Blogue 5 mai 2023 IFDD
Partager Facebook

Biodiversité : de l’importance de l’appui de la Francophonie pour un nouveau cadre mondial

IFDD

Publié par
IFDD

Après l’expérience des objectifs d’Aïchi dans la décennie dernière, il était important que l’humanité marque sa détermination et son engagement ferme dans la conservation de la biodiversité. La sonnette d’alarme du rapport IPBES 2019 a été également un élément clé qui a démontré le recul et la perte vertigineuse de la biodiversité. C’est ainsi qu’on peut contextualiser la nécessité d’envisager un tout nouveau cadre mondial adopté finalement à Montréal (Canada) au petit matin du 19 décembre 2022. Avec les effets de la pandémie de COVID19, les préparatifs ont duré environ 4 ans pendant lesquels des groupes de travail, des réunions thématiques, des réunions régionales, etc., ont permis de bien préparer le document et son adoption. Parmi les partenaires qui ont apporté un appui à mon pays et à tous les pays francophones, l’apport de la Francophonie à travers l’IFDD a été d’une grande importance. Attardons-nous sur quelques points de leurs contributions.

Préparation des équipes pour la CdP15

L’IFDD a proposé un renforcement de capacité aux pays francophones. Chaque pays avait la possibilité de proposer cinq membres de sa délégation à la semaine de renforcement de capacité organisée par l’IFDD. La préférence était donnée aux jeunes et aux femmes. C’est ainsi que nous avons pris activement part à ce renforcement de capacité en ligne qui a eu lieu du 26 octobre au 1er novembre 2022. Le contenu de cette semaine passée ensemble était très alléchant. D’abord le projet de cadre mondial a été visité par des communications afin de permettre à tous les participants de se familiariser avec le contenu de ce document. Le deuxième type de communication a porté sur les sujets à polémiques. Il était connu que pour les différentes étapes de négociations les sujets comme la cible 3 dite 30 x 30, la cible 13 sur les ISN, la cible 19 sur la mobilisation des financements sont des cibles à polémiques et il était important de bien les comprendre. Le troisième type de communication a porté sur les techniques et les outils de négociation et comment mener la négociation lors des rencontres internationales. Un document intitulé ‘’Guide des négociations’’ a été mis à la disposition des participants comme support de cours de cette formation. Ces trois sous-composantes de cette formation ont été d’un grand apport dans la qualité de la participation de la délégation de mon pays à la CdP15.  Grâce à cette formation, mon pays a bien compris le contenu du cadre mondial et a pris position sur chacune de ces cibles de façon claire en tenant compte des réalités de mon pays. Plus qu’une réunion en ligne, c’était un éclairage exceptionnel des pays francophones pour une meilleure participation au dernier round des négociations.

Soutien aux pays francophones pendant la CdP15

L’accompagnement de l’IFDD n’a pas été seulement avant la CdP15
de la CDB mais aussi pendant la période de son déroulement.
C’est ainsi que déjà le 28 novembre a eu lieu une réunion virtuelle qui a porté sur le nouveau cadre mondial sur la biodiversité. Cette réunion a permis de finaliser les travaux du 5e groupe de travail qui a lieu juste avant la CdP.

Pendant la CdP, le 8 décembre, alors que la cérémonie d’ouverture venait de s’ouvrir, l’IFDD a tenu une rencontre avec les jeunes, les femmes et les points focaux du protocole de Nagoya, jeunesse et populations dans le cadre des enjeux de l’information de séquençage numérique. Cette rencontre a été un éclairage important sur les ISN pour tous les pays francophones et a permis une prise de position responsable pour favoriser une avancée dans les négociations.

Le mercredi 14 décembre 2022 l’IFDD a tenu une concertation de haut niveau de la Francophonie. Cette rencontre avait pour thème
« Mobilisation des ressources pour la mise en œuvre du Cadre mondial post 2020 pour la biodiversité en Francophonie ».  C’est la première rencontre qui a attiré l’attention des parties, à savoir que l’autre défi qui nous attend c’est la mobilisation des ressources juste après la CdP.

Si les pays francophones étaient autant forts et ont participé activement aux négociations, on peut dire sans se tromper dire que c’est grâce à l’IFDD. Le Sénégal a assuré avec brio la présidence du groupe Afrique, le Gabon s’est fortement impliqué dans les négociations et l’inoubliable Congo a porté haut le drapeau de tout un continent pour éviter de se faire avaler des couleuvres. Au nom de tous mes paires, je voudrais exprimer toutes nos reconnaissances à l’IFDD et prions que l’IFDD continue d’accompagner les pays francophones dans la mise en œuvre du cadre mondial Kunming-Montréal à travers un suivi régulier.

Dr Augustin OROU MATILO T. B.,
Point Focal National CDB Bénin,
République du Bénin

M. Orou Matilo a été le Chef des négociateurs de la République du Bénin. Il est le Point focal national pour la Convention sur la diversité biologique (CDB). Il a contribué aux travaux et à l’adoption du Cadre mondial à la CdP15.

L’infolettre de l’IFDD

Abonnez-vous !

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

ATTENTION : toutes nos formations sont gratuites.

L’IFDD-OIF ne demandera jamais de frais ou de dépôt pour s’inscrire et participer à une formation ou toute autre activité. Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.