d-egypte.gif (1053 octets)


Égypte

Dernière modification : 19-02-04A

Situation politique et économique
Situation énergétique
Électricité
Production
Transport
Distribution
Entreprises étrangères

 

Situation politique et économique

Sources : USA.CIA. World Factbook 2002. Site / Chiefs of State and Cabinet Members of Foreign Governments. Site, 2003 ; Flags Of The World. Site, 2003 ; African Top Level Domains Limited, Site 2003 ; Quid. Site, 2002 ;
Capitale Le Caire
Carte Égypte
Population 74,719 M (2003 ; 03E)
Langues Arabe, officiel ; anglais ; français ;
Alphabétisation 57,7 % (2003 ; 03E)
Religions Musulmans sunnites (94 %) ; coptes (6 %) ;
Espérance de vie 70,41 ans (2003 ; 03E)
Fête nationale 23 juillet (Fête de la Révolution - 1952)
Superficie 1 001 450 km2
Ressources naturelles Pétrole, gaz naturel, fer, gypse, phosphates, calcaire, manganèse, talc, amiante, plomb, zinc,
PIB 268 G$US (2003 ; 02E) 
Croissance 1,7 % (2001 ; 02E) 
Inflation 4,3 % (2001 ; 00) 
Dette extérieure 30,5 G$US (2003 ; 02E) 
Monnaie La Livre égyptienne (EGP)
Chômage 12 % (2003 ; 02E) 
Associations  ACCT ; AIEA ; BAD ; BADEA ; BERD ; BID ; BIRD ; CCA ; CEMN (observateur) ; CUEA ; FADES ; FMA ; FMI ; ISO ; LA ; OCI ; OEA (observateur) ; OHI ; OMC ; OMM ; OMPI ; ONU ; OPAEP ; OUA. (Légende)
  
Gouvernement

Président de la République : Mohammed Hosni Mubarak

Premier Ministre : Atef Mohammed Ebeid
Ministre de l'Électricité et de l'Énergie : Hassan Ahmed Younis
Ministre de l'Environnement : Mamdouh Riyadh Tadros
Ministre d'État aux Affaires environnementales : Nadia Riad Makram Ebeid
Ministre des Finances : Muhammad Medhat Hassanein
Ministre des Affaires étrangères : Ahmed Maher
Ministre d'État aux Affaires étrangères : Faysa Aboul Naga
Ministre d'État à la Coopération internationale : Ahmad Mahrus El-Dersh
Ministre du Commerce extérieur : Youssef Boutros-Ghali
Ministre du Pétrole : Sameh Fahmy
Ministre des Ressources hydriques et de l'Irrigation : Mahmoud abd al-Halim Abu Zeid
(2003 ; 29-05-02)

Situation politique La République arabe d'Égypte est un État indépendant depuis le 28 février 1922. C'est une démocratie parlementaire. Les dernières élections législatives ont eu lieu le 8 novembre 2000. Le Parlement égyptien est bicaméral : l'Assemblée du Peuple compte 454 membres dont 444 élus au suffrage universel et 10 nommés par le Président de la République; le Conseil consultatif compte 264 membres dont 176 sont élus au suffrage universel et 88 nommés par le Président. Ce dernier est nommé par l'Assemblée du Peuple mais sa nomination doit être approuvée par référendum. C'est le Président qui nomme le Premier Ministre et le Conseil des ministres. Le parti National Démocrate est le plus important parti politique égyptien : 88% des voix à l'Assemblée du Peuple et 99% au Conseil consultatif. Les prochaines élections législatives sont prévues en novembre 2005. (2003 ; 19-11-03)


 
Situation énergétique

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration. Site / Office of Fossil Energy. Site, 2003 ; UNDP. Human Development Report. Site, 2003 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Utility Data Institute, 2002 ; Protocole de Kyoto, 2002 ; Banque européenne d'investissement, 2002 ; AUPTDE, 2002 ; Banque européenne d'investissement, 2002 ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ;

