Tractebel

Dernière modification : 15-10-03A

 

Données générales
Données énergétiques
Données commerciales
Activités internationales

 

Sources : Site Internet de l'entreprise; Hydro-Québec. Revue de presse internationale; Tractebel. Site, 2002 ;

Données générales 

Coordonnées Place du Trône 1, 1000 Bruxelles (Belgique)
Téléphone: + 32 2 510 71 11 • Fax: + 32 2 510 73
  
Changement de raison sociale nd
Direction Gérard Mestrallet : président du Conseil d'administration
Jean-Pierre Hansen : chef de la direction
Emmanuel van Innis : directeur, Administration, Finances et Contrôle
Willy Bosmans : directeur, Électricité et Gaz Europe
Dirk Beeuwsaert : directeur, Électricité et Gaz International
Michel Bleitrach : directeur, Services énergétiques
Philippe Casier : directeur, Installations et Entretien
Jean-Pierre Depaemelaere : directeur, Ressources humaines
Jean Fierens : directeur, Tractebel Engineering
Étienne Snyers : directeur, Stratégie et Communication (2002 ; 01)
  
Description Tractebel, pôle energie de SUEZ, est une entreprise mondiale d’énergie et de services développant ses activités dans quatre domaines : énergie et services, associés, services sur site, conception, construction et maintenance d’installations
ainsi qu’ingénierie.
La société vend, à l’échelle mondiale, plus de 200 TWh d’énergie électrique, 33 milliards de mètres cubes de gaz, 110 millions de tonnes de vapeur, 113 millions d’heures de main-d’œuvre de services et de conseil par an, à des clients particuliers, industriels ou tertiaires, dans plus de 100 pays.
Le métier de l’énergie couvre l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique : production d’électricité; courtage, transport, distribution,
achat et vente d’électricité et de gaz naturel; services énergétiques associés. (2002 ; 31-12-01)
Territoire couvert Les marchés clés de Tractebel sont l’Europe, l’Amérique du Nord, le cône sud de l’Amérique latine et l’Asie. La société développe également des projets au Moyen-Orient, en Europe orientale et en Afrique.  (2002 ; 31-12-01)
Nombre d'employés Tractebel a 96 512 employés dont 21 829 pour la division Élecdtricité et Gaz Europe. (2002 ; 31-12-01)
Données financières
Actif  nd 
Bénéfice net 0,8186 G€  
Chiffre d'affaires 26,3739 G€
Dette nd
(2002 ; 31-12-01)
Structure et Filiales

Electricity & Gas Europe : Electrabel et Distrigaz
Electricity & Gas International : Tractebel Energia, Tractebel LNG et Glow
Installations & Maintenance : Endel, Fabricom, GTI et INEO
Energy Services : Axima et Elyo
Engineering : Tractebel Engineering (2002 ; 31-12-01)

Tractebel détient maintenant 50,01 % des avoirs nets d'Electrabel. (09-05-03)*

Tractebel North America Inc. (TNA) possède et ou exploite 57 centrales de production d'électricité, de cogénération, de production de vapeur et de production d'eau réfrigérée. (07-08-03)*

Réorganisation

Electrabel achète les actifs européens de Tractebel pour 496 M $ US. Tractebel détient 40 % des parts d'Electrabel, laquelle acquiert avec cette transaction des participations dans plusieurs centrales en Pologne, en Hongrie, en Italie et au Portugal, faisant passer sa puissance installée de 4 317 MW à 25 359 MW. Tractebel concentrera ses activités à l'extérieur de l'Europe. (19-07-01)*

En 2001, Electrabel et Distrigaz se sont réorganisés pour satisfaire la nouvelle réglementation européenne, séparant leurs activités réglementées et non réglementées. Distrigaz s'est divisée en deux entité. Fluxys est responsable de toute l'infrastructure gazière en Belgique et la nouvelle Distrigaz achète et vend du gaz en Belgique et en Europe. Electrabel avec ses partenaires des communes de Belgique ont créé Elya qui gérera de façon indépendante le réseau de transport en Belgique.
La même logique s'applique à la Distribution où les activités d'exploitation du réseau ont été séparées des activités de vente. Les municipalités belges seront les principaux actionnaires des réseaux de distribution même si Electrabel demeure des opérations quotidiennes. Enfin, Electrabel a crée une nouvelle filiale, Electrabel Customers Solutions, qui s'occupera des ventes d'électricité et de gaz. (2002 ; 31-12-01)

