Retourner aux articles

Plus de 15 000 apprenants se forment au droit et à la protection de l’environnement

Télécharger le billet au format PDF

Le 2 mai 2021 s’est terminée la 3e session du Cours en ligne, ouvert et massif (CLOM ou MOOC) intitulé «Droit et protection de l’environnement» organisé par l’IFDD, organe subsidiaire de l’OIF, et l’Université Senghor d’Alexandrie.

15 064 apprenants originaires de 46 États et gouvernements membres de l’OIF étaient ainsi réunis depuis le 5 avril 2021 sur la plateforme numérique de l’initiative Objectif 2030
pour suivre les enseignements dispensés. L’objectif était ici de renforcer les capacités des acteurs francophones pour favoriser la promotion et l’enseignement du droit de l’environnement, un secteur qui a eu au fil des années des retombées positives dans plusieurs domaines, mais dont l’application nationale reste souvent insuffisante.

Les apprenants ont ainsi suivi pendant quatre semaines 44 vidéos organisées en six modules de formation. Les cours portaient aussi bien sur les principes fondamentaux du droit de l’environnement que sur sa mise en œuvre, son application aux secteurs de développement ou encore les outils pratiques de protection de l’environnement.

6809 apprenants ayant participé à l’évaluation des connaissances acquises ont de plus obtenu leur attestation de réussite.

Adamou Tairou, du Bénin, témoigne: Grâce à cette formation, j’ai pu comprendre les enjeux auxquels sont exposées les différentes composantes de notre environnement. Car un environnement menacé, mal ou surexploité provoque tant d’incidences sur la vie de l’homme. Ainsi, par cette formation, la protection de l’environnement doit désormais être et demeurer au cœur des débats et analyses de tout genre.

De la même manière, Pierre Marc Baptiste, étudiant haïtien en sciences politiques estime que la formation permet de comprendre que le processus de développement, aussi nécessaire qu’il soit, doit prendre en compte les enjeux environnementaux. De surcroît, nous sommes dans une situation où l’environnement planétaire fait face à de nombreuses difficultés qui mettent notre vie en danger. C’est une nécessité de protéger l’environnement en posant des balises institutionnelles et légales à cet effet.

Hervé Djilo, pasteur camerounais, lui, loue le caractère flexible et dynamique de la formation et déclare: Pour ma première participation je suis sans voix, car j’ai découvert plus que ce que je cherchais et espérais. S’il faut recommencer, je ne vais pas hésiter.

Lui comme d’autres étudiants auront bientôt cette opportunité, puisqu’une nouvelle session de formation débute le 10 mai prochain, cette fois-ci sur l’Évaluation environnementale des politiques et projets de développement. Gageons qu’elle remportera elle aussi un franc succès. L’initiative Objectif 2030 a en effet déjà formé 48057 personnes en 2021 et 166 724 depuis ses débuts en 2017.

Plus d’informations sur les formations et projets accompagnés par la plateforme Objectif 2030