d-rwanda.gif (1194 octets)


Rwanda

Dernière modification : 03-12-03A

Situation politique et économique
Situation énergétique
Électricité
Production
Transport
Distribution
Entreprises étrangères

 

Situation politique et économique

Sources : USA.CIA. World Factbook 2002. Site / Chiefs of State and Cabinet Members of Foreign Governments. Site, 2003 ; Flags Of The World. Site, 2003 ; African Top Level Domains Limited, Site 2003 ; Quid. Site, 2002 ;
Capitale Kigali
Carte Rwanda
Population 7,81 M (2003 ; 03E)
Langues Kinyarwanda, officiel ; français, officiel ; anglais, officiel ; bantou ; kiswahili ;
Alphabétisation 70,3 % (2003 ; 03E)
Religions Catholiques (56,5 %) ; protestants (37,7 %) ; musulmans (4,6 %) ; athées (1,7 %) ; animistes (0,1 %). (2003 ; 01)
Espérance de vie 39,33 ans (2003 ; 03E)
Fête nationale 1er juillet (Fête de l'Indépendance - 1962)
Superficie 26 338 Km2
Ressources naturelles Or, cassitérite (minerai d'étain), wolframite (minerai de tungstène), méthane, potentiel hydroélectrique, terres arables,
PIB 9 G$US (2003 ; 02E)
Croissance 4 % (2003 ; 02E)
Inflation 5,5 % (2003 ; 02E)
Dette extérieure 1,3 G$US (2003 ; 00)
Monnaie Le Franc rwandais (RWF)
Chômage nd
Associations  ACCT ; ACP ; BAD ; BIRD ; CEPGL ; FMI ; ISO (correspondant) ; OMC ; OMM ; OMPI ; ONU ; OUA. (Légende)
  
Gouvernement

Président de la République : Paul Kagame

Premier Ministre : Bernard Makusa
Ministre du Commerce, de l'Industrie, de la Promotion des Investissements, du Tourisme et de la Coopération : Manase Shuti
Ministre des Finances et de la Planification économique : Donat Kaberuka
Ministre d'État à la Planification économique : Célestin Kabanda
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale : Charles Murigande
Ministre des Infrastructures, de l'Énergie, des Communications, de l'Eau et des Ressources naturelles : Damascène J. Ntawukuriryayo
Ministre d'État à l'Énergie et aux Communications : Sam Nkusi
Ministre d'État à l'Eau et aux Ressources natuirelles : Bikoro Munyanganizi
(2003 ; 31-10-03)

Situation politique

La République Rwandaise est un État indépendant depuis le 1er juillet 1962. C'est un état en transition vers la démocratie parlementaire. Le Parlement rwandais est monocaméral : l'Assemblée Nationale de Transition compte 70 sièges. Le Président de la République a été élu par un vote des parlementaires et des ministres le 22 avril 2000. Le Premier ministre et le Conseil des Ministres sont nommés par le Président. La répartition des sièges aux différents partis politiques rwandais est prédéterminée pour la période de transition. Les principaux partis politiques rwandais sont le Front Patriotique du Rwanda, le Mouvement républicain démocratique, le Parti socialiste démocratique et le Parti libéral. Chacun de ses partis a 13 sièges à l'Assemblée Nationale de Transition selon les termes de l'Accord de paix d'Arusha. La date de la tenue des prochaines élections n'est pas connue. (2003 ; 08-12-03)

 
 
Situation énergétique

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration. Site / Office of Fossil Energy. Site, 2003 ; UNDP. Human Development Report. Site, 2003 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Utility Data Institute. Site, 2003 ; Protocole de Kyoto. Site, 2003 ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ; Jeune Afrique L'Intelligent. #2152, 08-04-02 ; Centre Français du Commerce Extérieur (CFCE). Site, 2002 ;

Électricité

 

Accès à l'électricité nd
  Augmentation de la demande nd
  Consommation 0,16 TWh (2003 ; 00)
  Consommation par habitant 34 kWh/an (2002 ; 01)
  Production
Annuelle (2003 ; 00)

Puissance installée (2003 ; 00)

Totale 0,113 TWh
100 %
31 MW
Combustibles fossiles (total) 0,003 TWh
2,65 %
4 MW
Charbon nd
nd
nd
Gaz nd
nd
nd
Pétrole nd
nd
nd
Géothermique 0 TWh
0 %
0 MW
Hydroélectricité 0,11 TWh
97,35 %
27 MW
Nucléaire 0 TWh
0 %
0 MW
Solaire 0 TWh
0 %
0 MW
Autre 0 TWh
0 %
0 MW
  Exportations 0 TWh/an (2003 ; 00)
  Importations 0,055 TWh/an (2003 ; 00)
 