 

Données énergétiques

Production
Annuelle (2002 ; 31-12-01) Puissance installée (2002 ; 31-12-01)
TOTALE 200 TWh 38 334 MW
Thermique nd nd
Hydroélectrique nd nd
Nucléaire nd  nd
Éolienne nd nd
Géothermique nd nd
Solaire nd nd
Autres nd nd
Transport  nd
Distribution  nd
Environnement  nd
Acquisition  nd
Recherche et développement  nd

 

Données commerciales

Fraudes, vol, pertes, pannes La vente à Tractebel des centrales Egasa et Egesur pour 167,4 M$US a provoqué plusieurs jours d'émeutes violentes à Arequipa, la seconde ville du Pérou, ainsi qu'ailleurs dans le sud du pays. Le gouvernement a instauré l'état d'urgence. Devant l'ampleur des protestations, le président Toledo - qui s'était engagé en période électorale à ne pas privatiser les services publics - a annulé la transaction. Des allégations de corruption planent sur les activités de Tractebel au Pérou. L'entreprise y possède déjà la centrale d'EnerSur (360 MW). (20-06-02)*
Tarifs  nd
Vente d'électricité Plus de 200 TWh/an (2002 ; 31-12-01)
Importations/Exportations nd
Partenariat/Entente de coopération nd 
Plan de développement nd 

 

Activités internationales 

Pays membres de la Francophonie
PRODUCTION
Laos  
Hoauy Ho : Achat

L'Inspection belge des impôts veut vérifier des documents relatifs aux activités de Tractebel au Kazakhstan en 1996, en raison d'accusations d'irrégularités. (05-02-02)*

Tractebel a acquis 80 % des parts de projet hydroélectrique de Hoauy Ho pour 131 M$US, les autres 20 % appartenant à Électricité du Laos. L'entente de trente ans de type BOT prévoit que 126 des 128 MW de la centrale mise en service en 1999 seront destinés à l'exportation vers la Thaïlande (Electricity Generating Authority of Thailand (EGAT)) tandis que les 2 MW restants seront vendus à Électricité du Laos. (21-01-02)*

Pologne  
Polaniec : Achat Tractebel a acheté 25 % des actions de la centrale de Polaniec, d'une puissance installée de 2000 MW, située à 60 km de Varsovie. Tractebel a déboursé 83 M$US pour cette acquisition. (07-04-00)  
Autres pays
PRODUCTION
  Allemagne   Un tribunal berlinois a donné raison à Tractebel (Belgique) dans une cause instiguée par Veag, un électricien de Berlin, visant à empêcher son concurrent belge de distribuer de l'électricité à Leipzig. L'entreprise allemande évoquait une disposition de la législation allemande en matière d'environnement, qui interdit la vente en Allemagne d'électricité produite à partir de charbon brun. La cour a jugé que Veag n'avait pas réussi à prouver ces allégations. Il y a quelques mois, Veag avait remporté une cause du même genre l'opposant à Verbund (Autriche). (02-08-00)
Amérique latine En Amérique latine, Tractebel est propriétaire d'une puissance installée de 6 034 MW. L'ensemble de cette puissance est cependant en construction et aucune des centrales de Tractebel n'est fonctionnelle pour le moment. (20-11-00)
Brésil  Tractebel prévoit investir 2 MM $ US d'ici 2005 au Brésil. Jusqu'ici l'entreprise y a injecté 1,2 MM $ US et détient 74,5 % de Central Geradoras de Sul do Brasil (Gerasul), qui représente 7 % du marché brésilien de l'électricité. (23-05-01)

