Concertation 27 octobre 2022 Afrique de l'Ouest
Partager Facebook

Assises francophones sur le Nexus Agriculture, climat, eau, énergie et biodiversité

Les bonnes pratiques et coopérations multipartites sur les synergies positives entre l’agriculture, le climat, l’eau, l’énergie et la biodiversité

Contexte et enjeux

Les défis mondiaux de plus en plus complexes entraînent des conséquences désastreuses sur les moyens de subsistance, l’autonomisation et les conditions de vie des populations vulnérables notamment les femmes et les jeunes. C’est le cas des changements climatiques aux effets multiformes qui s’accompagnent à leur tour d’une chaîne d’impacts comme l’augmentation de la fréquence, de l’intensité ou de la durée des phénomènes climatiques extrêmes, la submersion de nombreuses terres jusqu’alors émergées, l’érosion hydrique ou éolienne des sols, la salinisation des sols, la dégradation des écosystèmes ou encore la perte de la diversité biologique. Les répercussions sur les sociétés et leurs activités notamment agricoles sont alors nombreuses. A ce titre, la recherche continue des solutions de convivialité entre la société et la nature trouve toute sa pertinence pour répondre à la fois aux préoccupations de résilience des communautés vulnérables tout en maximisant l’emprunte carbone per habitat.

Les approches sectorielles en matière de lutte contre le dérèglement climatique ont montré beaucoup de limites tant pour le développement économique et social que pour la sobriété carbone. Elles hypothèquent l’atteinte de la limitation de l’augmentation de la température à 2°C voire 1,5°C. Il s’agit aujourd’hui, de décloisonner les acteurs et les secteurs pour aller vers les solutions co-construites et intégrées.

Pourtant, le développement résilient au climat est favorisé lorsque les gouvernements, la société civile et le secteur privé font des choix de développement inclusifs qui donnent la priorité à la réduction des risques, à l’équité et à la justice, et lorsque les processus décisionnels, le financement et les actions sont intégrés entre les niveaux de gouvernance, secteurs et délais. Le GIEC, dans son 6e rapport d’évaluation, met d’ailleurs l’accent sur les solutions qui englobent les interconnexions entre les réponses aux changements climatiques, le développement durable et la transformation. Ainsi, dans un contexte de changement climatique, l’articulation de l’énergie- eau dans une perspective de sauvegarde de la biodiversité et pour la souveraineté alimentaire constitue un gisement de réponses climatiques à co-bénéfice (résilience et sobriété carbone).  L’eau, l’énergie, l’agriculture et la biodiversité sont de plus en plus importants pour la mise en œuvre des réponses climatiques. Le même rapport accorde une attention particulière sur l’intégration des connaissances autochtones et locales aux recherches scientifiques, à l’iniquité dans la vulnérabilité et les réponses aux changements climatiques, au rôle du pouvoir et de la participation aux processus de mise en œuvre, aux effets inégaux et différentiels et à la justice climatique.

Dans ce contexte, l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a soutenu la mise en œuvre d’une vingtaine de micro-projets citoyens contribuant à la sécurité alimentaire des communautés francophones par la restauration des terres dégradées, la valorisation des sous-produits agricoles et le renforcement des filières locales, l’amélioration de la recherche et de l’innovation respectueuses de l’environnement  avec le soutien du Fonds ACP pour l’innovation financé par l’Union européenne et la capitalisation des bonnes pratiques portant sur l’intégration «climat, eau, énergie, biodiversité et agriculture » en Francophonie. C’est tout le sens des efforts soutenus avec le Réseau Climat & Développement pour mettre en place une communauté de pratiques africaines sur l’approche CLEE (Climat-Eau-Énergie)

Dans le même élan, l’IFDD a organisé du 10 mai au 30 juin 2022 un appel à contributions visant à favoriser le partage des bonnes pratiques mettant en exergue de façon harmonieuse les interconnexions et les interrelations entre l’eau, l’énergie, la biodiversité et l’agriculture pour mutualiser et mettre en échelle les succès en Francophonie afin de soutenir une action climatique plus inclusive, efficace et durable dans le cadre de sa programmation 2023-2026. Plus intégrateur et transformateur, le Nexus contribue effacement aux efforts de sécurité alimentaire par une gestion intégrée des ressources en eau; des ressources énergétiques, de la biodiversité dans une perspective de lutte contre le changement climatique.

Des tendances fortes dessinent les liens étroits entre l’insécurité alimentaire, la dégradation de la biodiversité, le changement climatique et l’accès limité aux ressources hydriques et énergétiques. Dans une démarche collaborative et prospective, l’IFDD et ses partenaires organisent les présentes assises, qui visent à favoriser la transition vers des systèmes de production plus durables et plus résilients nécessitant une approche intégrée qui révèle des défis interdépendants en termes de solutions.

Les assises sont organisées en deux séquences dont une en plénière, consacrée aux présentations suivies des échanges, et l’autre en ateliers thématiques (groupe de travail) consacrés aux échanges sur des axes de coopération à conceptualiser.

Document clé à télécharger

Résultats attendus

Ouvertes à une quarantaine de professionnels de l’environnement, de la paix et sécurité, de l’agriculture, du climat, de l’énergie, de l’eau et du financement sélectionnés sur la base de leur engagement dans l’opérationnalisation du Nexus « Climat, eau, énergie, biodiversité et agriculture», les 3e assises francophones visent à stimuler la réflexion, la collaboration, les synergies pour une meilleure prise en compte des enjeux croisés climat, eau, énergie, biodiversité et agriculture en Francophonie.

Il s’agira spécifiquement de:

–      Partager les expériences, outils et bonnes pratiques réussies de prise en compte des interrelations climat, eau, énergie, biodiversité et agriculture, avec un accent sur les leviers permettant de concrétiser les engagements d’adaptation aux changements climatiques.

–      Ressortir les grandes tendances des actions menées autour des enjeux croisés climat, eau, énergie, biodiversité et agriculture

–      Dégager des pistes de synergies et de co-innovation pour favoriser une meilleure plus-value des projets mettant en complémentarité les secteurs du climat, de l’eau, de l’énergie, de la biodiversité et de l’agriculture face aux problèmes universels et interdépendants.

–      Profiler les fonctions d’une communauté de pratiques Nexus Climat-Energie-Eau pour la promotion de la convivialité entre la société et la nature.

 

Phases de l'intervention

1 novembre 2022 au 15 janvier 2023

Pour plus d’informations et soumettre une proposition : cliquez ici

6 décembre 2022 au 8 décembre 2022

Les Assises se tiendront du mardi 6 décembre au jeudi 8 décembre 2022 à Dakar au Sénégal à l’Hôtel Novotel sis au 2073 Av. Abdoulaye Fadiga, Dakar 18524, Sénégal.

L’infolettre de l’IFDD

Inscrivez-vous

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.