Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie. Lien vers le site internet de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Accueil : Ressources : Fiches techniques

Ressources

Fiches techniques

Fiche technique PRISME - Le diagnostic énergétique dans l'industrie agroalimentaire
Thématique : Les diagnostics énergétiques - Fiche no 9

Télécharger ce document (fichier PDF, 0.35 Mo)

Ajouter à mon panier



L’industrie agroalimentaire (IAA) est souvent définie comme l’ensemble des activités industrielles formelles transformatrices des matières premières, issues de l’agriculture ou de la pêche en produits finis prêts à la consommation. Elle occupe une place importante dans l’économie des pays en développement et il estattendu qu’elle prendra de l’ampleur sous l’effet des plans d’aménagement mettant l’accent sur le développement de l’agriculture, des infrastructures et de l’industrie manufacturière.



Par exemple au Sénégal, l’IAA représente 34 % du chiffre d’affaires du secteur industriel, elle emploie environ 15 % de la population active et génère plus de 23 % de la valeur ajoutée brute, selon les données de la Banque mondiale. La contribution des IAA d’Afrique francophone au produit intérieur brut reste néanmoins encore faible, autour de 20 % en moyenne.



La croissance attendue de l’industrie agroalimentaire dans les pays en développement risque cependant d’être freinée par les difficultés d’avoir accès à une énergie de qualité et à prix concurrentiel. En effet, l’énergie constitue souvent le premier ou le second poste de dépenses des industries agroalimentaires,pouvant représenter jusqu’à 20 % du chiffre d’affaires.



Pour augmenter leur rentabilité, les IAA sont appelées à créer plus de valeur ajoutée avec moins de matières premières. À cette fin, elles doivent recourir à des technologies de transformation plus sophistiquées, mais aussi plus consommatrices d’énergie. Par exemple, la modernisation des unités de séchage de mangue avec des séchoirs ventilés modernes mixtes, fonctionnant à l’énergie solaire et au gaz, permet aux unités de production de proposer des produits de très haute qualité, de fonctionner toute l’année et de diversifier la gamme de produits séchés (noix de coco,tomate, papaye, herbes aromatiques, etc.). Autrement dit, l’énergie est un enjeu de compétitivité qu’il convient de maîtriser pour dynamiser et pérenniser les tissus industriels des pays en développement.


Auteur(s) : Abdoulaye Seck, Expert Énergie et production propre
Collaborateur(s) : Supervision technique : Maryse Labriet, Environnement Énergie Consultants
Éditeur(s) :
Directeur de la publication : Jean-Pierre Ndoutoum, Directeur, IFDD
Comité éditorial : Louis-Noël JAIL, Mamadou KONE, Romaric SEGLA, Jean-Pierre Ndoutoum, Directeur, IFDD
Réalisation :
Diffuseurs :

Publication : 2018
8 pages
Tirage : 3000 exemplaires
Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Canada, Bibliothèque nationale du Québec
Prix de vente : 5,00 $CAD

56, RUE SAINT-PIERRE - 3e étage - QUÉBEC G1K 4A1 CANADA TÉLÉPHONE 1 418 692 5727
TÉLÉCOPIE 1 418 692 5644 COURRIEL ifdd@francophonie.org
© Organisation internationale de la Francophonie.