Retourner aux articles

L’OIF lance officiellement une action triennale pour soutenir l’engagement des jeunes haïtiens en faveur de l’environnement et du développement durable

Télécharger le billet au format PDF

Port-au-Prince, le 12 novembre 2021 – L’Organisation internationale de la Francophonie lance officiellement du 12 au 13 novembre 2021 à Port au Prince (Hôtel Montana) une série d’activités dont le but est de soutenir la participation et l’action des jeunes haïtiens en faveur de l’environnement et du développement durable. Celles-ci ont été présentées en présence de plusieurs partenaires institutionnels et d’une soixantaine de jeunes sélectionnés sur tout le territoire national pour leur engagement social. Les activités planifiées faciliteront la mobilisation des jeunes haïtiens pour apporter des solutions efficaces et durables par leur participation dans la gouvernance publique du développement durable.

Cette action triennale (février 2021 – juin 2024) est mise en œuvre par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) et la Représentation régionale de l’OIF pour la Caraïbe et l’Amérique latine (REPCAL), avec l’appui financier de la Délégation de l’Union européenne en Haïti. Elle a pour but de « créer un environnement favorable et inclusif pour la participation de la jeunesse à la gouvernance publique du développement durable », tout en « contribuant à l’amélioration de l’employabilité des jeunes ».

Elle permettra à dix organisations de la jeunesse de structurer la participation des jeunes dans le cadre des mécanismes nationaux de gouvernance du développement durable. À cet effet, un processus de consultation de 100 000 jeunes sera organisé pour favoriser l’implication de la jeunesse dans la mise en œuvre des politiques publiques en la matière. Elle assurera également la formation en ligne de 10 000 jeunes haïtiens sur les métiers et technologies de l’environnement. Les 400 meilleurs d’entre eux seront formés en présentiel afin qu’ils répondent mieux aux besoins du marché du travail. Par ailleurs, 100 projets innovants d’auto-entrepreneuriat en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable seront soutenus financièrement et techniquement. De plus, les actions médiatiques de promotion du développement durable auprès de la jeunesse seront favorisées.

Le Représentant de l’OIF pour la Caraïbe et l’Amérique latine, M. Emmanuel ADJOVI, salue cette action structurante majeure qui concourt à la mise en œuvre des principales recommandations formulées par les jeunes francophones dans le cadre de la consultation jeunesse impulsée par la Secrétaire générale de la Francophonie.