d-cambodge.gif (1199 octets)

Cambodge

Dernière modification : 05-03-04A

Situation politique et économique
Situation énergétique
Électricité
Production
Transport
Distribution
Entreprises étrangères

 

Situation politique et économique

Sources : USA.CIA. World Factbook 2001 / Chiefs of State and Cabinet Members of Foreign Governments, 2002 ; Quid, 2002 ; 
Capitale Phnom Penh
Carte Cambodge
Population 12,5 M (2001 ; 01E)
Langues Khmer (officielle), français, anglais
Alphabétisation 35 % (2001 ; 90E)
Religions Bouddhistes (95 %), autres (5 %)
Espérance de vie 56,82 ans (2001 ; 01E)
Fête nationale 9 novembre
Superficie 181 040 km2
Ressources naturelles Hydraulique, bois, pierres précieuses, fer, manganèse, phosphates
PIB 16,1 G$US (2001 ; 00E) 
Croissance 4 % (2001 ; 00E) 
Inflation 1,6 % (2001 ; 00E) 
Dette extérieure 829 M$US (2001 ; 99E) 
Monnaie Riel
Chômage 2,8 % (2001 ; 99E) 
Associations  AIEA, AIF, ANSEA, BASD, BIRD, FMI, G-77, OMC (observateur) ONU (Légende)
  
Gouvernement

Chef d’État : le Roi Norodom Sihanouk

Premier Ministre : Hun Sen
Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale : Hor Namhong
Ministre de l’Économie et des Finances: Keat Chhon
Ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Énergie : Suy Sem
Ministre des Ressources hydriques et de la Météorologie : Lim Kean-Hao
Ministre de l’Environnement : Mok Maret (2002 ; 02-01-02)

Situation politique

Le Royaume du Cambodge est un État indépendant depuis le 9 novembre 1953. C’est une démocratie libérale sous une monarchie constitutionnelle. Les dernières élections ont eu lieu le 26 juillet 1998. Le Parlement cambodgien est bicaméral : l’Assemblée Nationale compte 122 membres élus au suffrage universel et le Sénat compte 61 sièges (2 nommés par le roi, 2 élus par l’Assemblée Nationale et 57 par les " constituantes fonctionnelles ". Le Roi est choisi par le Conseil Royal du Trône. Le Premier Ministre et le Conseil des Ministres sont choisis par le Roi après un vote de confiance de l’Assemblée Nationale. Les principaux partis politiques cambodgiens sont le Parti du Peuple cambodgien (64 sièges à l’Assemblée Nationale) et Le Front national uni pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif (43). Les prochaines élections législatives auront lieu en 2003. (2001)

 
Situation énergétique

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy,  2002 ; UNDP. Human Development Report 2001 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Utility Data Institute, 2002 ; Protocole de Kyoto, 2002 ; ASEAN center for energy, Site, 2002 ;  La banque asiatique de développement (BAD). Site, 2002

Électricité

 

Accès à l'électricité 13 % de la population a accès à l'électricité et de ce nombre seulement 5 % de la population rurale est desservie. (2002 ; 29-07-02)
  Augmentation de la demande nd
  Consommation 0,1 TWh (2002 ; 00)
  Consommation par habitant 35 KWh/an (2002 ; 29-07-02)
  Production
Annuelle (2002 ; 00)

Puissance installée (2002; 00)

