Électricité de France

Dernière modification : 05-03-04A

Données générales
Données énergétiques
Données commerciales
Activités internationales

 

Sources : Site Internet de l'entreprise; Hydro-Québec. Revue de presse internationale; Revues

Données générales 

Coordonnées

2, rue Louis-Murat
75384 Paris
Cedex 08
France

Téléphone : 33-1-40-42-54-30
Télécopieur : 33-1-40-42-79-40
  

Changement de raison sociale nd
Direction

François Roussely : Président

Loïc Caperan : Directeur Général délégué
Yannick d’Escatha : Directeur Général délégué
Jacques Chauvin : Directeur Général adjoint Finance
Gérard Creuzet : Directeur Général adjoint Stratégie et Développement
Jean-Louis Joliot : Directeur Général adjoint
Yann Laroche : Directeur Général adjoint Ressources Humaines 
Gérard Wolf : Directeur Général adjoint Coordination Groupe
Martine Griffon-Fouco : Directrice de la Communication
Josette Fourrier : Médiateur d’EDF rattachée au Président
(2002 ;  01)

Description Le Groupe EDF est un énergéticien intégré constitué d'un réseau d'entreprises, il maîtrise l'ensemble des métiers de l'énergie : gestion d'énergies (production, négoce, optimisation), transport, distribution, commercialisation, services énergétiques et développement. (2002 ; 02)
Territoire couvert Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Brésil, Chine, Côte d'Ivoire, Egypte, Espagne, France, Hongrie, Italie, Maroc, Mexique, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Suisse. (2002 ; 02)  
Nombre d'employés 161 738 (2002 ; 01)    
Données financières
Actif
nd
Bénéfice net
481 M€
Chiffre d'affaires
48,4 G€
Dette
25,8 G€
(27-03-03 ; 02)* 

Electricité de France a vu son bénéfice net chuter de 43 % à 481 M€ en 2002 contre 841 M€ en 2001. EDF a expliqué que cette baisse était notamment imputable à la dégradation du résultat de ses filiales en Amérique latine : 1 173 M€ 2002 contre 544 M€ l'année précédente.
Le groupe affiche un chiffre d'affaires pour 2002 de 48,4 G€, en progression de 18,8 % par rapport aux 40,7 G€ de 2001.
L'endettement net d'EDF s'est élevé l'an dernier à 25,8 G€ contre 22,2 G€ en 2001, soit une hausse de 16,3 %. (27-03-03)*
Structure et Filiales

Premier rang : 13 filiales dont : EDF Capital investissement, Sapar finance et Sofilo.
EDFI : 45 filiales dont : Graninge, ECK Cracovie, ISE, Shandong, London Electricity, Edenor, Light, Demasz, Rybnik, Kogeneracja, EnBW, EDF Italia et Fenice.
EDEV : 32 filiales dont : Electricité de Strasbourg, Groupe ASA, Tiru, Citelum, Cofiva et SAE.
Dalkia : 4 filiales Dalkia investissement, Dalkia international, Dalkia offre globale et Dalkia Holding.
Sapar : 4 filiales : Sapar Conseil, Sapar location, Sapar participations et C2. (2002 ; 01)

Suite à la sortie de la société Louis Dreyfus du capital d'EDF Trading dont elle détenait 12 %, cette dernière est maintenant une entreprise détenue à 100 % par EDF. (11-06-03)*

Réorganisation

À compter de septembre, EDF va vendre 6 000 MW par tranche de 250 MW afin de contrer les mesures éventuelles de l'Union européenne pour limiter son appétit et forcer la France à ouvrir davantage son marché intérieur, après les acquisitions d'EDF dans En BW. (23-05-01)*

Endesa détient 30 % de Snet et, avec l'accord des autres actionnaires, contrôlera une majorité d'actions en 2004. En ce moment, Charbonnages (France) possède 51 % des actions et EDF 18 %. (06-06-01)*

EDF dévoile son plan de restructuration, effectif à compter du 1er février 2002. Sur le territoire français, la société d'État sera scindée en deux divisions, l'une consacrée à la production et l'autre aux services. Les activités d'EDF à l'étranger seront regroupées par zones géographiques : Europe centrale (Allemagne, Autriche, Suisse et Europe de l'est) ; Europe du sud, de l'ouest et Afrique ; Amériques et enfin Asie-Pacifique. (18-01-02)*

