils (2003 ; 02E)
Carte nd
Déficit énergétique

En raison d'un manque d'eau dans le bassin de la Sanaga, où se trouvent les centrales de Edéa et de Song Loulou, le pays souffre d'un déficit énergétique significatif : AES-SONEL ne dispose que de 480 MW de puissance effective alors que la demande s'élève à 535 MW. L'entreprise se voit obligée de procéder à des délestages en attendant la mise en service des trois centrales thermiques (Douala, Yaoundé et Bafoussam) construites d'urgence et qui ajouteront 45 MW au parc de production national. (2002 ; 14-01-02)

En raison des problèmes financiers importants de la maison-mère d'AES-SONEL aux États-Unis, l'entreprise a cessé ses investissements dans le pays. Les infrastructures ayant rapidement besoin d'améliorations, les délestages se multiplient. (2002 ; 25-03-02)

Le nombre des clients de l'AES -SONEL au Cameroun est de 427 000. L'entreprise doit augmenter ce chiffre à 1,3 M avant la fin de son contrat, ce représente en moyenne 68 000 nouveaux abonnés par année.
Jusqu'à maintenant, l'entreprise a ajouté au réseau des centrales thermiques d'une puissance installée totale de 47 MW et envisage d'ajouter pour 60 MW de puissance supplémentaire d'ici la fin de 2003, ce que plusieurs jugent insuffisant pour rencontrer la demande à long terme. (16-12-02)*

Les coupures d'électricité au Cameroun se sont aggravées au mois juin 2003 incitant le gouvernement à faire un appel au calme auprès de la population et des média. Selon AES-Sonel, les pluies seraient en cause ; bien qu'abondantes, elles n'arrosent pas le bon versant. Dans certaines zones, les coupures peuvent durer plus de la moitié de la journée. AES-Sonel justifie cette pénurie par la vétusté des équipements, la reprise économique et la demande qui est en hausse croissante de 8 % par an depuis ces dix dernières années. Pour améliorer le réseau électrique, AES a d'ores et déjà réalisé quelques aménagements : installation d'une centrale thermique qui produira 47 MW d'électricité supplémentaire, installation de nouveaux branchements et transformateurs et réhabilitation des turbines hydroélectriques. L'autre cas aggravant, ce sont les impayés aussi bien de la part des particuliers que des ministères et entreprises publiques, d'autant que depuis la privatisation de la société nationale, les prix ont beaucoup augmenté. (09-07-03)*

La demande en électricité au Cameroun est supérieure de 150 MW à la puissance disponible dans le pays. (14-08-03)*

Environnement
Efficacité énergétique nd
Émissions de dioxyde de carbone (CO2 issu de combustibles fossiles) 1,9 M de tonnes/an (2001 ; 99E)
Ratification du protocole de Kyoto Non (2002 ; 27-08-02)
Politique énergétique et situation de l'industrie
Structure de l'industrie

La SONEL détient un monopole sur la production, le transport et la distribution d'électricité au Cameroun. (18-07-01)

En juillet 2000, l'entreprise américaine AES Sirocco a acquis 56 % de la SONEL. La nouvelle entreprise AES-SONEL détient une concession de 20 ans sur la production, le transport et la distribution de l'électricité au Cameroun. (16-12-02)*

Contexte réglementaire

Pour suivre les directives du FMI, le gouvernement du Cameroun a décidé de privatiser SONEL en 2000 et espère pouvoir tirer de sa vente entre 80 et 90 M$US.
En février 2001
AES fut la seule compagnie parmi cinq compagnies présélectionnées à avoir fait une offre pour la SONEL.
(2001 ; 03-04-01)

Le gouvernement accepte une participation étrangère à la SONEL en vendant 56 % des parts de l'entreprise à AES pour 70 M$US. Le contrat prévoit une concession de 20 ans et l'État demeure propriétaire des autres 44 %. L'entreprise s'appelle maintenant AES-Sonel. (2001 ; 18-07-01)

