Nouveau-Brunswick


Dernière modification :
18-03-02A 

Situation politique et économique
Situation énergétique
Électricité
Production
Transport
Distribution
Entreprises étrangères

 

Situation politique et économique

Sources : USA.CIA. World Factbook 2001 ; Quid, 2002 ; Gouvernement du Nouveau-Brunswick, 2002 ; Statistique Canada, 2002 ;  
Capitale Fredericton
Carte Nouveau-Brunswick
Population 0,757 millions (2002 ; 00)
Langues Anglais (officielle), français (officielle) 
Alphabétisation Voir Canada
Religions Voir Canada 
Espérance de vie Voir Canada
Fête nationale 1er juillet (Canada) ; 15 août (Acadie)
Superficie 73 440 km²
Ressources naturelles Voir Canada
PIB Voir Canada 
Croissance Voir Canada
Inflation Voir Canada
Dette extérieure Voir Canada
Monnaie Dollar canadien
Chômage 11,4 % (2002 ; 12-2001)
Associations  Voir Canada
  
Gouvernement Premier ministre : Bernard Lord

Ministre des Finances : Peter Mesheau
Ministre des Ressources naturelles et de l'Énergie : Jeannot Volpé
Ministre de l’Environnement : Kim Jardine   (2002 ; 22-02-02)

Situation politique

Le Nouveau-Brunswick est une province de la Confédération canadienne depuis le 1er juillet 1867. C’est une des quatre provinces fondatrices de la Confédération. C’est une démocratie parlementaire. Les dernières élections législatives provinciales ont eu lieu le 7 juin 1999. Le Parlement néo-brunswickois est unicaméral : l’Assemblée législative compte 55 membres élus au suffrage universel. Le Lieutenant-Gouverneur est désigné par le Gouverneur Général du Canada. Le Lieutenant-Gouverneur nomme automatiquement Premier Ministre le chef du Parti ayant gagné l’élection législative. Le Premier Ministre désigne le Conseil des Ministres. Les principaux partis politiques du Nouveau Brunswick sont le Parti Progressiste Conservateur (47 sièges à l’Assemblée législative), le Parti Libéral (7 sièges) et le Parti Néo-démocrate (1 siège). Les prochaines élections législatives auront lieu en 2003. (2001)

 
Situation énergétique

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Gouvernement du Nouveau-Brunswick, 2002 ; Ressources naturelles Canada, 2002 ; Énergie NB Power, 2002 ; Environnement Canada. Inventaire canadien des gaz à effet de serre : Émissions et absorbtions de 1997 et tendances, 04-1999 ; 

Électricité
 

 

Accès à l'électricité Couverture quasi complète. (2002 ; 00)
Augmentation de la demande La demande en 2000 a augmenté de 4,6 % sur l'année précédente au Nouveau-Brunswick. (2002 ; 19-03-01)
Consommation 15,832 TWh (2002 ; 00)
Consommation par habitant Voir Canada
Production
Annuelle (2002 ; 00)

Puissance installée (2002 ; 00)

Totale 18,831 TWh 100 % 3 920 MW
Combustibles fossiles (total) 16,107 TWh 85,5 % nd
Charbon nd nd nd
Gaz nd nd nd
Pétrole nd nd nd
Géothermique 0 TWh 0 %   0 MW
Hydroélectricité 2,724 TWh 15,5 % nd
Nucléaire nd (incluse dans Combustibles fossiles (total) nd (inclus dans le 85 %)  635 MW
Solaire 0 TWh 0 % 0 MW
Autre 0 TWh 0 % 0 MW
Exportations

5,623 TWh/an (2002 ; 00)

États-Unis : 4,468 TWh
Autres provinces canadiennes : 1,155 TWh
Note : L'Île-du-Prince-Édouard importe environ 90 % de son électricité du Nouveau-Brunswick.
(04-1999 ; 96)
Importations

2,624 TWh/an (2002 ; 00)

États-Unis : 0,095 TWh
Autres provinces canadiennes : 2,529 TWh
Charbon (2002 ; 00)
  Consommation 214 000 t
Production nd
Exportation nd
Importation nd
Réserve nd
Gaz naturel 
  Consommation nd
Production nd
Exportation nd
Importation nd
Réserve nd
Pétrole 
  Consommation nd
Production nd
Exportation nd
Importation nd
Réserve nd
Carte Carte du réseau
Déficit énergétique Voir Canada 
Environnement

Énergie NB souhaite remettre à neuf sa centrale de Coleson Cove (1006 MW, mazout éventuellement remplacé par l'orimulson ) d'ici 2005 et y ajouter de l'équipement de désulfuration des gaz de combustion - réduisant sensiblement les émissions de dioxyde de soufre - et de l'équipement de réduction catalytique - afin de diminuer les émissions d'oxyde d'azote. Un précipitateur destiné à abaisser la quantité de particules des gaz de combustion sera aussi installé. (2002 ; 27-09-01)