EDF met en vente une troisième tranche de puissance installée, cette fois de 744 MW, afin de se conformer aux demandes de la Commission européenne visant à la libéralisation du marché de l'électricité. EDF a déjà vendu cette année 1 700 MW et doit se départir de 6 000 MW au total d'ici la fin de 2003. (05-03-02)*

Les nouvelles directives européennes prévoient la séparation des activités d'EDF. Aussi, toute acquisition européenne d'EDF devra impliquer une acquisition équivalente par une entreprise étrangère en territoire français. (2002 ; 14-03-02)*

La vente du capital d'EDF ne débutera qu'en 2004. La valeur globale de l'entreprise est estimée à 70 G€. (24-07-02)*

EDF a annoncé qu'elle va investir 25 G€ d'ici 2007 dans son plan d'action industriel destiné à lui permettre se préparer à l'ouverture totale du marché européen à la concurrence. (04-12-03)*

 

 

Données énergétiques

Production
Annuelle (2002 ; 01)
Puissance installée (2002 ; 01)
TOTALE
476,5 TWh
99 890 MW
Thermique
15,8 TWh
16 560 MW
Hydroélectrique
59,4 TWh
20 380 MW
Nucléaire
401,3 TWh
62 950 MW
Éolienne
nd
nd
Géothermique
nd
nd
Solaire
nd
nd
Autres
nd
nd

Au total, le groupe EDF possède 118 725 MW de puissance installée à travers le monde. (2002 ; 01)

  Bouillante : Expansion À la Guadeloupe, la centrale géothermique de Bouillante a produit 21,37 GWh en 2001. Les nouveaux forages sur
site devraient permettre de porter sa puissance à 10 MW en 2003. (2002 ; 01)
Transport

Le Gestionnaire du Réseau de Transport d'Électricité (RTE) est le gestionnaire unique du réseau français de transport à haute tension (400 kV, 225 kV, 90 kV et 63 kV), des postes de transformation, de la distribution sur les sites de clients industriels et des interconnexions avec les réseaux des pays limitrophes. RTE - 4 divisions, 8 000 employés - a été créé en juillet 2000 suite à la loi du 10 février 2000 obligeant EDF à quitter le secteur du transport dans la foulée des directives de 1996 de la Commission Européenne portant sur l'ouverture des marchés à la concurrence. RTE peut ainsi acheter de l'électricité partout en Europe. (2002 ; 12-10-01)

Le réseau de lignes haute et très haute tension, géré par RTE, forme un total de près de 100 000 km de lignes aériennes et souterraines. (2002 ; 02)

Distribution nd 
Environnement

Les équipes de R&D ont engagé une analyse du cycle de vie (ACV) complète du kWh EDF en France. Sur la base de données extérieures à EDF, cette étude, qui s’achèvera en 2002, évaluera la contribution d’EDF à l’effet de serre, la consommation de matières premières, les émissions de polluants dans l’air et l’eau, la production de déchets, etc. Actualisable chaque année, l’ACV du kWh EDF sera obtenue à partir des ACV des 5 filières de production : nucléaire, charbon, fioul, gaz et hydraulique. (2002 ; 01)

EDF a mis sur pied un plan d'amélioration de la performance environnementale de ses centrales thermiques classiques, visant principalement à diminuer techniquement ses émissions de dioxyde de soufre (SO2) et d'oxyde d'azote (NO). (2002 ; 13-06-02)

Acquisition EDF a annoncé avoir trouvé un accord pour vendre sa participation de 22,22 % dans la Compagnie nationale du Rhône (CNR) à Electrabel (Belgique), filiale de Suez. Celui-ci, déjà exploitant industriel de CNR, via leur filiale commune Energie du Rhône, va ainsi devenir le premier actionnaire de l'entreprise publique rhônalpine, avec 47,82 % du capital. (17-07-03)*
Recherche et développement Le groupe ESTAG (Autriche) et ses filiales Steweag et Ferngas mènent en coopération avec le volet recherche et développement d'EDF un programme de développement sur les piles à combustible et les microturbines à gaz. Avec l’Université de Karlsruhe, EDF a créé un centre de recherche où le Groupe investira près de 2 M€ par an. Les premiers travaux porteront sur la production d’énergie décentralisée (piles à combustible, microturbines) et la protection de l’environnement. (2002 ; 01)