Plusieurs entreprises camerounaises poursuivent AES-SONEL et exigent 15 M€ de dédommagement pour compenser les pertes encourues par les pannes fréquentes. (2002 ; 25-03-02)

Entreprises nationales

SONEL ;

SONEL

AES contrôle la SONEL avec 56 % des actions. L'État détient le reste. (18-07-01)

Ventes : 100 M$US (2001, 00)

Jean David Bile remplace Helen Tarnoy au poste de chef de la direction de la AES-Sonel au Cameroun. (23-02-04)*

Ententes de coopération
Chine La Chine accordera 46 M€ pour financer en partie la construction de trois centrales hydroélectriques au Cameroun. (09-10-03)*
Associations énergétiques nd

 

Production

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy 2001 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; La Lettre Afrique Expansion, # 723, 2002

Thermique Le parc thermique du Cameroun se compose en gros de 30 centrales au diesel, il rempli surtout le rôle de soutient du parc hydroélectrique, principalement lors des sécheresses qui affectent le niveau d'eau des réservoirs des barrages.
Les centrales thermiques les plus importantes sont situées à Garoua (20 MW), Douala (15 MW) et à Yaounde (11 MW).
(2001 ; 03-04-01)
  Douala : Mise en service

L'AES-SONEL vient de mettre en service une centrale thermique de secours de 9,6 MW dans la ville de Douala, affectée récemment par des pannes à répétition. ( 2002 ; 04-03-02)

  Kirbi : Projet La firme canadienne Ocelot Energy a signé en août 1998 avec la Société nationale des hydrocarbures (SNH) une entente dans le but d'exploiter la réserve de gaz naturel marin du Sanaga Sud. Outre le forage, la construction d'un pipeline de 10 à 12 Km et la construction d'une usine de traitement, le projet prévoit l'implantation d'une centrale électrique au gaz d'une puissance de 175 MW près de la ville portuaire de Kribi. (2001 ; 03-04-01)
Éolienne nd
Géothermique nd
Hydroélectrique Avec la République Démocratique du Congo, le Cameroun est le pays d'Afrique avec le plus grand potentiel hydroélectrique. Plus de 110 sites possibles ont été identifiés qui pourraient cumuler une puissance de production d'électricité de plus de 50 000 MW.
Les deux plus importantes centrales hydroélectriques du pays, Edea et Song Loulou, sont situées sur la rivière Sananga.
(2001 ; 03-04-01)
Nucléaire nd
Solaire nd

 

Transport

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2001 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the Word 2001, 2001 ;

Réseau Le réseau de transport d'électricité du Cameroun se subdivise en 4 régions et compte 2 000 km de lignes. (2001 ; 01)
Interconnexions
Aucune (2001 ; 01)

 

Distribution

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; La Lettre Afrique Expansion, # 730, 2002 ; Jeune Afrique L'intelligent, #2150, 2002 ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the Word 2001, 2001 ;
Réseau

nd

Nombre de clients Le nombre des clients de l'AES-SONEL au Cameroun est de 427 000. L'entreprise doit augmenter ce chiffre à 1,3 M avant la fin de son contrat, ce qui fait en moyenne 68 000 nouveaux abonnés par année. (16-12-02)*
Service

Depuis la fin de 2001, la ville de Douala souffre de nombreux délestages. Le problème s'étend maintenant à plusieurs villes du pays, dont la capitale Yaoundé. (2002, 04-03-02)

Les pertes techniques s'élèvent à 10 % sur le réseau camerounais et sont surtout dues au transport. (2002; 25-03-02)  

 

Entreprises étrangères

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Rapports annuels d'entreprises ; 
Entreprises des pays membres de la Francophonie
Liste nd
Autres entreprises
AES AES contrôle la SONEL avec 56 % des actions. L'État détient le reste. (18-07-01)
Liste AES (États-Unis) ;

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.