Totale 0,13 TWh 100 % 40 MW
Combustibles fossiles (total) 0,1 TWh 75 % 30 MW
Charbon nd nd nd
Gaz nd nd nd
Pétrole nd nd nd
Géothermique 0 TWh 0 % 0 MW
Hydroélectricité 0,1 TWh 25 % 10 MW
Nucléaire 0 TWh 0 % 0 MW
Solaire nd nd nd
Autre nd nd nd
  Exportations 0 TWh/an (2002; 00)
  Importations 0 TWh/an (2002; 00)
  Historique Consommation, production, puissance installée, exportations et importations de 1991 à 2000, voir tableau
Charbon (2002; 00E)
  Consommation  0 Mt (millions de tonnes)
  Production  0 Mt
  Exportation nd
  Importation nd
  Réserve nd
Gaz naturel (2002; 00E)
  Consommation  nd
  Production  nd
  Exportation nd
  Importation  nd
  Réserve  nd
Pétrole (2002; 00E)
  Consommation  3 000 barils/jour
  Production  0 barils/jour
  Exportation  nd
  Importation  nd
  Réserve  nd
Carte   
Déficit énergétique nd
Environnement
Efficacité énergétique Le gouvernement veut établir un réseau de transport national d'électricité qui reliera les localités les plus peuplées à des centrales plus importantes et plus efficaces. Une autre part de sa stratégie consiste à remplacer l'utilisation de carburant fossile importé par du gaz naturel marin et du charbon pour la production d'électricité. À ce titre, le Japon étudie la possibilité de construire une centrale au gaz naturel à Sihanoukville de 180 MW. (2002 ; 27-09-01)
Émissions de dioxyde de carbone
 (CO2 issu de combustibles fossiles)
0,5 M de tonnes/an (2002; 96)
Ratification du protocole de Kyoto Non (2002 ; 05-09-02)
Politique énergétique et situation de l'industrie
Structure de l'industrie

Le Ministère de l'industrie, des mines et de l'énergie (MIME) est responsable de la direction de l'énergie, de la direction de l'industrie et de la direction des mines et de la géologie. De son côté, la direction de l'énergie est responsable de trois départements : le département du développement de l'énergie, le département technique de l'énergie et le département de l'hydroélectricité.
Le bureau de l'énergie, qui dépend du département du développement de l'énergie, est responsable de la planification et de la politique de l'énergie, c'est lui qui prépare les stratégies énergétiques du MIME. (2002 ; 27-09-01)

Le ministère de l'industrie, des mines et de l'énergie (MIME) est responsable des politiques, de la planification et du développement du secteur de l'électricité.
La production d'électricité est assurée par 22 petites centrales indépendantes qui se divisent en deux réseaux : Phnom Penh, avec ses 100 000 abonnés, et six villes provinciales qui sont alimentées par l'Électricité du Cambodge (EDC), et le reste des abonnés qui sont desservis par le MIME ou par des compagnies privées sous contrat avec le MIME.
L'EDC est une entreprise gouvernementale, mais elle possède sa propre administration. (2002 ; 29-07-02)

Contexte réglementaire EDC agit comme une entité indépendante, mais elle n'a pas d'autorité sur les tarifs d'électricité.
La Banque Mondiale assure un support technique au gouvernement du Cambodge pour l'aider à favoriser la participation du secteur privé dans l'industrie de l'électricité. (2002 ; 29-07-02)
Entreprises nationales Électricité du Cambodge (EDC)
Ententes de coopération
Association of South East Asia Nations (Asean) : Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande, Viet Nam   

Les 10 pays membres de l'ASEAN travaillent à la mise sur pied d'un marché commun énergétique. Les membres voudraient relier l'ensemble de leurs réseaux de transport électrique et construire un gazoduc trans-ASEAN. (03-07-00)

Au cours de sa première phase, le réseau de transport d'électricité de l'Asean reliera le Laos, le Cambodge, le Myanmar, le Vietnam, le sud de la Chine, Singapour, la Malaisie, et finalement l'île de Sumatra en Indonésie. Les Philippines se joindront au réseau seulement lors de la deuxième phase du projet à cause du coût prohibitif, selon les autorités de l'Asean, du câble sous-marin nécessaire pour l'interconnexion.
Pour l'instant, trois interconnexions sont en place : une entre la Thaïlande et le Laos, une entre la Thaïlande et la Malaisie et une entre la Malaisie et Singapour. (19-02-04)*

