Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.
Profil
À propos de l'IFDD
Organigramme
Nouvelles
Actions de l'IFDD à travers le monde
Réalisations
Emplois
Conseil d'orientation
Statuts de l'IFDD
 

 Écrivez-nous
 Plan du site
Accueil : Profil : Nouvelles : Concertation francophone à la 10e Assemblée de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA)
Concertation francophone à la 10e Assemblée de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA)

(Tribune de la Concertation francophone à l'IRENA. De la droite vers la gauche : MM. Ali Zerouali, Ahmed Abdel-Latif, Nopenyo Dabla, Corentin Ducrocquet, Kuami Wowogno et Tokoro).

La dixième session de l'Assemblée de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), présidée par l'Ouganda, s'est ouverte samedi 11 janvier 2020, à Abou Dhabi (Émirats Arabes Unis), en présence de plus de 160  délégations représentant 146 pays membres de l'organisation (y compris 114 ministres de l'énergie et officiels de haut niveau), 16 pays en accession, et comprenant plus de 323 observateurs représentant des organisations internationales, des parlementaires, la société civile et le secteur privé.

Cette 10e session a vu les empreintes pratiques, du nouveau Directeur Général de l'IRENA (M. Francesco La Camera), qui participait à sa première Assemblée où il a souligné la nécessité pour tous de travailler ensemble.

L'objectif de l'IRENA est de promouvoir l'adoption généralisée et accrue, et l'utilisation durable, de toutes les formes d'énergies renouvelables. L'IRENA compte, fin 2019, 161 États membres, avec 22 États dans le processus de devenir membres, soit un total de 183 États.

L'Assemblée de l'IRENA est un cadre préférentiel, un événement propice pour identifier des opportunités durables. Ce rassemblement de décideurs économiques qui explorent les possibilités qui s'offrent aux entreprises, aux innovateurs, aux pays, est essentiel pour promouvoir des solutions durables. Elle marque le début de la Semaine d'Abou Dhabi sur la durabilité (ADSW), et précède le Sommet mondial du futur de l'énergie (WFES). L'IFDD participe également à ces événements.

L'Assemblée a eu lieu à l'Hôtel St Regis Saadiyat Hotel, les 10, 11 et 12 janvier 2019 à Abou Dabi, aux Émirats Arabes Unis.

Elle a eu comme vice-présidents, le Burkina Faso, El Salvador, Luxembourg, et Samoa.

LA CONCERTATION FRANCOPHONE À L'ASSEMBLÉE DE L'IRENA

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en sa qualité de membre observateur de l'IRENA, était représentée à la 10ème  Assemblée par M. Kuami Wowogno, Expert Consultant, en charge de la coordination de la coopération entre l'IRENA et l'OIF/IFDD. Dans le cadre des activités co-organisées par l'IRENA et ses partenaires, en amont de son Assemblée,  l'Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l'OIF, a invité ses pays membres présents à une réunion de concertation.

La concertation francophone est une activité qui vise à offrir aux délégués et participants francophones une plateforme pratique avec deux objectifs majeurs :

  • Contribuer à la concertation et au partage, entre francophones, d'expériences et de stratégies d'accélération et d'amplification du déploiement des énergies renouvelables sur le terrain, dans les pays membres de la Francophonie, partant des observations relevées lors des travaux de cette rencontre à l'IRENA.
  • Renforcer les synergies entre les actions de l'IRENA, de l'OIF et des autres organisations partenaires.

Déroulement de la concertation francophone

La session de l'OIF a été ouverte par un mot de bienvenue prononcé par M. Nopenyo DABLA de l'IRENA, en charge de l'Afrique Subsaharienne, représentant l'IRENA, qui fut modérateur de la session.

Malgré la coïncidence de la tenue matinale de cette concertation francophone au même moment qu'une activité du directeur général de l'IRENA à laquelle étaient invitées toutes les délégations de l'Assemblée, au siège de l'agence, près d'une trentaine de ressortissants de pays francophones ont pris part à cette rencontre dont l'efficacité a été saluée par le délégué du Bénin, M. Oscar CHABI.

