Partager Facebook

Balados

Émissions audio à la demande

Activités réalisées

Les épisodes produits et diffusés à ce jour sont:

 

  • Épisode 1 : «Comment sauver l’Océan ?», avec comme invitée la navigatrice et députée européenne Catherine Chabaud. Nous emmenons également l’auditeur au Sénégal, à la découverte d’un projet de filière de pêche durable dans la Commune Rurale de Djirnda. Comment agir pour sauvegarder les océans ? Comment protéger la mer et sa biodiversité ? Quels projets pour sauvegarder le poumon bleu de la planète ?
  • Épisode 2 : «Comment réduire la pollution numérique?» avec comme invité le journaliste et documentariste Guillaume Pitron.  Nous vous conduisons ensuite au Togo où une imprimante 3 D a été créée à partir de déchets numériques, avec Ousia Assiongbon Foli-Bebe, fondateur fondateur du Maker Space EcoTec Lab. Florian Revaz de l’Association « Institut du Numérique Responsable suisse » vous donne des conseils et des bonnes pratiques.
  • Épisode 3 : «Comment nourrir la planète sans la détruire?». Il s’agit de repenser l’agriculture de demain avec comme invitées quatre femmes francophones résilientes: Faouziath Sanoussi, docteure en agro-biodiversité (Bénin), Yousra Abourabi, politologue et professeure de science politique (Maroc), Fanta Tanou, agronome (Mali) et Rebeka Frazer-Chiasson, agricultrice (Canada)
  • Épisode 4 : «Comment préserver nos forêts?». Il s’agit de repenser la conservation et la gestion durable des arbres et des forêts  avec comme invités Yves Bergeron, écologue forestier (Canada-Québec), Fifi Likunde, Cheffe de la Division de foresterie communautaire (RDC), Jean-Christophe Bokika, Association Mbou Mon Tour (RDC) Théophile Gata Dikulukila, Centre d’appui à la gestion durable des forêts tropicales (RDC); et Serge Sabin Ngwato (Greenpeace Afrique).
  • Épisode 5 : «Comment protéger la biodiversité?». Il s’agit d’examiner les solutions contre cette artificialisation du monde, au Nord comme au Sud?  avec comme invités Sahondra Rajoelina (Fondation pour les Aires protégées de Madagascar), Julie Hanta Razafimanahaka (Madagasikara Voakajy) et Kevin Lambaert (Natagora –France).
  • Épisode 6 : «Comment reverdit la Terre?». Il s’agit comment lutter contre la désertification et l’érosion, au Nord comme au Sud?  avec comme invités Haïdar El Ali (Agence sénégalaise de la reforestation et de la Grande Muraille Verte), Cheikh Tidiane Touré (Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification) et Clément Mathieu (Pédologue – France).
  • Épisode 7 : «Comment consommer durable ?». Il s’agit comment améliorer notre empreinte écologique en modifiant nos habitudes d’achat, de transport et nos modes de vies, pour réduire les conséquences néfastes directes sur l’environnement et lutter contre la désertification et l’érosion, au Nord comme au Sud? avec comme invités Catherine Houssard (Centre international de référence sur le cycle de vie des produits) , Hamidou A Diawara (Association Malienne pour la Solidarité et le Développement, Mali) et Marie-Stella Konian (Association Ivoire Éco-Responsable – Côte d’ivoire).
  • Épisode 8 : «Quelle ville pour demain ? ». Il s’agit de décrypter les enjeux de ces « villes-monde » en devenir, « Voix durables » reçoit trois experts qui chacun interrogent et repensent les manières de créer la ville de demain. Comme invités : Jean-Pierre Elong Mbassi, Secrétaire général de l’organisation panafricaine « Cités et Gouvernements unis d’Afrique » (CGLU Afrique), Aziza Chaouni, architecte, professeure associée à la faculté d’architecture, de paysage et de design John H. Daniels de Toronto, et Stéphane Levêque, Chargé de mission « Zéro artificialisation nette » au Cerema.
  • Épisode 9 : «Le droit de l’environnement peut-il sauver la planète ?». Dans un échange entre activiste, chercheur et magistrat, il s’agissait de s’interroger si l’on peut réellement sauver la planète grâce au droit de l’environnement. S’agit-il d’un véritable levier d’action ou d’un simple outil d’influence? Au nord comme au Sud quels sont les grands enjeux et limites de la justice climatique ? avec comme invités Cécilia Rinaudo, Coordinatrice générale de « Notre affaire à tous », Marta Torre-Schaub, directrice de recherche au CNRS, Professeur de droit de l’environnement à l’Université Paris 1 et à Sciences Po Paris; et Alain Georges Moukoko, Président de chambre à la cour d’appel judiciaire de Mouila et fondateur de l’Association des magistrats verts du Gabon.
  • Épisode 10 : «Comment faire face aux catastrophes naturelles ?». Dans un échange de chercheurs du Sud au Nord, il s’agit de s’adapter à un environnement de plus en plus sujet aux catastrophes climatiques. de voir comment prévenir ces épisodes de crise et quels enseignements tirer des catastrophes du passé pour mieux construire dans un monde toujours plus accidenté? Sadrac Saint-Fleur, sismologue, spécialiste de la gestion des risque et désastre chez UNPD et professeur à la Faculté des sciences à l’Université d’État d’Haïti , et Emmanuel Garnier, Historien du climat et des risques, directeur de recherche CNRS (France).
  • Épisode 11 : «Peut-on faire de nos déchets, une richesse ?». La question a été posée à deux acteurs du Sud et du Nord, il s’agit de voir comment réduire ou valoriser les déchets, comment changer les comportements face à cette problématique et à terme d’examiner si l’on pouvait espérer faire des déchets une richesse pour la planète. Edem d’Almeida (Togo), Fondateur d’Africa Global Recycling, et Aurélie Gateaud (Suisse), Directrice de Zero Waste Switzerland.
  • Épisode 12 : «De l’énergie (durable) pour tous, est-ce possible?». La question a été posée à Josée Provençal (Québec – Canada), spécialiste de la gouvernance énergétique et des questions énergétique et Marie Sawadogo (Burkina Faso), enseignante-chercheure en génie industriel à l’Institut 2ie au Burkina Faso.
  • Épisode 13 : «L’industrie peut-elle rimer avec développement durable?». La question a été posée à Sophia Murphy (Canada),  directrice générale de l’Institute for Agriculture and Trade Policy (IATP)  et Aminata Koné (Côte d’ivoire), analyste de régulation de l’électricité spécialisée sur l’Europe et l’Afrique, Directrice de recherches à l’ONG Environmental Africa.
  • Épisode 14 : «Quel rôle pour les femmes et les jeunes dans la crise climatique?». Les activistes écologiques Marie-Christina Kolo (Madagascar) et Yero Sarr:  (Sénégal ) ont été nos invité.e.s pour évoquer ces questions depuis le Sud. La consultante spécialiste de l’écoféminisme Marie Bécue et Pia Benguigui, Présidente du Réseau Étudiant pour une Société Ecologique et Solidaire (RESES) leur répondent depuis le Nord.
  • Épisode 15 : «Comment faire éclore les meilleures idées pour la planète ?». Les invités étaient: Naciba Chassagnon Haned, enseignante-chercheuse à l’ESSCA de Lyon, Serge Ndjijou chercheur et  porteur d’innovation camerounais, fondateur de l’agence universitaire d’innovation, Frank Muller, CEO d’Xlterra, Myriam Luzala, chercheuse  en sciences pharmaceutique à l’université de Kinshasa en RDC et lauréate du Centre de recherche et d’innovation technologique en environnement et en sciences de la santé (CRITESS)  du PDTIE
  • Épisode 16 : «L’agriculture peut-elle s’adapter au changement climatique?».  Quatre spécialistes (Cécile Martin-Phipps: directrice de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), Martial Bernoux: Fonctionnaire principal de la FAO en charge des politiques d’appui au changement climatique, Jean-Robert Rival: Consultant Technique National en Agriculture de Conservation pour la FAO en Haïti, maitre formateur en champ école paysan et Coleen Thorpe: Directrice générale de l’organisation citoyenne Equiterre) ont apporté des réponses à ce questionnement.
  • Épisode 17 : Éco-entrepreneuriat au féminin : la solution à la crise alimentaire ?
    Dans ce dernier numéro de Voix durables , en partenariat avec la FAO, nous accueillons quatre femmes qui s’engagent pour faire reculer la faim dans les territoires les plus touchés par ce fléau.