Efficacité énergétique nd
Émissions de dioxyde de carbone
 (CO2 issu de combustibles fossiles)
16,8 M de tonnes/an (04-99 ; 99)
Ratification du protocole de Kyoto Voir Canada
Politique énergétique et situation de l'industrie
Structure de l'industrie Énergie NB, entreprise publique qui emploie 2500 personnes environ, a produit plus de 94 % de l'électricité générée dans la province en 2000, le reste étant le fait d'auto producteurs industriels. 
Énergie NB transporte et distribue aussi l'électricité dans la province atlantique ; elle alimente plus de 90 % des clients du Nouveau-Brunswick. (2002 ; 00)
Contexte réglementaire La société d'État Énergie NB, créée en 1920 sous le nom de Commission d'énergie électrique du Nouveau-Brunswick, possède seule le droit de fournir l'électricité aux Néo-Brunswickois. Elle produit l'essentiel de l'électricité de la province et détient un monopole sur le transport et la distribution. (2002 ; 23-07-01) 
Entreprises nationales Énergie NB 
Ententes de coopération Voir Canada
Associations énergétiques Voir Canada

 

Production

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Énergie NB Power, 2002 ; Gouvernement du Nouveau-Brunswick, 2002 ; 

Thermique Les auto producteurs industriels privés ont produit 1,051 TWh avec des centrales thermiques en 2000. (2002 ; 00)

L'électricité du Nouveau-Brunswick est en majeure partie produite par la filière thermique, dont la plus puissante centrale de la province, Coleson Cove (1 006 MW), fonctionne au mazout. Les turbines de Belledune (458 MW) et de Grand Lac (57 MW) brûlent du charbon et celles de Dalhousie (300 MW) un combustible synthétique : l'orimulsion. Quant aux centrales de Milbank (198 MW), Ste-Rose (100 MW) et Grand Manan (28 MW), elles utilisent le diesel ; enfin, la centrale de Courtenay Bay (253) a été récemment convertie au gaz naturel. (2002 ; 28-06-01)

  Coleson Cove : Réfection 

Mise en service en 1976, la centrale de 1 006 MW de Coleson Cove et ses trois turbines au mazout ont besoin d'une remise à neuf afin de poursuivre leurs activités après 2005 et répondrent aux nouvelles normes environnementales. Énergie NB planifie également sa conversion à l'orimulsion, combustible synthétique déjà utilisé à la centrale de Dalhousie depuis 1994 et moins coûteux que le mazout. (2002 ; 28-06-01)

  Courtenay Bay : Conversion  La centrale de la Baie de Courtenay (253 MW, 4 turbines) a été convertie du mazout au gaz naturel par la Westcoast Energy. La transformation a coûté 180 M$CAN. (2002 ; 19-03-01)
Éolienne nd
Géothermique nd
Hydroélectrique La filière hydroélectrique des auto-producteurs industriels privés a produit 0,054 TWh en 2000. (2002 ; 00)

Le parc de production hydroélectrique d'Énergie NB compte 6 centrales dont une importante nommée Mactaquac (672 MW). À part Beechwood (113 MW) et Grand-Sault (66 MW), aucune autre ne dépasse 50 MW de puissance. (2002 ; 28-06-01)

Nucléaire

Le Nouveau-Brunswick possède une centrale nucléaire de 635 MW équipée d'un réacteur de type Candu 600 à Point Lepreau, sur la côte sud de la province. Mise en service en 1983, elle fournit normalement 30 % de l'électricité disponible sur le réseau, mais quelques difficultés récentes suggèrent qu'une remise à neuf serait pertinente d'ici 2008 pour augmenter son espérance de vie. (2002 ; 27-09-01)

Solaire nd

 

Transport

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Énergie NB Power, 2002 ; Gouvernement du Nouveau-Brunswick, 2002 

Réseau Le réseau de transport d'Énergie NB Power compte 6 706 km de lignes à haute tension. (2002 ; 17-09-2001)
Interconnexion
États-Unis Énergie NB va construire une seconde interconnexion  avec le Maine en Nouvelle-Angleterre. La mise en service de cette nouvelle ligne de 345 kV, prévue pour 2003, permettra à la province d'exporter davantage d'électricité vers les États-Unis. (2002 ; 27-09-01)
Québec Le Nouveau-Brunswick compte deux interconnexions avec le réseau d'Hydro-Québec, dont la plus importante se situe près d'Edmunston. (2002 ; 28-06-01)
Nouvelle-Écosse Le réseau d'Énergie NB possède deux interconnexions avec la Nouvelle-Écosse. (2002 ; 28-06-01)
Île-du-Prince-Édouard Le Nouveau-Brunswick a une interconnexion avec l'Île-du-Prince-Édouard par laquelle la petite province insulaire importe l'essentiel de son électricité. (2002 ; 28-06-01)

 

Distribution

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Énergie NB Power, 2002 ; Gouvernement du Nouveau-Brunswick, 2002 ;
Réseau Les lignes de distribution d'Énergie NB totalisent 25 753 km. (2002 ; 17-09-01)
Nombre de clients Énergie NB alimente 353 724 clients dans la province. (2002 ; 17-09-01)
Service Énergie NB haussera ses tarifs résidentiels de 3 % à partir du 1er avril 2002. (08-03-02)* 

 

Entreprises étrangères

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Rapports annuels d'entreprises ; Gouvernement du Nouveau-Brunswick, 2002 ; Énergie NB Power, 2002 ;
Entreprises des pays membres de la Francophonie
Liste Aucune (2002 ; 01)
Autres entreprises
Liste  Aucune (2002 ; 01)

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.

Pour une image plus complète de la situation au Nouveau-Brunswick, consultez l'index Nouveau-Brunswick.