Les participants d'autres pays (notamment le délégué du Niger, M. Mahaman Rabiou BALLA), ont plaidé pour une décision rapide concernant la nécessité de traduire les ouvrages de l'IRENA en langue française, tandis que la déléguée de Djibouti Saïda Omar ABDILLAHI, a fait part de son inquiétude relative au peu d'attention accordée aux activités de son pays  par l'IRENA; ce à quoi l'IRENA (M. Nopenyo Dabla), a répondu en indiquant que des activités d'évaluation d'état de préparation et d'évaluation des ressources énergétiques ont été menées à Djibouti. Ce type d'activités, les premières années, ont jeté les bases de l'action de l'IRENA ; Djibouti étant également membre du corridor énergétique mis en place par l'IRENA en Afrique de l'Est.

Le représentant du Tchad s'est interrogé sur les activités du groupe MASEN ; question à laquelle le groupe a apporté les éclaircissements suivants : MASEN s'engage sur plusieurs formes de coopération avec l'Afrique en particulier dans les domaines du partage de savoir-faire et du renforcement de capacités, de l'assistance technique ou de la définition de stratégies, pour les cadres des ministères et des entreprises de pays dans lesquels ils sont en coopération, pour le développement de projets d'énergies renouvelables. Les aspects abordés concernent les secteurs techniques, financiers, juridiques, voire de co-développement de projets, toujours dans une philosophie de partage de savoir-faire dans le déploiement de projets pilotes par exemple.

La concertation, prévue pour une durée d'une heure quinze minutes, (10h- 11h15), a pris fin une demi-heure  plus tard en raison de l'intérêt des échanges entre les participants.

Bourses de projets Énergies renouvelables

Le thème porté cette année par la concertation, « Identifier les nouvelles opportunités durables pour le déploiement des énergies renouvelables », a permis de poser les bases d'une future action francophone de terrain initiée par la SABER-ABREC et l'OIF/IFDD, sous l'impulsion de YIL Agence.

Le concept de cette action a été proposé spécialement dans le cadre de cette Concertation francophone. Il est défini comme un  espace de facilitation financière et économique à petite échelle, en faveur de projets d'énergies renouvelables aussi de petite et moyenne échelles. Les premières bases sont à finaliser. Elles ont fait l'objet d'échanges soutenus lors de la concertation entre les participants qui ont bien pris en note la restriction des activités à déployer, à des projets socio-économiques concernant les seuls secteurs de la santé, de l'éducation et de l'agriculture. 

Les alliés traditionnels de la SABER accompagneront les premiers pas de l'action.

En synergie,  MASEN (Maroc), a donné son accord de principe pour son démarrage effectif. Les termes d'intervention restent à définir, dès lors, selon  MASEN, qu'il y a un accompagnement institutionnel fort dont jouit la SABER-ABREC. Les premières réalisations seront présentées en janvier 2021 lors de la réunion de concertation francophone en amont de l'Assemblée de l'IRENA.

MASEN est le groupe chargé de piloter les énergies renouvelables au Maroc. Les programmes de développement de projets intégrés portés par MASEN visent notamment à développer une puissance de production électrique propre additionnelle de 3 000 MW à l'horizon 2020 et de 6 000 MW à l'horizon 2030. Le Maroc, avec MASEN, s'est construit un succès et une légitimité dans le secteur des énergies renouvelables.

www.masen.ma/fr/

Pour illustrer le bien-fondé de cette action ainsi que l'enjeu qu'elle constitue, les deux acteurs majeurs des énergies renouvelables (MASEN et SABER-ABREC), ont successivement présenté aux participants pendant près d'une vingtaine de minutes chacun, de manière illustrée et argumentée, leurs domaines d'activités, atouts et compétences qui se conjuguent avec le concept de l'action discutée  « Bourses de projets énergies renouvelables ».

La présentation de MASEN a été assurée par son Directeur de la Coopération et du Développement International, M. Ali ZEROUALI. 

La présentation de SABER-ABREC a été assurée par M. Christian TOKORO, Directeur des Etudes et Développement, SABER-ABREC (Togo).

