Blogue 6 juillet 2023 IFDD
Partager Facebook

Madagascar et la promotion de l’économie bleue

IFDD

Publié par
IFDD

À l’occasion de la journée de l’économie bleue dans l’océan Indien, le 17 juillet, voici la vision du Gouvernement de Madagascar sur l’Économie bleue et ses enjeux.

 

Par  Andriantsilavo Jean Michel RABARY
Directeur de la Promotion de l’Économie Bleue,
Ministère de la Pêche et de l’Économie Bleue, MADAGASCAR

La vision de l’Économie Bleue pour le Gouvernement malagasy repose sur une approche intersectorielle et intégrée visant à promouvoir une gestion durable des ressources marines, côtières et des eaux continentales du pays. Cette vision met l’accent sur la coordination entre les différents secteurs et parties prenantes impliqués dans l’économie bleue, afin de maximiser les avantages économiques tout en préservant l’intégrité écologique des écosystèmes marins. Il convient de souligner aussi que la prise en compte de la pollution notamment du plastique et du changement climatique ne se limite pas seulement à la vision de l’Économie Bleue, mais fait également partie des politiques et des actions globales du Gouvernement malagasy en matière de développement durable.

Le Ministère de la Pêche et de l’Économie Bleue (MPEB) reconnaît que la coordination multisectorielle est essentielle pour relever les défis complexes auxquels est confrontée l’Économie Bleue. C’est pourquoi il a mis en place un Comité National ad hoc pour la Coordination Multisectorielle de l’Économie Bleue et de la Gouvernance de l’Océan. Ce comité réunit les représentants des différents ministères et organismes concernés, ainsi que des acteurs privés et de la société civile, pour favoriser la collaboration et la concertation dans la gestion des ressources marines.

Un des principaux défis auxquels fait face l’Économie Bleue à Madagascar est la nécessité de promouvoir les chaînes de valeur des secteurs liés à l’économie bleue. Cela implique de développer des activités économiques durables dans des secteurs tels que le transport maritime et les ports, la pêche, l’aquaculture, les énergies renouvelables,  le tourisme côtier et la valorisation des produits marins. Il est essentiel de soutenir les acteurs de ces chaînes de valeur en termes d’accès aux marchés, de formation, de financement et de renforcement des compétences techniques.

La promotion de l’emploi bleu est un autre objectif important dans la vision de l’Économie Bleue à court terme. Par exemple, le développement de l’aquaculture peut offrir des opportunités d’emploi significatives. D’où l’organisation des séries de formations organisées par le MPEB dans les différentes Régions de Madagascar en matière de pisciculture. Par ailleurs, cela nécessite des investissements dans les infrastructures nécessaires. Notons que le MPEB mise sur la création des Zones d’Émergence Piscicole pour palier à ces besoins. Comme souvent dit : l’aquaculture est l’avenir de la pêche dans le monde.

En outre, l’éducation pour la maritimisation est un élément clé pour assurer la durabilité de l’Économie Bleue. Il est nécessaire de sensibiliser les citoyens, en particulier les jeunes, aux enjeux et aux opportunités liés aux ressources marines. De plus, le renforcement des capacités techniques et professionnelles est également essentiel pour soutenir l’Économie Bleue à Madagascar. Cela inclut la formation des acteurs impliqués dans la gestion des ressources marines, tels que les pêcheurs, les aquaculteurs, les gestionnaires des aires marines protégées, les professionnels du tourisme côtier et même les communautés locales. Ces formations doivent être adaptées aux besoins spécifiques des localités, de chaque secteur.

Les infrastructures bleues, telles que les ports, les installations de traitement des produits de la mer et les équipements de surveillance et de contrôle pour la sécurité (notamment le système d’alerte précoce), sont nécessaires pour soutenir le développement de l’Économie Bleue. Des investissements dans ces infrastructures contribueront à renforcer les capacités logistiques, à améliorer l’efficacité des activités économiques et à faciliter les échanges commerciaux liés aux ressources marines.

Enfin, le Gouvernement malagasy reconnaît l’importance de la coopération régionale et internationale dans la promotion de l’Économie Bleue. Cela implique de renforcer les relations diplomatiques, de faciliter les échanges commerciaux notamment avec les îles voisines et le continent, et de promouvoir la coopération économique et les partenaires internationaux. La mise en place de partenariats stratégiques permettra d’échanger des connaissances, de partager des bonnes pratiques et de mobiliser des ressources pour soutenir l’Économie Bleue à Madagascar.

Madagascar est en bonne voie dans la promotion de l’économie bleue. Très prochainement, la stratégie malagasy de l’économie bleue ainsi que de son plan d’investissement, et la politique nationale de la gouvernance l’océan seront disponibles. De plus, la planification spatiale marine, outil indispensable pour l’atteinte des objectifs de l’économie bleue, est aussi en cours de mise en place.

L’infolettre de l’IFDD

Abonnez-vous !

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

ATTENTION : toutes nos formations sont gratuites.

L’IFDD-OIF ne demandera jamais de frais ou de dépôt pour s’inscrire et participer à une formation ou toute autre activité. Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.