Initiative de la Francophonie pour l’accès facilité à la finance climat

Réduction de la barrière linguistique, renforcement des capacités, publications en français, etc.

Issa Bado

Bibiane Kukosama

Contexte et enjeux

Les acteurs partageant le français comme langue de travail font face à plusieurs barrières dans leurs efforts nationaux visant à accéder à la finance climat. Le financement climatique fourni par le Fonds vert climat et le Fonds d’adaptation, principaux mécanismes internationaux, est pourtant très attendu par les pays en développement francophones. Ces financements leur serviront à rehausser leurs efforts d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques. Les pays francophones sont ceux qui ont le moins accédé aux financements de ces mécanismes. Les modalités et les procédures d’accès sont complexes et les dossiers de financement doivent être déposés en anglais.
 
À travers cette initiative, l’IFDD appuiera les acteurs francophones à acquérir les outils et les connaissances nécessaires. Outre cela, un plaidoyer est mené parallèlement pour que le fonds vert climat accepte les dossiers montés en français. Il convient de rappeler qu’après une accréditation comme observateur auprès du Fonds vert climat en 2017, l’IFDD est devenu officiellement en 2019 un Partenaire de mise en œuvre du FVC. Ce titre lui permet d’appuyer les pays en développement francophones à renforcer leurs capacités institutionnelles et humaines et l’ensemble des acteurs concernés par le FVC au niveau national, dans le cadre du ‘Readines Program’.
 

 

Résumé

Les acteurs partageant le français comme langue de  travail font face à plusieurs barrières dans leurs efforts nationaux visant à accéder à la finance climat. Le financement climatique fourni par le Fonds vert climat et le Fonds d’adaptation, principaux mécanismes internationaux, est pourtant très attendu par les pays en développement francophones. Ces financements leur serviront à rehausser leurs efforts d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques. Les pays francophones sont ceux qui ont le moins accédé aux financements de ces mécanismes. Les modalités et les procédures d’accès sont complexes et les dossiers de financement doivent être déposés en anglais.
 
À travers cette initiative, l’IFDD appuiera les acteurs francophones à acquérir les outils et les connaissances nécessaires. Outre cela, un plaidoyer est mené parallèlement pour que le fonds vert climat accepte les dossiers montés en français. Il convient de rappeler qu’après une accréditation comme observateur auprès du Fonds vert climat en 2017, l’IFDD est devenu officiellement en 2019 un Partenaire de mise en œuvre du FVC. Ce titre lui permet d’appuyer les pays en développement francophones à renforcer leurs capacités institutionnelles et humaines et l’ensemble des acteurs concernés par le FVC au niveau national, dans le cadre du ‘Readines Program’.
 

 

Résultats attendus

  • 8 États en développement francophones montent des dossiers d’appui préparatoires et les déposent au fonds vert climat
  • 150 formateurs issus des pays en développement sont formés sur les modalités et les procédures d’accès à la finance climat du Fonds vert climat
  • 2 coordinations nationales bénéficient d’un appui à travers des cliniques pour leur structuration et le renforcement des capacités des équipes
  • Production d’un guide méthodologique en français sur l’accès à la finance climat
  • Un cadre de concertation mis en place sur la levée des obstacles à l’accès à la finance climat en français et les recommandations transmises au Fonds vert climat
  • 100 formateurs désignés par les pays renforcent leurs capacités sur les modalités et procédures pour la mise en place d’entités accréditées nationales du Fonds d’adaptation

Fiche signalétique

  • Programme

    Francophonie, environnement et résilience climatique

  • Composante

    Négociations internationales et mise en œuvre des AME climat, biodiversité et désertification

  • Types d'activités

    Formation, concertation, publication, projet

  • Titre

    Appui aux négociateurs francophones pour des décisions fortes en matière d'environnement

  • Budget

    250 000 euros

  • Pays

    Tous les pays membres de la Francophonie

  • Début de l'opération

    février 2021

  • Fin de l'opération

    décembre 2021