Électricité

 

Accès à l'électricité nd
  Augmentation de la demande Pour soutenir la hausse de la demande d'ici 2005, c'est 800 MW par an que l'Égypte devra ajouter à son parc de production. (13-04-01)*

L'augmentation annuelle de la demande a été de 6,5 % environ depuis 10 ans et devrait se maintenir à ce niveau durant les 5 prochaines années. (06-02-02)*

Selon des sources de l'industrie, la demande en électricité en Égypte augmente à un rythme de 7,3 % par année. (09-09-02)*

La consommation d'électricité a augmenté de 6 à 7 % dans les 5 dernières années en Égypte et devrait croître de 5 à 6 % jusqu'à la fin de la décennie. Le gouvernement estime qu'il faudrait ajouter entre 600 et 1 000 MW de puissance installée par année pour satisfaire à la demande grandissante. (20-12-02)*

Le gouvernement égyptien planifie d'augmenter la puissance installée du parc de production du pays de 8 000 MW d'ici 2010. (30-01-03)*

La demande en électricité a augmenté de 6 à 7 % par année au entre 1998 et 2003 en Égypte. D'ici à 2007, la demande devrait connaître une hausse annuelle de 7,5 % en moyenne et on estime qu'à partir de 2008 celle-ci devrait atteindre environ 6,6 % par année jusqu'en 2012. (25-11-03)*

  Consommation

60,2 TWh (2002 ; 99)

  Consommation par habitant

910 kWh/an (20-12-02)*

La consommation d'électricité en Egypte est basse comparée à celle des autres pays de la région. La consommation par habitant représente le ¾ de celle de l'Algérie, 40 % de celle de l'Iran, 1/7 de celle de l'Arabie Saoudite et 1/5 de celle d'Israël. De 910 kWh par année qu'elle était en 2002, elle devrait atteindre 1 071 kWh en 2007. (30-01-03)*

  Production
Annuelle (2003 ; 00)

Puissance installée (2003 ; 00)

Totale 71,658 TWh
100 %
17 670 MW
Combustibles fossiles (total) 49,5 TWh
80,74 %
14 860 MW
Charbon nd
nd
nd
Gaz nd
nd
nd
Pétrole nd
nd
nd
Géothermique 0 TWh
0 %
0 MW
Hydroélectricité 13,802 TWh
19,26 %
2 810 MW
Nucléaire 0 TWh
0 %
0 MW
Solaire 0 TWh
0 %
0 MW
Autre 0 TWh
0 %
0 MW
  Exportations 0 TWh/an (2003 ; 00)
  Importations 0 TWh/an (2003 ; 00)
  Historique Consommation, production, puissance installée, exportations et importations de 1991 à 2000, voir tableau
Charbon (2003 ; 00)
  Consommation 1,124 Mt (millions de tonnes)
  Production 0 Mt
  Exportation 0,568 Mt
  Importation 1,696 Mt
  Réserve 21,792 Mt  (2003 ; 99E)
Gaz naturel (2003 ; 00)
  Consommation  18,3 Gm3 (milliards de m3)
  Production  18,3 Gm3
  Exportation 0 Gm3
  Importation  0 Gm3
  Réserve  1 657 Gm3  (2003 ; 03E)   
Pétrole 2003 ; 00)
  Consommation  560 800 barils/jour
  Production 851 000 barils/jour
  Exportation 305 680 barils/jour
  Importation 0 barils/jour
  Réserve 3,7 G barils (2003 ; 03E)
Carte Carte du réseau
Déficit énergétique

Aucun. (2002 ; 28-12-01)

Environnement

La centrale à cycle combinée (gaz naturel) qui sera construite au nord du Caire, équipée de technologies récentes, permettra de produire de l'électricité à haut rendement avec - proportionnellement - une faible incidence sur l'environnement. (2002 ; 08-10-01)  