Tractebel Energia (filiale de Tractebel de Belgique) va investir 212 M$US en 2002 au Brésil, essentiellement dans le but d'augmenter sa puissance installée de 10 %. Tractebel possède actuellement 4 966 MW au Brésil, dont 77,5 % hydroélectrique et 22,5 % thermique. Avec les 305 MW que l'entreprise importe d'Argentine, Tractebel fournit 50 % de l'électricité consommée dans le sud du pays et représente 7 % de la puissance installée nationale. Il s'agira surtout de compléter les travaux de construction des centrales hydroélectriques de Machadinho et Cana Brava, d'achever la réfection de la centrale de William Arjona et de commencer la construction de celle de Jacui.  (01-03-02)*

Tractebel Energia a décidé de suspendre ses investissements au Brésil. La compagnie possède 7 % de la puissance électrique installée du pays. (2002 ; 09-08-02)*

La filiale brésilienne de Tractebel, Tractebel Energia, a gelé ses investissements de 1 G$US dans deux projets de centrale hydroélectrique jusqu'à ce que le gouvernement brésilien arrête sa nouvelle réglementation dans le secteur de l'électricité. L'entreprise construit présentement le barrage Estreito et est le joueur principal de la coentreprise qui construit la centrale Sao Salvador ; les deux installations sont situées sur le fleuve Tocantins. (05-06-03)*

Anhanguera : Construction Tractebel peut entreprendre les travaux de construction de sa centrale au gaz d'Anhanguera (278 MW) située à Limeira, dans l'État de Sao Paulo. L'entrée en service de la première phase est prévue pour octobre 2003 et la seconde pour février 2004. (06-05-02)*
Cana Brava : Mise en service Tractebel va débuter à la fin de mai 2002 les opérations de sa centrales hydroélectrique de Cana Brava, située sur la rivière Tocantins, dans l'État de Goias. La production commencera à une puissance de 150 MW en attendant que la centrale  atteigne sa pleine capacité de 450 MW. Tractebel négocie la vente de cette électricité avec les autorités brésiliennes concernées. (15-05-02)*
Edelnor : Achat Tractebel et Codelco, une entreprise d'état du Chili qui œuvre dans le domaine du cuivre, ont pris le contrôle d'Edelnor. Avec cette acquisition, Tractebel devient le plus important producteur d'électricité du réseau d'électricité du nord du Chili avec 1700 MW, soit environ la moitié de la puissance installée de ce réseau. (19-08-02)*
  Gerasul : Achat

Tractebel a porté de 42 à 68 % sa participation dans le capital du producteur brésilien d'électricité Gerasul. Avec cette transaction, le groupe belge contrôle dorénavant 77 % des droits de vote. (1999 ; 28-01-99)

Tractebel  a fait l'acquisition d'une autre tranche d'actions de l'entreprise brésilienne Gerasul, pour une valeur de 13 M $US. (1999 ; 07-10-99)