 

Données commerciales

Fraudes, vol, pertes, pannes nd
Tarifs Le gouvernement gèle les tarifs de distribution aux consommateurs non éligibles au choix du fournisseur pour l'année 2003, alors qu'EDF réclamait une hausse de 4,9%. (25-07-02)*
Vente d'électricité

407,3 TWh/an
Le Groupe EDF dessert 42,9 millions de clients dans le monde, dont 31,9 millions en France. (2002 ; 01)

Dans le nouveau marché libéralisé de l'électricité (37 % des consommateurs industriels peuvent désormais choisir leur fournisseur), EDF a perdu entre 20 et 25 % de ses clients industriels, ce qui représente environ 10 % de sa part de marché. (14-05-03)*

Importations/Exportations EDF a réalisé 35 % de son chiffre d’affaires hors du marché de l’électricité en France, un ratio en ligne avec son objectif de porter cette part à 50 % en 2005.
Les exportations de la maison mère ont atteint des volumes records de 83,9 TWh, une augmentation de 8,5 % par rapport à 2000. (2002 ; 01)
Partenariat/Entente de coopération
Commerce électronique Douze entreprises énergétiques européennes vont mettre sur pied une filiale conjointe qui aura le mandat d'offrir des services énergétiques sur Internet. En 1999, la valeur des transactions énergétiques par Internet en Europe n'était que de 37 M$US, mais on prévoit que, d'ici 2006, la valeur de ce type de transaction atteindra 24 G$US. Les douze entreprises participantes sont Scottish Power (Royaume-Uni), Endesa (Espagne), ÉDF (France), ENEL (Italie), Iberdrola (Espagne), RWE (Allemagne), Vattenfall (Suède), Electrabel (Belgique), Nuon (Pays-Bas), National Grid (Royaume-Uni), Northern Electric (Royaume-Uni) et United Utilities (Royaume-Uni). (05-09-00)
   
AES, ESB & Shell EDF et le groupe anglo-hollandais Shell s'associeront avec AES Corporation et le groupe Irlandais ESB pour vendre de l'électricité produite à partir de centrales à cycle combiné en Espagne. (14-10-03)*
   
E7 : 
AEP, EDF, ENEL, Hydro-Québec, Kansai, OPG, RWE, Scottish Power, Tepco
Le E7 a été créé dans la foulée du Sommet de Rio en 1992. Il regroupe des entreprises du secteur de l'énergie électrique des pays membres du G7 et vise à promouvoir  sur la scène internationale la protection de l'environnement en tenant compte des besoins des pays en voie de développement et d'électrification. Le E7 s'intéresse au développement durable, aux changements climatiques, à la mondialisation et à l'aspect social reliés aux activités énergétiques. (2002 ; 15-01-02)  
   
Groupement Européen d’Intérêt Économique Le G.E.I.E. rassemble des grands acteurs internationaux de l’énergie, parmi lesquels on retrouve EDF, ENEL, Shell International et des acteurs locaux : les Pfalzwerke (distributeurs allemands d’électricité) et Électricité de Strasbourg.
   
Hydro-Québec Dans le cadre d'une mission d'assistance technique opérationnelle, Électricité de France apporte son expertise à Électricité de Haïti (EDH). Objectifs : contribuer au redressement et à la modernisation des infrastructures de production et de distribution, en collaboration avec Hydro-Québec. En 1995, EDH ne fournissait que 4 heures d'électricité par jour avec un parc thermique en mauvais état et de graves dysfonctionnement techniques et commerciaux. Depuis, l'amélioration est sensible, la capitale Port-au-Prince est alimentée en moyenne 18 heures par jour. (07-12-00)
   
Interros EDF a signé un accord avec Interros (Russie), la coentreprise qui contrôle Norilsk Nickel, en vue de coopérer dans le secteur de l'électricité en Russie, voire d'y gérer conjointement des équipements. (06-10-03)*
   
Korea Hydro & Nuclear Power EDF et Korea Hydro & Nuclear Power Co. ont signé une entente pour coopérer en ce qui concerne la mise à niveau de l'exploitation et des installations des centrales nucléaires. (10-02-04)*
   