Interventions complémentaires

L'intervention  remarquée de M. Ahmed ABDEL-LATIF, chef du bureau de l'IRENA à New York et Observateur permanent auprès des Nations Unies, a renforcé les échanges, lorsqu'il a évoqué les activités de l'IRENA notamment sur les possibilités d'engagement avec les pays francophones. L'IRENA a une mission d'observation permanente auprès  des Nations Unies à New York. M. ABDEL-LATIF dirige ce bureau depuis mai 2019, depuis la prise de fonctions du nouveau directeur général de l'agence en avril 2019. Cela s'est traduit par un certain nombre d'accords qui se sont conclus, notamment avec le PNUD en juin 2019, avec le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques, et il y a des discussions sur les Objectifs de  développement durable, en particulier l'ODD 7, l'énergie. Depuis sa prise de fonctions, le nouveau directeur général a mis l'accent sur le renforcement de la coopération entre l'IRENA et les Nations Unies. La représentation de l'IRENA à New York reste à la disposition des pays francophones pour les soutenir, par exemple avec le Maroc, sur les questions de lutte contre les changements climatiques. La représentation incite les pays francophones représentés aux Nations Unies à prendre en compte la dimension des énergies renouvelables dans leurs activités.  

M. Said RAHMANI, représentant permanent adjoint de la France auprès de l'IRENA s'est fait représenter par M. Corentin DUCROQUET du ministère des Affaires Étrangères de la France. Il a notamment apprécié l'engagement du nouveau directeur général de l'IRENA à soutenir des projets opérationnels avec des accès au financement plus souples.

SABER-ABREC a été initiée conjointement par la  Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), et la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), est un instrument destiné à la mise en place d'un mécanisme de financement innovant dans le domaine des énergies renouvelables et de la lutte contre le changement climatique. La SABER a pour objet :

Les études, la promotion, le développement des projets d'énergies renouvelables, dans les secteurs publics et privés.

  • Le conseil et l'assistance aux États,
  • Le transfert de technologies et la promotion des PME/PMI dans le secteur des énergies renouvelables,
  • La mise en place de mécanismes de financement adapté (fonds d'investissement, financements participatifs, fonds d'amorçage, etc.

www.saber-abrec.org/

Les deux présentations ainsi que les deux interventions verbales, ont été précédées par une introduction générale de la rencontre par M. Kuami WOWOGNO, parlant au nom de la Francophonie, qui a abordé les grandes lignes de la rencontre :

  • Présentation officielle de l'infolettre « Actualités Énergies Renouvelables IFDD - IRENA », et du Dossier d'Actualités IRENA sur Médiaterre.  Le numéro 13 de l'Infolettre a été diffusé le 28 novembre 2019 ;
  • Mobilisation des pays membres de l'OIF et des partenaires financiers pour la publication des ouvrages de l'IRENA en langue française ;
  • Échanges sur le contenu du Mémorandum d'entente (MOU), en préparation entre l'IRENA et l'IFDD ; et naturellement,
  • L'opportunité durable que constitue le lancement des « Bourses de projets Énergies Renouvelables» de la concertation francophone.
Coalition for action

L'OIF/IFDD  a participé par ailleurs, dans le courant de l'après-midi du 10 décembre, au dialogue public-privé organisé par Coalition for action dont elle est membre adhérent depuis le 14 juillet 2018. Coalition for Action est un collectif de réseaux de grandes entreprises du monde entier, d'organisations de la société civile ainsi que d'organisations intergouvernementales, mobilisées autour de la transition énergétique. Chaque année, la coalition organise sa réunion annuelle lors de l'Assemblée de l'IRENA. L'IFDD a participé également à la réunion stratégique annuelle de la coalition le lundi 13 janvier 2020.

Par Kuami Wowogno, Expert-consultant.

QUELQUES PHOTOS DE LA CONCERTATION :


M. Nopenyo DABLA, en charge de l'Afrique Subsaharienne à l'IRENA


M. Kuami Wowogno, Expert Consultant, en charge de la coordination de la coopération entre l'IRENA et l'OIF/IFDD.


M. Ali ZEROUALI, Directeur de la Coopération et du Développement International, MASEN, Maroc.


M. Christian TOKORO, Directeur des Etudes et Développement, SABER-ABREC (Togo).


M. Ahmed ABDEL-LATIF, chef du bureau de l'IRENA à New York.


M. Corentin DUCROQUET, Ministère des Affaires Étrangères de la France, représentant M. Said RAHMANI, Représentant permanent adjoint de la France auprès de l'IRENA.


Vue partielle des participants à la concertation.


(Intervention d'un délégué du Bénin)



Programme de la 10è Assemblée de l'IRENA - Fichier PDF (341 Ko)

Programme de la 10è Assemblée de l'IRENA - Site Internet de l'IRENA

:: haut de la page
 
:: IFDD

Profil | Domaines d'intervention | Réseaux | Documentaires | Agenda


56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉL. 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.

Site conçu et réalisé par