  Jacui : Construction Tractebel va débuter en 2002 la construction de la centrale au charbon de Jacui (350 MW, 200 M$US) située à Charqueadas dans l'État du Rio Grande do Sul. (01-03-02)*
  Machadinho et William Arjona : Construction La plus grande part des investissements de Tractebel Energia au Brésil en 2002 serviront à compléter la construction de la centrale hydroélectrique de Machadinho (1 140 MW), sur la frontière séparant les États de Santa Catarina et de Rio Grande do Sul. Tractebel terminera aussi l'expansion de sa centrale de 120 MW de William Arjona (Mato Grosso do Sul). (01-03-02)*
  Sao Salvador : Construction Tractebel refuse de procéder à la construction de la centrale hydroélectrique de Sao Salvador (241 MW) si la réglementation, en particulier celle portant sur les tarifs, n'est pas améliorée. (27-05-02)*
Chili  
Inversora Electrica Andina : Achat Tractebel (Belgique) a acheté à Iberdrola sa participation de 25 % dans Inversora Electrica Andina, un consortium qui contrôle deux entreprises électriques du Chili. Tractebel contrôle donc désormais 33,6 % de Electroandina et 26 % de Colbun. (30-08-00)
Tocopilla : Construction Electroandina (le consortium formé de Tractebel, Iberdrola, Codelco, Techint (Argentine) et bientôt Southern Co. (ÉU)) a annoncé son intention de fournir de l'énergie argentine au Nord du Chili. Coût total du projet Norgas: 1,04G$CAN. Ce montant comprend la construction d'un gazoduc de 880 km entre la province argentine de Salta et Tocopilla au Chili, d'un complexe énergétique à Tocopilla (2 centrales de 230 MW) et le renforcement du système de transport existant. (2000 ; 00)
Chine  
Caoging Tractebel va construire une centrale de 300 MW dans le parc industriel de Caoging, près de Shanghai. La centrale, qui produira aussi 850 tonnes de vapeur par heure, devrait coûter entre 300 et 400M$US. La construction devrait être terminée en 2003. (09-05-00) 
Corée du Sud
Suwon : Retrait Tractebel renonce à construire des centrales en Corée du Sud après avoir revisé les projections de rentabilité de ses projets. L'entreprise avait pourtant signé une entente en mars 2001 avec la compagnie locale Samchully pour la construction d'une centrale de 110 MW à Suwon au sud de Séoul. (10-01-02)*
Émirats Arabes Unis  
Taweelah A-1 Un consortium mené par Tractebel a obtenu un contrat de 1,3 MM $ US pour des travaux de réfections à la centrale de Taweelah A-1, visant à augmenter la puissance installée de la centrale de 225 MW à 700 MW. (28-07-00)
États-Unis  
Hopewell : Achat Tractebel a acquit les 25 % des parts qui lui manquait pour contrôler 100 % de la centrale au gaz de Hopewell (365 MW) en Virginie. (19-07-01)
Red Hills : Construction Choctaw Generation, une filiale de Tractebel, construira une centrale de 500 MW à Red Hills, au Mississipi. (06-98)
Inde La direction de Tractebel envisage de vendre sa participation de 50 % dans JPTCL, une entreprise qu'elle co-détient avec JISCO, une aciérie indienne.  La raison en est que JPTCL, qui devait construire deux centrales thermiques de 130 MW pour alimenter les aciéries de JISCO, éprouve des difficultés à obtenir le financement adéquat pour ces centrales. Une fois cette vente complétée, Tractebel se retirera du marché de production électrique de l'Inde. (25-10-00)

Tractebel a vendu au groupe indien Jindal les 50 % (50,5 M$US) des parts qu'elle détenait dans le projet de Toranagallu, dans l'État de Karnataka (2x130 MW). (13-12-01)*

Le plan de sortie de Tractebel pour Toranagallu a été rejeté par la Central Electricity Authority (CEA). (03-01-02)*

Irlande du Nord Tractebel a vendu sa participation de 46 % dans Nigen, une entreprise électrique d'Irlande du Nord qui possède deux centrales au charbon (Kilroot - 520 MW et Belfast West - 120 MW), à l'américaine AES. Cette dernière, qui possédait déjà 46 % de l'entreprise, a acquis la part de Tractebel pour 82 M $ US. (05-05-00)
Jordanie
Amman : Construction Le ministère de l'Énergie de Jordanie a octroyé un contrat de 400 M $ US à Tractebel   pour la construction de la première centrale privée du pays. La centrale de 450 MW sera située à 30 km à l'est d'Amman. (16-05-00)
Kazakhstan Tractebel se retire du Kazakhstan. Moyennant 100 M $US, l'entreprise belge a accepté de transférer l'ensemble de ses actifs au Kazakhstan à l'entreprise de distribution électrique de l'ancienne capitale, Almaty. (02-05-00)

L'Inspection belge des impôts veut vérifier des documents relatifs aux activités de Tractebel au Kazakhstan en 1996, en raison d'accusations d'irrégularités. (05-02-02)*
Mexique  
  Monterrey : Mise en service Tractebel a mis en service en février 2003 sa centrale de cogénération de 245 MW près de la ville de Monterrey au Mexique. La centrale alimente 38 clients industriels. (20-02-03)*
Oman  
Al Manah : Mise à niveau Tractebel  gère la centrale d'Al Manah (90 MW), qui est en service depuis 1996. Le groupe a annoncé que la puissance installée de la centrale passera à 270 MW d'ici mai 2000. De plus, 2 postes de transformation et 125 km de nouvelles lignes de transport  entre les villes de Niswa et Ibri seront construits. (08-04-99)
Pérou  
Egasa et Egesur : Achat