Programme ACCESS Le Groupe EDF a lancé, en 2001, le programme ACCESS (Accession à l’Électricité et aux Services), qui vise à mener des projets rentables d’électrification décentralisée dans les régions rurales des pays en développement. Pour chaque projet est créée une Société de Services Décentralisés (SSD) de droit local, qui gère le service et son paiement. Le recours aux énergies renouvelables (solaire et micro-hydraulique) est privilégié, sans exclure les groupes électrogènes dans certains cas seuls à même de répondre à des besoins de puissance. L'objectif est d'alimenter en électricité plus de 400 000 personnes d’ici 2005 (Maroc : 80 000, Mali : 75 000, Madagascar : 120 000, Brésil : 70 000, Afrique du Sud : 90 000). Les projets les plus avancés sont ceux du Maroc et de l’Afrique du Sud. (2002 :01)
Plan de développement

EDF va investir 7 G$US sur 15 ans pour améliorer la résistance de son réseau aux tempêtes. (03-07-00)

 

Activités internationales 

USA. Department of Energy. Energy Information Administration / Office of Fossil Energy,  2002 ; Jeune Afrique L'Intelligent # 2159 ; 27-05-02
Pays membres de la Francophonie
PRODUCTION
Égypte
Port Saïd et Suez 

EDF construit deux centrales au gaz en Égypte, à Suez et à Port Saïd. Les deux centrales qui auront une puissance installée de 680 MW chacune seront exploitée par EDF pour une période de 20 ans, avant d'être remises aux autorités égyptiennes. Ce projet de 666 M $ US sera le deuxième de type BOOT en Égypte. Les opérations devraient débuter en 2003. EDF a signé une entente avec l'Egyptian Electricity Authority pour la vente de l'électricité qui y sera produite. (26-04-01)*

La centrale de Ain Sukhna construite par EDF située près du Golf de Suez a produit sont premier KWh. La centrale, qui aura nécessité des investissements de 700 M$US, devrait ouvrir officiellement le 3 janvier 2003. D'une puissance de 680 MW, elle produira 10 % de l'électricité de l'Égypte. (18-08-02)*

Laos
Nam Theun II

Un consortium, auquel participent EDF (35 %) et le gouvernement laotien (25 %), prévoit mettre en service la centrale hydroélectrique de Nam Theun II (1,2 G$US) en 2008. Une entente est en voie d'être conclue avec l'EGAT pour exporter une partie de l'électricité produite vers la Thaïlande. (04-02-02)*

EDF participe à 35 % au consortium NTEC responsable de la construction de la centrale Nam Theun II. Les autres partenaires sont : le gouvernement laotien (25%), l'EGCO (25%) et l'Italian-Thai Development (15%). (2002 ; 01-06-02)

EDF a décidé de se retirer du projet de centrale hydroélectrique Nam Theun II au Laos. (17-07-03)*

Mali  
  Solaire : Électrification rurale Dans le programme Access (Accession à l’Électricité et aux Services), 360 foyers de la zone du fleuve Sénégal et 210 foyers de la zone cotonnière du Mali répartis dans une quinzaine de villages sont déjà connectés par des micro-réseaux ou par des toits photovoltaïques individuels soit environ 6 000 habitants. (2002 ; 01)
Maroc
Solaire : Électrification rurale C'est à l'aide de panneaux solaires qu'ONE compte électrifier, d'ici 2006, 16 000 foyers situés au sud-est de Rabat et de Casablanca, au coût de 13 M€. Une banque allemande et des entreprises françaises (EDF et Total-FinaElf) participeront financièrement au projet. (2002 ; 27-05-02)
Pologne  EDF compte investir entre 2 et 5 G$US en Pologne au cours des deux ou trois prochaines années. L'entreprise française voudrait pouvoir détenir d'ici là 15 % du marché de la production et de la distribution électrique en Pologne. Actuellement EDF dispose d'une capacité de production en Pologne de 2 800 MW. (29-06-00)
Elektronia Rybnik : Acquisition

EDF et EnBW (Allemagne) ont acheté en commun pour 120 M$US 35 % des actions d'Elektrownia Rybnik, une centrale polonaise de 1 695 MW. (23-04-01)*