Résumé

Cette initiative de production d’une émission audio à la demande (balado) qui complète l’offre de services publics de l’IFDD sur l’environnement  consiste spécifiquement à:

  • Sensibiliser un public francophone via un canal à forte pénétration: les auditeurs de balado écoutent ces derniers en intégralité et sont particulièrement fidèles à l’écoute.
  • Proposer une alternative numérique plus adaptée aux pays faisant face à une connectivité limitée ou instable. Le format audio, plus léger que le format vidéo, est également plus facilement téléchargeable et s’écoute essentiellement sur smartphone (55%).
  • Proposer un format particulièrement adapté à la jeunesse des pays francophones. D’après de récentes études, la grande majorité des auditeurs de podcasts ont entre 18 et 24 ans.
  • Faire interagir des acteurs du Nord et du Sud au travers de discussions autour de concepts, de projets et de solutions pratiques.
  • Accroître l’audience de l’IFDD dans les pays du Nord. Comme en témoigne les statistiques, l’écoute de balado est devenu un réel phénomène de société, notamment en France et au Québec.
  • Donner des clés pour dupliquer des expériences vertueuses
  • Produire une série d’émissions balados de référence sur les thématiques de l’environnement et du développement durable. Si le format du balado a connu une véritable envolée ces dernières années, l’offre dans le domaine de l’environnement et du développement durable est encore assez limitée et permet d’imaginer une démarche fédératrice capitalisant sur le savoir-faire, l’expérience et la diversité francophone.

L’infolettre de l’IFDD

Abonnez-vous !

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

ATTENTION : toutes nos formations sont gratuites.

L’IFDD-OIF ne demandera jamais de frais ou de dépôt pour s’inscrire et participer à une formation ou toute autre activité. Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.