La vente à Tractebel des centrales Egasa et Egesur pour 167,4 M$US a provoqué plusieurs jours d'émeutes violentes à Arequipa, la seconde ville du Pérou, ainsi qu'ailleurs dans le sud du pays. Le gouvernement a instauré l'état d'urgence. Devant l'ampleur des protestations, le président Toledo - qui s'était engagé en période électorale à ne pas privatiser les services publics - a annulé la transaction. Des allégations de corruption planent sur les activités de Tractebel au Pérou. L'entreprise y possède déjà la centrale d'EnerSur (360 MW). (20-06-02)*

Après que la cours eut établi la légalité de la transaction, l'agence péruvienne d'investissement ira de l'avant dans la vente de la centrale Egasa à Arequipa à Tractebel. (04-09-02)*

Le cas de la privatisation des transporteurs péruviens d'électricité Egasa et Egesur ira jusqu'au tribunal constitutionnel. La décision pourrait se faire attendre 8 à 12 mois. (21-10-02)*

Portugal  
Generg : Achat Tractebel a acheté pour la modique somme de 8 M$US la totalité des actions de la firme espagnole Hidrobages. Ce faisant, Tractebel a aussi acquis les 32,5 % des actions de Generg, qui appartenaient à Hidrobages. Generg est une petite entreprise électrique du Portugal, spécialisée dans le développement de projets énergétiques «verts», principalement éoliens et hydroélectriques. (12-14--00)
Singapour Tractebel exploite une centrale de 800 MW. (10-05-01)
Thaïlande Tractebel est le plus grand producteur privé en Thaïlande, contrôlant 1 900 MW de la puissance installée totale du pays. (10-05-01)*
Chonburi : Construction Tractebel construit une centrale de 740 MW dans le complexe industriel de Chonburi, situé sur la côte est du pays. Le coût de la centrale s'élève à 370 M $US. Tractebel a signé un contrat de vente à long terme avec EGAT, qui achètera la totalité de la production de la centrale. (14-02-00)
Hemaraj : Achat Tractebel a porté à 75 % sa participation dans H-Power, une entreprise électrique de Thaïlande. L'entreprise belge, qui détenait déjà 50 % de la compagnie, a acquis les 25 % qui appartenaient à Hemaraj Land & Development Cy Ltd. (17-02-00)
Thaïlande  
Nong Khae et Samut Prakarn : Vente

Tractebel a lancé les appels d'offres pour la vente de deux de ses centrales au gaz de Thaïlande, la Nong Khae Cogeneration (160 MW, entrée en service en octobre 2000) et la Samut Prakarn Cogeneration (160 MW, entrée en service en août 1999). Tractebel s'attend à obtenir entre 100 et 130 M$US par centrale. (06-06-02)*

Tractebel a vendu les centrales au gaz thaïlandaises de Nong Kea et Samut Prakarn à Gulf Electric, dont EGCOMP possède 50 %. Les centrales de 121 MW de puissance chacune ont été vendues pour 100 M$US. (20-09-02)*

Rayong : Construction Tractebel a obtenu un contrat de 15 M$US pour la mise au point et la construction d'une turbine pour équiper la rafinerie de Rayong. La turbine devrait avoir une capacité électrique de 13 MW et thermique de 54 MW. (11-01-01)*
Sithes Energies : Achat Tractebel a racheté, pour la somme de 490 M$US, les intérêts de Sithe Energies (États-Unis) dans cinq centrales de Thaïlande, d'une puissance installée combinée de 1 022 MW. (10-11-00)
DISTRIBUTION
Pérou Tractebel se retire du secteur de la distribution d'électricité au Pérou. (19-07-02)*
Courtage
États-Unis Tractebel North America Inc. a joint les rangs des entreprises qui ont quitté le domaine du marché spéculatif de l'électricité aux États-Unis. (08-04-03)*

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.

Pour une image plus complète de la situation en Belgique, consultez l'index Belgique.