Fiche technique PRISME – Les systèmes d’air comprimé – 2019

Fiche technique PRISME – Les systèmes d’air comprimé – 2019

Thématique : Les diagnostics énergétiques - Fiche no 11 - 2019

Sommaire

Grâce à sa souplesse, à sa flexibilité et à la simplicité de sa mise en œuvre, l’air comprimé est un vecteur énergétique adopté par la plupart des industries. Ses applications courantes sont variables et diversifiées. On l’utilise à différentes fins :

    • Pour la commande pneumatique des actionneurs (vérins pour robots automatisés ou stations d’emballage, commande des vannes de régulation de débit de combustible dans un four de briqueterie, etc.) ;
    • Comme source directe d’énergie pour l’outillage pneumatique (chaînes de montage, ateliers de maintenance, etc.) ;
    • Comme air de procédés pour l’application de la peinture, pour le sablage ou pour le transport pneumatique de produits.

La supervision des installations d’air comprimé se limite généralement aux mesures visant à assurer une pression et un débit suffisants. Un surdimensionnement est souvent demandé et apprécié.

La facilité de son utilisation ne doit toutefois pas cacher les vrais coûts de son exploitation. Ainsi, l’achat de l’électricité représente plus de 75 % des coûts sur toute la durée de vie de l’installation d’air comprimé, c’est-à-dire 10 ans ; l’investissement initial et l’entretien se partagent en parts égales le reste des coûts. Il est donc essentiel de mieux comprendre comment sont répartis les coûts de l’énergie consommée par un système d’air comprimé, pourquoi un tel système coûte cher et comment réduire les coûts en améliorant l’efficacité du système.

Partenaires

Il n'y a pas de partenaires pour cette publication.

Abdessamad Marhfoul, ingénieur en efficacité énergétique, ENERGEST, Maroc

Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD)

Publication : 2019

Pages : 8