EDF et EnBW (Allemagne) ont augmenté de 50 à 85 % leur participation conjointe dans l'entreprise polonaise Rybnik pour un montant de 101 M$US. (29-07-03)*

Zespol Electrocieplowni Wybrzeze : Acquisition Depuis le 21 juin 2000, Électricité de France et Gaz de France détiennent conjointement 45 % de la valeur de Zespol Electrocieplowni Wybrzeze, une entreprise de production d'électricité et de chaleur, dont la valeur s'élève à 65 M$US. (29-06-00)
Zielona Gora : Acquisition EDF et Dalkia (filiale de Vivendi Universal) achètent 45 % (11 M$US) des parts de la centrale de Zielona Gora, à 23 km à l'ouest de Varsovie. (05-07-01)*
Vietnam  
Énergies renouvelables Le Vietnam et la France ont un programme de coopération portant sur le développement des énergies renouvelables. Ce programme, opéré par Solarlab, est financé par le gouvernement français, EDF et l'Union Européenne. (2002 ; 04-12-01)
Phu My 2 - 2 : Construction Un consortium formé d'EDF (France), TEPCO (Japon), Sumimoto (Japon) et EVN construira et exploitera la nouvelle centrale au gaz de Phu My 2-2 (715 MW) dans le delta du Mékong. Il s'agit d'un contrat de type BOT et la production devrait commencer en 2004. (2002 ; 04-12-01)
TRANSPORT
  Pays nd 
DISTRIBUTION
Pays nd
Autres pays
PRODUCTION
Allemagne  
EnBW : Acquisition

La Commission européenne a entériné le projet d'EDF d'acheter 25,13 % des actions de Baden Wütteremberg, la 4ème entreprise en importance en Allemagne, portant sa participation totale à 34,5 %. En contrepartie, la France s'engage à ouvrir son marché à la concurrence. (05-06-01)*

Grâce à une entente avec un autre actionnaire de EnBW, OEW (34,5 %), EDF (34,5 %) prend dans la pratique le contrôle de l'entreprise allemande en disposant de 69 % des actions. (25-04-02)*

Amérique latine

EDF prévoit investir 3 G$US en Amérique latine au cours des deux ou trois prochaines années.  (06-07-00)

Les investissements en Argentine et au Brésil comptent pour 15 % des investissements internationaux de EDF et représentent 10 % du chiffre d'affaires de l'entreprise. (19-09-02)*

Argentine EDF a regroupé dans sa filiale EDF Argentine ses parts des distributeurs Edenor et Edemsa (23 % du marché argentin), les producteurs Diamante et Los Nihuiles (650 MW), de même que l'entreprise de transport Districuyo. 30 % des investissements internationaux d'EDF iront en Amérique Latine au cours des prochaines années. (21-06-01)* 
Edenor

EDF a acheté, en plus du 32 % qu'elle possédait déjà, les parts qu'avaient Endesa (40,2 %) et de Repsol-YPF (9,6 %) dans le distributeur argentin Edenor. EDF détient maintenant 82 % des parts d'Edenor qui distribue de l'électricité dans la moitié nord de Buenos Aires à 2,26 M de personnes. (10-05-01)*

Brésil  
Light : Constrution Actionnariat : 

EDF : 62,88 %
AES (États-Unis) : 23,44 %
Autres : 13,58 %  (01-01)

EDF souhaite augmenter sa capacité de production au Brésil de 800 MW à 4000 MW. Light, distributeur de l'État de Rio de Janeiro contrôlé par EDF, veut ajouter 1890 MW à son parc de production d'ici 2005 avec 4 projets de centrales : Norte Fluminense (771 MW), Cabiunas (900 MW), Paracambi (30 MW) et Itaocara (195 MW). (23-04-01)

Paracambi : Construction

La filiale d'EDF au Brésil, Light, va commencer la construction d'une centrale thermique de 500 MW à Paracambi (Rio de Janeiro) au coût de 360 M$US. (26-03-02)*

EDF ira de l'avant dans le projet de la centrale thermique Pacambi (500 MW, 400 M$US) dans l'État de Rio de Janeiro au Brésil. L'entreprise française avait stoppé le projet en 2002 à cause, selon ses dires, de problèmes de financement et des incertitudes du secteur. (23-07-03)*

