Retourner aux articles

Deux jours d’ateliers virtuels pour les organisations éligibles à l’appel à propositions du PDTIE

Télécharger le billet au format PDF

20 organisations éligibles étaient réunies virtuellement les 7 et 8 septembre 2021 pour une clinique de rédaction de propositions dans le cadre de l’appel à propositions lancé le 20 mai 2021 par le «
Projet de Déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réduction de la pauvreté
» (PDTIE), une initiative du projet «
Francophonie, environnement et résilience climatique
» de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en partenariat avec l’Université Kongo en RDC, Eden Africa et Ingénieurs Sans Frontières au Cameroun.

L’objectif du projet PDTIE est de favoriser le développement et l’application accrue de technologies respectueuses de http://www.slaterpharmacy.com l’environnement naturel par les acteurs du changement et de soutenir la formation de milliers de jeunes sur les technologies et les innovations environnementales.

Soutenu par le Fonds ACP pour l’Innovation, une des composantes du Programme de Recherche et d’Innovation de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), un programme mis en œuvre par l’OEACP, avec la contribution financière de l’Union européenne, l’appel à propositions d’une enveloppe globale de 2,73 millions d’euros permettra d’allouer 15 subventions d’un montant de 150 000 à 400 000 € aux organisations à but non lucratif éligibles et établies au Cameroun et en RDC pour mettre en œuvre, chacune, un projet d’une durée de 6 à 24 mois. Chaque projet devra contribuer à l’une des quatre activités suivantes du PDTIE : la mise en place et l’équipement d’au moins 2 Fab Labs«
Laboratoires de Fabrication
» de technologies environnementales, la réalisation de 6 études nationales, la production et la diffusion de messages issus de la R&I appliquée en matière de développement durable, ou le déploiement d’au moins 120 innovations favorisant le développement durable.

La phase 1 de l’appel qui s’est clôturé le 30 août dernier a vu 623 dossiers de candidature amorcés sur la plateforme. Des dossiers finalisés, le jury en a retenu 20 qui répondaient aux critères d’éligibilité de l’appel et a convié les organisations qui les portaient à la clinique virtuelle.

Cette formation pratique organisée sous formes de cas pratiques avait pour objectif de renforcer les capacités des institutions éligibles pour le développement de projets fiables capables de soutenir efficacement la mise en œuvre des activités du PDTIE. Il s’agissait particulièrement de :

  • familiariser ces organisations aux lignes directrices et méthodologies à privilégier ;
  • discuter avec les porteurs des projets de l’éligibilité de leur proposition et de la cohérence de leur proposition ;
  • favoriser la constitution des consortiums indispensables pour certains lots.

Pendant deux jours, les 48 participants ont pu suivre différents modules sous forme de présentations menées par les formatrices de l’IFDD, avec des études de cas et échanges interactifs. Des mini travaux de groupes ont également permis de mettre en relief les conditions d’application de ces études de cas.

Armées de ces connaissances, les organisations ont pu soumettre leurs dossiers finaux de candidature sur la plateforme dédiée. Le jury de sélection se réunira en marge de l’atelier de lancement du PDTIE, prévu les 27 et 28 septembre prochain à Kinshasa.

Plus d’informations sur le PDTIE
: https://www.ifdd.francophonie.org/moged/technologies-et-innovations-environnementales/