RDC L'électricité importée au Rwanda vient essentiellement de la République Démocratique du Congo. (2001)
  Historique Consommation, production, puissance installée, exportations et importations de 1991 à 2000, voir tableau
Charbon (2003 ; 00)
  Consommation  0 Mt (millions de tonnes)
  Production  0 Mt
  Exportation 0 Mt
  Importation 0 Mt
  Réserve 0 Mt (2003 ; 02E)
Gaz naturel (2003 ; 00)
  Consommation  0 Gm3 (milliards de m3)
  Production  0 Gm3
  Exportation 0 Gm3
  Importation  0 Gm3
  Réserve  55,633 Gm3 (2003 ; 02E)
Pétrole (2003 ; 00)
  Consommation  5 190 barils/jour
  Production  0 barils/jour
  Exportation  0 barils/jour
  Importation  5 190 barils/jour
  Réserve  0 barils (2003 ; 02E)
Carte nd  
Déficit énergétique La situation énergétique du Rwanda est largement déficitaire. Dans le monde rural en particulier, l'offre en énergie est insuffisante et les tarifs sont excessifs ; le résultat est une surexploitation de la biomasse (bois, etc.) par les ménages à des fins énergétiques. (2002 ; 08-04-02)
Environnement
Efficacité énergétique nd
Émissions de dioxyde de carbone
 (CO2 issu de combustibles fossiles)
nd
Ratification du protocole de Kyoto Non (2003 ; 26-11-03)
Politique énergétique et situation de l'industrie
Structure de l'industrie La guerre civile de 1994 avait laissé les infrastructures de production et de transport d'électricité hors d'usage. Un programme de réhabilitation du ministère de l'Énergie, de l'Eau et des Ressources naturelles a permis de remettre en service les installations préexistantes. Depuis, un nouveau programme cette fois destiné à l'augmentation des capacités de production et de transport d'électricité a été mis en place. (2002 ; 08-04-02) 

Les auto producteurs sont responsables d'une partie très importante de la production électrique rwandaise. (2001)

Contexte réglementaire

Le monopole d'Electrogaz sur la production, le transport et la distribution de l'électricité et du gaz a pris fin en 1999. Depuis, des investissements privés sont permis et les producteurs indépendants peuvent fournir de l'électricité à Electrogaz. (2002 ; 08-04-02)

Au début de 2003, le gouvernement du Rwanda cèdera la direction d'Electrogaz à une compagnie privée pour une période de 5 ans. Dans cet intervalle, l'entreprise choisie ne pourra investir que des fonds gouvernementaux dans Electrogaz. Par la suite, le gouvernement décidera si l'entreprise d'État sera complètement privatisée ou non. (12-08-02)*

Entreprises nationales

Electrogaz ;   

Associations énergétiques nd  
Ententes de coopération
Communauté Économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) Au sein de la CEPGL, la centrale hydroélectrique communautaire de Ruzizi II, située entre le Burundi, le Rwanda et la RDC, fournit de l'électricité aux trois pays. (2002 ; 04-01)
   
DFID et ONUDI L'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industrielle (ONUDI) et le Département pour le développement international (Department for International Development, DfID)participent au programme rwandais Énergies Nouvelles et Renouvelables consacrées à l'électrification du monde rural. (2002 ; 08-04-02)
   
East African Power Pool (EAPP) Les États de l'est de l'Afrique (Rwanda, Ouganda, Éthiopie, Burundi, Tanzanie, République Démocratique du Congo et Kenya) ont signé un protocole d'entente sur une mise en commun des installations de production (power pool) sur une échelle régionale. Le but du East African Power Pool (EAPP) est de canaliser les ressources énergétiques de la région pour créer un cadre facilitant les échanges d'électricité entre les membres. (21-11-03)*
   
Initiative du Bassin du Nil (NBI) L'Initiative du Bassin du Nil (NBI) est un projet de développement durable et concerté du réseau hydrographique du Nil mis sur pied par 8 pays riverains, soient l'Égypte, le Soudan, l'Éthiopie, l'Érythrée, le Kenya, l'Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie. Ces pays entendent coordonner leurs efforts pour l'aménagement et la gestion des réserves d'eau du fleuve, de même que la mise en valeur de son important potentiel hydroélectrique. La Banque Mondiale et d'autres organismes internationaux ont engagé 140 M$US dans le projet et un bureau régional a été établi à Addis Abeba. (14-02-02)*
   
Organisation de l'Aménagement du Bassin de la Kagera (OBK) Dans le cadre de l'OBK (dont les membres sont le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie et l'Ouganda), il était prévu de construire la centrale de Rusumo Falls, mais la situation politique et sécuritaire du Burundi a fait avorter le projet. (2002 ; 04-01)
Associations énergétiques Communauté Économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) ; East African Power Pool (EAPP) ; Initiative du Bassin du Nil (NBI) ; Organisation de l'Aménagement du Bassin de la Kagera (OBK) ;

 

Production

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ; Jeune Afrique L'Intelligent. #2152, 08-04-02 ;

Thermique Le parc de production thermique rwandais, très réduit, se compose de petites centrales au diesel. (2001)