Chine  
  Laibin

Les autorités chinoises ont infligé une amende de 30 M$US à EDF (60 %) et Alstom (40 %) pour leurs manquements au contrat BOT par lequel ces entreprises détiennent les droits sur la centrale au charbon de Laibin (Guangxi). Des problèmes techniques ont été décelés lors de tests en 2000. (26-03-02)*

Alstom se retire de la coentreprise formée avec EDF pour le projet BOT de Laibin B. (17-04-02)*

Espagne  
Hidroelectrica del Cantabrico : Acquisition La Commission européenne autorise EDF à reprendre 60 % de Hidroelectrica del Cantabrico, qui dessert le nord-ouest espagnol. (25-09-01)*
Royaume-Uni EDF a 3 M de clients en Grande-Bretagne et 4 930 MW de puissance installée (8 % du total national), ce qui constitue environ 10 % du marché britannique de l'électricité. (23-01-02)*
Cottam : Acquisition La filiale londonienne d'EDF a acheté à PowerGen la centrale au charbon de Cottam. London Electricity a déboursé 581 M$US pour cette centrale de 2000 MW. (11-00)
Sutton Bridge : Acquisition Enron (États-Unis) a cédé à London Electricity, filiale d' EDF, la centrale au gaz de 790 MW de Sutton Bridge en Angleterre. L'électricien français a déboursé 265 M$US pour cette acquisition, en plus d'en assumer la dette. Complétée en mai 1999, la centrale avait coûté 540 M$US à Enron. (04-00)
Hongrie  
Budapesti Eromue : Acquisition EDF International achète 89 % de la centrale Budapesti Eromue (BE Rt) (2 618 MW, 2/3 des besoins en chauffage de la capitale), ce qui porte à 3 % de la production hongroise la part d'EDF. Le chiffre d'affaire de Budapesti Eromue en 99  était de 80 M $ US pour un bénéfice net de 5 M $ US et l'entreprise emploie 900 personnes. EDF détient aussi en Hongrie 27,7 % d'Edasz (distributeur du nord-ouest) et 61 % de Demasz (sud). (08-05-01)*
  Edasz : Ventes EDF vend les 27,7 % des parts qu'elle possède dans Edasz, qui compte près de 300 000 clients pour un chiffre d'affaire de 400 M d'euros en 2001. (30-04-02)*
Újpest : Mise en service La société Budapesti Eromu (BERT), détenue à 95% par EDF, vient d'inaugurer une centrale sur le site d'Újpest dans la banlieue de Budapest en Hongrie. La centrale, dont le coût de la construction est évalué à 120 M$US, est peu polluante et répond au normes environnementales européennes. (04-12-02)*
Italie  
Montedison : Acquisition EDF (18 %) a formé un consortium avec Fiat (40 %) et d'autres partenaires italiens et européens afin d'acquérir 52 % des parts de Montedison pour la somme de 5,2 G€. (13-07-01)
Eurogen : Acquisition Le consortium Edipower, mené par Fiat et auquel participe EDF, est devenu le second fournisseur d'électricité dans le péninsule avec l'acquisition d'Eurogen (7 009 MW, environ 10 % du marché italien de la production) pour 2,93 G€. Eurogen est la plus importante des trois entreprises de production dont ENEL doit se départir pour se conformer à la dérégulation du marché énergétique européen. (17-03-02)*
Mexique Avec les 500 MW supplémentaires de la centrale de Rio Bravo IV, EDF portera sa puissance installée au Mexique à 2 232 MW et ses investissements dans le pays à 1,23 G$US. (12-02-02)*

EDF suspend ses investissements au Mexique en raison du rejet par la Cour Suprême mexicaine du décret présidentiel qui permettait à des entreprises privées de vendre de l'électricité à la CFE. (01-05-02)*

Electricidad Aguila de Altamira : Acquisition Mitsubishi (Japon), jusqu'alors propriétaire à 100 % de Electricidad Aguila de Altamira, a cédé 51 % des actions de celle-ci à EDF. L'entreprise a pour tâche de construire et de faire fonctionner une centrale de 495 MW (Altamira II). Le projet nécessitera des investissements de 300 M$US. La production de la centrale sera vendue à CFE. (13-04-00)
Rio Bravo II : Construction