Efficacité énergétique nd
Émissions de dioxyde de carbone
 (CO2 issu de combustibles fossiles)
120 M de tonnes/an (2003 ; 00)
Ratification du protocole de Kyoto Non (2002 ; 18-02-02)
Politique énergétique et situation de l'industrie
Structure de l'industrie

Sept compagnies régionales se partagent la production et la distribution de l'électricité égyptienne sous le contrôle de l'actuelle Egyptian Electricity Holding Company (EEHC), laquelle a été constituée en juillet 2000 en société d'État et qui a succédé à la Egyptian Electricity Authority (EEA). (2002 ; 28-12-01) 

Les 7 entreprises régionales alimentent les régions suivantes : Alexandrie, le Caire, le Canal, la zone du moyen Delta, la zone ouest du Delta, le nord du pays et le sud du pays. (2001) 

Contexte réglementaire Le secteur de la production électrique égyptien est ouvert aux investisseurs privés. Depuis 1998, la Egyptian Electricity Holding Company (EEHC), qui s'appelait jusqu'en 2000 la Egyptian Electricity Authority (EEA) et dont les actifs sont évalués à 15,6 G$US, peut également faire appel à des capitaux privés à hauteur maximale de 49 %. L'État se réserve le droit d'approuver les tarifs des distributeurs. 
Le plan de restructuration de l'industrie électrique prévoit la création de 12 nouvelles compagnies, 5 de production et 7 de distribution. 
Le gouvernement espère vendre entre 10 et 20 % des parts d'une ou deux entreprises de distribution en 2001. (18-03-01)*

Le gouvernement prévoit que le secteur privé construira et exploitera, suivant le modèle BOOT, la moitié de la puissance installée supplémentaire dont le pays aura besoin d'ici 2005. (13-04-01)*

Le gouvernement entend séparer les activités de production, de transport et de distribution dans le secteur électrique. Alors que les distributeurs devraient être privatisés, la Egyptian Electricity Holding Company (EEHC) va poursuivre ses opérations de production à côté des producteurs privés et conservera son monopole sur les lignes de transport. (2002 ; 28-12-01)

Le gouvernement annonce qu'il ne privatisera pas les services publiques dont fait partie l'électricité. (04-08-02)*

Entreprises nationales Egyptian Electricity Holding Company (EEHC); Hidelco ; Cairo Electric Production Company (CEPC) ;   
Ententes de coopération
Initiative du Bassin du Nil (NBI) L'Initiative du Bassin du Nil (NBI) est un projet de développement durable et concerté du réseau hydrographique du Nil mis sur pied par 8 pays riverains, soient l'Égypte, le Soudan, l'Éthiopie, l'Érythrée, le Kenya, l'Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie. Ces pays entendent coordonner leurs efforts pour l'aménagement et la gestion des réserves d'eau du fleuve et la mise en valeur de son important potentiel hydroélectrique. La Banque Mondiale et d'autres organismes internationaux ont engagé 140 M$US dans le projet et un bureau régional a été établi à Addis Abeba. (14-02-02)* 
   
Irak L'Égypte fournira 500 MW à l'Irak d'ici les 12 prochains mois. L'entente prévoit aussi fournir de l'aide technique et du matériel pour réhabiliter le secteur électrique iraquien. (12-11-03)*
   
Japon Le gouvernement japonais vient d'accorder un prêt de 66 M$US à l'Egypte afin d'améliorer son réseau électrique dans le nord du pays. Le prêt est remboursable sur une période de 20 ans. Le Japon aide régulièrement l'Egypte, puisqu'il avait déjà participé à la construction du Canal de Suez. L'aide japonaise cumulée de 1977 à 2002 en prêts divers, s'élève à 6,7 G$US. (27-06-03)*
Associations énergétiques AUPTDE ;

 

Production

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Banque européenne d'investissement, 2002 ; Progas 2001 Egypt, 2001 ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ; Renewable Energy World, 2002 ; Wind Energy made in Germany, 2002 ; DEWI. Wind Energy in Egypt, DEWI Magazin #17, 08-2000 ;