Le lac Kivu recèle 55 Gm3 de gaz méthane dont 39 Gm3 sont récupérables et utilisables entre autres à des fins de production d'électricité. En outre, cette ressource peu polluante se renouvelle à raison de 120 Mm3 par an. La Brasserie du Rwanda tire une partie de son énergie thermique d'une petite station expérimentale. (2002 ; 08-04-02)

Éolienne nd
Géothermique Le Rwanda possède des ressources géothermiques significatives, en particulier à Gisenyi, Kibuye et Cyangugu. Sur ce dernier site pourrait être aménagé une puissance de 7,5 MW. (2002 ; 08-04-02)
Hydroélectrique La puissance installée hydroélectrique totale remise en état au cours du programme gouvernemental de réhabilitation des infrastructures qui a suivi le conflit de 94 s'élève à 26,5 MW.
Le Rwanda dispose d'un potentiel hydroélectrique intéressant. La rivière Nyarabongo présente au moins deux sites où de petites centrales pourraient être aménagées, Bulinga (28 MW) et Rukarara (9 MW). Deux projets internationaux plus importants sont aussi à l'étude : celui de Rusizi III (82 MW) - qui implique le Rwanda, le Burundi et la RDC - et celui des chutes Rusumo (60 MW), qui implique le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie. (2002 ; 08-04-02)

La quasi-totalité de l'électricité rwandaise est d'origine hydroélectrique. Le barrage de Mukungura I constitue la plus grosse centrale du parc de production rwandais. (2001)

  Makungura II : Mise en service La petite centrale hydroélectrique de Makungura II est maintenant en opération et contribue à réduire les importations d'électricité du pays, dépendant de la RDC pour une partie de son approvisionnement. (2001)
  Ntaruka : Réfection  La centrale hydroélectrique de Ntaruka, endommagée durant la guerre, a été réparée et produit aujourd'hui à pleine capacité (11,25 MW). (2002 ; 08-04-02)
  Rusizy II : Expansion  La puissance de la centrale hydroélectrique de Rucizi II a été augmentée de 13 MW par l'ajout d'un troisième groupe de turbines. (2002 ; 08-04-02)
Nucléaire Le Rwanda ne possède aucune installation nucléaire et ne prévoit pas s'en doter au cours des années à venir. (2002 ; 08-04-02)
Solaire Le potentiel d'énergie solaire du pays est substantiel, avec 4 kWh/jour au mètre carré. La mise en valeur de ce mode de production contribuerait à l'électrification des campagnes. (2002 ; 08-04-02)

 

Transport

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ; Jeune Afrique L'Intelligent. #2152, 08-04-02 ;

Réseau Les lignes de transport d'électricité en place avant la guerre civile de 1994 ont repris du service dans le cadre du programme de réhabilitation du ministère de l'Énergie, de l'Eau et des Ressources naturelles. Ces lignes raccordent les barrages aux postes de transformation. (2002 ; 08-04-02)

Le réseau de transport d'électricité rwandais s'étend sur environ 350 Km et fonctionne à 110 et 70 kV. (2001)

Interconnexions
Ouganda Une interconnexion entre le Rwanda et l'Ouganda est projetée. (2001)
   
RDC Le Rwanda et la RDC sont reliés par une interconnexion permettant à la RDC d'exporter de l'électricité sur le réseau rwandais. (2001)
Kigali - Gashora - Ngenda : Mise en service La construction de 40 Km de lignes de transport dans l'axe Kigali - Gashora - Ngenda permet dorénavant de fournir en électricité Bugesera, la région sud-est de la province de Kigali-Rural. (2002 ; 08-04-02)
Kisiguro - Gabiro - Nyagatare : Mise en service Une nouvelle ligne de 61 Km a été installée dans l'axe Kisiguro - Gabiro - Nyagatare afin d'alimenter la province d'Umutara, dans le nord-est du pays. (2002 ; 08-04-02)

 

Distribution

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the World 2001, 2001 ; Jeune Afrique L'Intelligent. #2152, 08-04-02 ;
Réseau Le réseau rwandais de distribution d'électricité compte environ 2 000 Km de lignes à 30, 15 et 6,6 kV. (2001)
Nombre de clients nd
Service Le système de distribution d'électricité enregistre des pertes techniques de 14,6 %. (2001) 
Investissements Le Rwanda a mis en place un programme de réhabilitation du secteur électrique dans le but d'améliorer les performances de l'entreprise nationale de distribution d'électricité de Kigali, ville qui compte 600 000 habitants. Le coût des travaux, en incluant l'amélioration de la distribution de l'eau, est estimé à environ 30 M$US. Le projet sera financé par la Banque africaine de développement (18 M$US), le Fonds Africain de Développement (1,4 M$US) et le Fonds Spécial du Nigeria (8,4 M$US). (17-09-03)*

 

Entreprises étrangères

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Rapports annuels d'entreprises ; 
Entreprises des pays membres de la Francophonie
Liste  nd
Autres entreprises
Liste  nd

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.