EDF a complété le financement pour la construction de la centrale de Rio Bravo. La Banque Mondiale a octroyé un prêt de 160 M$US pour finaliser le financement du projet. La centrale devrait commencer à fonctionner au cours de la seconde moitié de 2001. (20-03-00)

EDF a remporté l'appel d'offres de CFE pour la construction, l'exploitation et l'entretien de la centrale de Rio Bravo III (290 M$US, 495 MW). La production devrait débuter en avril 2004 et le contrat d'exploitation s'étend sur 25 ans. (20-06-01)*

Rio Bravo III : Construction EDF devrait mettre en service la centrale thermique de Rio Bravo III à Mataramos dans l'État du Tamaulipas le premier avril 2004. La construction de la centrale de 495 MW de 289 M$US avait commencé en octobre 2001. (25-11-02)*
  Rio Bravo IV : Construction

EDF a remporté l'appel d'offres lancé par CFE pour la construction et l'exploitation de la centrale à cycle combinée de Rio Bravo IV (500 MW, 290 M$US) dont la mise en service est prévue pour août 2005. (12-02-02)*

La centrale thermique de Rio Bravo IV au Mexique devrait entrer en service le premier avril 2005. La construction de la centrale de 292 M$US a débuté en avril 2002. (25-11-02)*

Suède
Graninge : Vente EDF a conclu un accord avec l'allemand E.ON en vue de lui céder sa participation de 36,4 % dans Graninge, quatrième entreprise d'électricité suédoise. La vente rapportera 524,4 M€ à l'entreprise publique.
C'est la première fois, depuis qu'EDF s'était engagée sur les marchés internationaux, au milieu des années 1990, qu'il revend une de ses participations à l'étranger. (15-08-03)*
TRANSPORT
Émirats Arabes Unis : Intégration du réseau L'intégration du réseau de transport national des EAU devrait être complétée en 2002. La première phase a pernis de raccorder Fujairah, ras Al Khimah, Ajman et les régions centrales à Dubai. La seconde phase consistera à intégrer le réseau d'Abu Dhabi et les autres réseaux. EDF va fournir une aide technique. (15-04-02)*
DISTRIBUTION
Brésil  
Light

EDF sépare ses actifs de ceux d'AES au Brésil et conservera seule le plein contrôle du producteur Light (3 M de clients, Rio de Janeiro). (19-07-01)*

Filiale à 95 % d'Électricité de France (EDF), Light, qui dessert 3,3 M de clients dans l'État de Rio au Brésil, ne peut plus payer ses dettes, et s'estime victime de la crise de l'énergie au Brésil. (03-07-03)*

Hongrie  
  Budaspesti Erömü EDF a acheté les 89 % des actions de Budaspesti Erömü, qui appartenaient au consortium Fortum-Tomen. (15-12-00)
Royaume-Uni London Electricity, Seeboard Energy et SWEB Energy, filiales d'EDF Energy, alimentent en électricité et / ou en gaz 5 M de clients britanniques. (23-02-04)*
SWEB : Acquisition

Avec London Electricity et SWEB, EDF est désormais le plus important fournisseur d'électricité domestique en Grande-Bretagne : la société d'État de France contrôle 12,02 % du marché (2,87 M de clients). (01-00)

Slovaquie  
  Stredoslovenske (SSE) : Acquisition EDF a remporté l'appel d'offres pour l'achat de 49 % des parts de Stredoslovenske Energeticke Zavody (SSE, centre). EDF débourse 154,3 M$US pour cette acquisition. (06-05-02)*

Le gouvernement slovaque a entériné la vente de 49 % des actions de 3 distributeurs régionaux à des entreprises ouest-uropéennes : E.ON (Allemagne) achète les parts de ZSE (ouest du pays), EDF (France) les parts de SSE (centre) et RWE (Allemagne) les parts de VSE (est). (22-05-02)*

 

Note : 
La mention « A » suivant la date inscrite à « Dernière modification » atteste que le contenu de la fiche a été remis à jour et normalisé.     
Les chiffres entre parenthèses indiquent la date de publication suivie de la date de disponibilité des données quand elle est connue.
La lettre E signifie une estimation.
L’étoile suivant la date des données signale que ces données proviennent de la Revue de presse internationale d’Hydro-Québec.

Pour une image plus complète de la situation en France, consultez l'index France.