Investissements

Selon le gouvernement égyptien, les investissements nécessaires pour répondre à la demande croissante en électricité du pays jusqu'en 2005 sont estimés à 2,5 G$US. (09-09-02)*

La Banque européenne d'investissement (BEI) a accordé un prêt de 150 M€ pour financer la seconde phase (4 x 250 MW) de Nuberiya, une centrale égyptienne à cycle combiné de 1 500 MW. La BEI avait déjà prêté le même montant pour la première phase de la centrale. Du financement additionnel proviendra du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) et du Fonds koweïtien pour le développement économique des pays arabes (KFAED). (11-07-03)*

Thermique

La quasi totalité du parc de production thermique égyptien, qui fournit par ailleurs l'essentiel de l'électricité du pays, utilise maintenant le gaz naturel comme combustible. (2001) 

Les nouvelles centrales construites en Égypte fonctionneront toutes au gaz naturel. En 2003, environ 80 % de la production d'électricité provient des centrales au gaz. (30-01-03)*

  Caire Nord : Construction En 2005, la centrale qui sera construite au nord du Caire produira 0,8 TWh annuellement sur le modèle BOOT : le secteur privé détiendra la moitié de la production. (13-04-01)* 

La Banque Européenne de Développement a octroyé un prêt de 150 M€ pour financer la construction d'une centrale à cycle combiné de haut rendement (gaz naturel, 650 MW) au nord du Caire, centrale qui devrait être reliée au réseau en 2005. L'approvisionnement en gaz sera assuré par la Compagnie égyptienne de gaz naturel (Gasco).
(2002 ; 08-10-01)

Nuberiya : Construction La Banque européenne d'investissement (BEI) a accordé un prêt de 150 M€ pour financer la seconde phase (4 x 250 MW) de Nuberiya, une centrale égyptienne à cycle combiné de 1 500 MW. Du financement additionnel proviendra du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) et du Fonds koweïtien pour le développement économique des pays arabes (KFAED). (11-07-03)*
Port Saïd : Construction

EDF a obtenu le contrat de construction et d'exploitation de type BOOT d'une centrale au gaz de 650 MW à Port Saïd, ce qui constitue des investissements d'environ 450 M$US. (2002 ; 28-12-01)

La centrale thermique de Port Said en Égypte devrait entrer en service en juillet 2003. (09-09-02)*

  Sidi Kerir : Mise en service 

Les phases 3 et 4 de la centrale au gaz de Sidi Kerir (685 MW), près d'Alexandrie, sont désormais opérationnelles et raccordées au réseau égyptien. Il s'agit du premier projet de type BOOT du pays. InterGen en détient 61 % des parts et Edison 39 %. (06-02-02)*

Suez : Expansion La puissance de la centrale déjà existante de Suez va passer de 185 MW à 459 MW. La Misr Electricity Company financera elle-même une partie du projet, alors que le reste de l'argent proviendra de prêts et de dons. (20-05-02)*
Suez : Construction

EDF a obtenu le contrat de construction et d'exploitation de type BOOT d'une centrale au gaz de 650 MW à Suez, ce qui constitue des investissements d'environ 450 M$US. (2002 ; 28-12-01)

La centrale de Ain Sukhna construite par EDF située près du Golf de Suez a produit sont premier KWh. La centrale, qui aura nécessité des investissements de 700 M$US, devrait ouvrir officiellement le 3 janvier 2003. D'une puissance de 680 MW, elle produira 10 % de l'électricité de l'Égypte. (18-08-02)*