   
Chine, Laos, Myanmar, Thaïlande et Vietnam Les 6 pays riverains du fleuve Mekong se sont mis d'accord pour mettre au point un système de distribution d'électricité qui pourrait mener à un programme ambitieux de développement hydroélectrique dans cette région. En premier lieu, ils ont créé un haut comité pour établir les lois, les protocoles et un cadre de réglementation pour un commerce régional de l'électricité. La Banque asiatique de développement (BAD) approuve le projet. (06-11-02)*
   
Thaïlande

Au début de l'année 2000, le MIME a signé une entente de coopération technique et commerciale avec la Thaïlande. Cette entente met l'accent sur l'utilisation des ressources naturelles respectives des deux pays en matière de production d'électricité. (2002 ; 29-07-02)

Associations énergétiques Heads of ASEAN Power Utilities / Authorities (HAPUA) ;

 

Production

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; La banque asiatique de développement (BAD). Site, 2002 ; ASEAN center for energy. Site, 2002 ; Mekong Protected Area Review. Site, 2002

Thermique nd
Hydroélectrique

Le Cambodge exploite une petite centrale hydroélectrique d'une puissance de 1 MW inauguré en 1993 ; la centrale fut construite avec l'aide monétaire de la France. Une autre centrale d'une puissance de 12 MW devrait être remise sur pied d'ici la fin de l'année 2002. La construction de microcentrales hydroélectriques dans certaines parties du pays est envisagée pour améliorer l'accès à l'électricité de la population rurale.
La capacité de production hydroélectrique du pays est évaluée à plus 10 000 MW.
(2002 ; 27-09-01)

  O Koarklei : Réfection Le gouvernement du Cambodge a cédé à la Chine une concession de 30 ans pour la réhabilitation et l'opération d'une centrale hydroélectrique d'une puissance de 12 MW sur la rivière O Koarklei. La centrale, qui devrait être opérationnelle en 2003, nécessitera des investissements de 25 M$US. (2002 ; 15-06-02)
Éolienne Les ressources éoliennes du Cambodge n'ont pas encore été estimées. (2002 ; 27-09-01)
Géothermique Il y a des sources d'eau chaude dans la province de Kampong Speu, mais pour le reste, on sait très peu de chose sur les ressources géothermiques du Cambodge. (2002 ; 27-09-01)
Nucléaire nd
Solaire L'introduction de la technologie photovoltaïque est récente au Cambodge. Comme dans les autres pays de la région, les premières installations furent offertes par des organisations comme l'UNICEF, la Croix Rouge, la Sida et la FONDEM. Les unités photovoltaïques sont surtout utilisées dans le domaine de la santé et dans les centres de réhabilitation.
La puissance totale installée est évaluée à 0,13 MW.
(2002 ; 27-09-01)

 

Transport

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; 

Réseau nd
Interconnexions
Thaïlande Le Cambodge et la Thaïlande planifient la construction d'une interconnexion. (2002 ; 14-05-02)*
 
Vietnam Une interconnexion de 220 kV sera construite sur 127,6 Km dans la province cambodgienne de Takeo jusqu'à la zone frontalière vietnamienne, et ce au coût de 54,5 M$US. (2002 ; 07-11-01)

 

Distribution

Sources : USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy, 2002 ; Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; ABS Energy and Power. The Electrical Utilities of the Word 2001, 2001 ;
Réseau La distribution d'électricité au Cambodge se fait par l'intermédiaire de 148 grossistes qui achètent l'électricité de la EDC et qui la revendent à leurs clients. (2001 ; 01)
Nombre de clients 43 000 (2001 ; 01)
Service

En 1990, les pertes sur le réseau au Cambodge étaient estimées à 44,7 % (2001 ; 01)

Les tarifs d'électricité au Cambodge se situent autour de 0,25 $US du kWh, ils sont plus de trois fois plus élevés que ceux de leur voisin le Vietnam. (18-02-03)*

 

Entreprises étrangères

Sources : Hydro-Québec. Revue de presse internationale ; Rapports annuels d'entreprises ; 
Entreprises des pays membres de la Francophonie
Liste EDF (France), EVN (Vietnam) 
Autres entreprises
Liste nd

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.