Éolienne L'Égypte entend fortement développer la filière éolienne en raison de conditions très propices dans quelques zones du pays, en particulier sur les bords du Golfe de Suez et de la mer Rouge. La New & Renewable Energy Authority (NREA) a pour objectif d'atteindre 600 MW de puissance installée éolienne en 2005. Si les premiers essais à Ras Ghareb (0,4 MW) et à Hurghada (5,2 MW) étaient modestes, les projets suivants (Zafarana, 63 MW, aujourd'hui en service ; Suez, 60 MW, en cours) sont nettement plus ambitieux et font souvent l'objet de coopération internationale. (08-2000)
  Canal de Suez : Construction  Grâce à une aide financière néerlandaise, un parc d'éoliennes de 60 MW sera installé près du canal de Suez. (2002 ; 28-12-01)
Zafarana : Mise en service C'est en octobre 2001 que les 105 éoliennes de 600 kW chacune (63 MW au total) de Zafarana, près de la mer Rouge, ont été mises en service. Ces installations produiront annuellement 0,04 TWh. Il s'agit du plus important site éolien d'Égypte construit à ce jour. (2002 ; 07-11-01)
Géothermique nd
Hydroélectrique

Le parc de production hydroélectrique égyptien est limité par la rareté des cours d'eau qui, à l'exception du Nil, peuvent être harnachés. Le pays dispose de 4 centrales hydrauliques, dont le Grand Barrage d'Assouan qui fournit 2 100 MW (12 X 175 MW). Trois autres barrages de moindre importance - Assouan I  (345 MW), Assouan II (270 MW) et Isna (88,8 MW) - complètent la puissance installée hydroélectrique nationale. (2001) 

La centrale hydroélectrique d'Aswan fournit 20 % de toute la production d'électricité de l'Égypte. (30-01-03)*

Nucléaire L'Égypte possède un réacteur nucléaire (22 MW, en opération depuis 1997) qui est destiné à la recherche et ne  produit pas d'électricité. Situé à Inshas dans le delta du Nil, il a été construit par INVAP S.A. d'Argentine. (2002 ; 28-12-01)
Solaire nd
  Kureimat : Construction  Le projet de production d'électricité à énergie solaire de Kureimat prévoit une première tranche de 30 MW de puissance et, à terme, de 150 MW. La Banque Mondiale participe au financement. (2002 ; 28-12-01)

 

Transport

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Banque européenne d'investissement, 2002 ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ; La Lettre Afrique Expansion. #733, 25-03-02 ;

Réseau

Le réseau égyptien, propriété exclusive de la Egyptian Electricity Holding Company (EEHC), est intégré au niveau national et se développera de plus en plus conjointement avec les réseaux voisins. (2002 ; 08-10-01)

Interconnexions
Jordanie Terminée en 1998, l'interconnexion entre l'Égypte et la Jordaniea a coûté 239 M$US. Il s'agit d'une première étape dans la perspective plus vaste de l'intégration des réseaux de transport égyptien, jordanien, turc, irakien et syrien, projet qui devrait être mené à bien avant la fin de l'année 2002. (2002 ; 28-12-01)

Cette interconnexion de 500 kV a une puissance de 400 MW. (2001)

C'est un câble sous-marin qui relie l'Égypte à la Jordanie. Le projet de 150 M$US a été complété en octobre 1998. L'interconnexion entre les réseaux de l'Égypte, la Jordanie et la Syrie est en opération depuis mars 2001. Le projet a nécessité des investissements de 300 M$US. Il s'agit d'une des étapes dans la perspective plus vaste de l'intégration des réseaux égyptien, jordanien, turc, irakien, libyen et syrien. Ce réseau élargi devrait par la suite être relié au réseau européen. (06-12-02)* 

   
Libye L'interconnexion entre l'Égypte et la Libye est opérationnelle depuis décembre 1999. (2002 ; 28-12-01)

La puissance de cette interconnexion est de 180 MW. (2001) 

Un consortium de 3 sociétés égyptiennes commencera dès le mois de mai 2003 l'exécution d'un projet de liaison électrique en Libye. Ce dernier reliera la Libye au réseau électrique des pays du Moyen-Orient à travers l'Egypte et au réseau électrique des pays du Maghreb et de l'Europe à travers la Tunisie. Le projet, qui s'étend sur 750 km, coûtera 95 M$US et prendra fin dans 30 mois. (03-06-03)*

   
Syrie

L'interconnexion entre les réseaux de l'Égypte, la Jordanie et la Syrie est en opération depuis mars 2001. Le projet a nécessité des investissements de 300 M$US. Il s'agit d'une des étapes dans la perspective plus vaste de l'intégration des réseaux égyptien, jordanien, turc, irakien, libyen et syrien. Ce réseau élargi devrait par la suite être relié au réseau européen. (06-12-02)* 

Mediterranean Power Pool (MPP) : Intégration régionale  Le Mediterranean Power Pool (MPP) est un projet ambitieux : il s'agit d'intégrer les réseaux de transport des pays bordant la Méditerranée ainsi que leurs voisins immédiats, afin de créer sur son pourtour un grand marché commun de l'électricité. Cet objectif s'appuie sur les intégrations régionales actuellement en cour au Magreb, en Afrique du nord, dans la péninsule arabique, au Moyen-Orient et en Europe, de même que sur les interconnexions sous-marines - existantes et projetées - entre le Maroc et l'Espagne, et entre la Tunisie et l'Italie. (2002 ; 28-12-01)
Sidi Krier : Ligne La centrale de Sidi Krier sera raccordée au réseau national grâce à un prêt de 80 M$US de la Japanese Bank of International Coopération (JBIC). (2002 ; 25-03-02)
Investissements La Banque japonaise pour la coopération internationale (BJCI) prêtera 22,5 M$US pour la construction d'un poste électrique et l'élaboration d'un plan d'expansion du réseau de transport à 500 kV en Egypte, et le USAID prêtera un autre 22,5 M$US à la Electricity Transmission Company pour financer la construction de deux postes électriques. (11-07-03)*

 

Distribution

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Banque européenne d'investissement, 2002 ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ;
Réseau Pour le moment, 7 compagnies régionales contrôlées par la EEHC desservent les Égyptiens. (2002 ; 28-12-01)
Nombre de clients Environ 12 M. (2001 ; 98)
Service nd  

 

Entreprises étrangères

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Rapports annuels d'entreprises ; USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy,  2002 ; La Lettre Afrique Expansion. #733, 25-03-02 ;
Entreprises des pays membres de la Francophonie
EDF EDF (France) a obtenu le contrat de construction et d'exploitation de type BOOT de deux centrales au gaz de 650 MW chacune à Port Saïd et à Suez, ce qui constitue des investissements d'environ 900 M$US. (2002 ; 28-12-01)
Liste  Cegelec (France) ; Électricité de France (EDF, France)
Autres entreprises
Edison

Edison (États-Unis) détient 39 % des parts et InterGen (États-Unis) 61 % du premier projet de type BOOT en Égypte, soit la centrale au gaz de Sidi Kerir (685 MW), près d'Alexandrie. Les phases 3 et 4 du projet sont désormais opérationnelles et raccordées au réseau égyptien. (06-02-02)*

Intergen InterGen (États-Unis) détient 61 % des parts et Edison (États-Unis) 39 % du premier projet de type BOOT en Égypte, soit la centrale au gaz de Sidi Kerir (685 MW), près d'Alexandrie. Les phases 3 et 4 du projet sont désormais opérationnelles et raccordées au réseau égyptien. (06-02-02)*
Mitsubishi et Tomen Les entreprises japonaises Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Tomen vont livrer des turbines à gaz pour une centrale du Caire appartenant à la Cairo Electricity Production Company (CEPC). (2002 ; 25-03-02)
Liste  Edison (États-Unis) ; InterGen (États-Unis) ; Mitsubishi (Japon) ; Siemens (Allemagne) ; Tomen (Japon) ; Union Fenosa (Espagne) ;

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.

 Pour une image plus complète de la situation en Égypte, consultez l'index Égypte.