Retour aux publications

La participation publique en évaluation environnementale en Afrique francophone

Télécharger le PDF
Partager Facebook

Sommaire

L’objectif de la participation publique dans l’évaluation environnementale est de permettre aux citoyens de participer à la prise des décisions ayant un impact sur leur qualité de vie. Le public, de plus en plus sensible aux questions liées à l’environnement, doit avoir accès à l’information lui permettant de fonder son opinion et le droit de s’exprimer sur les décisions qui ont une incidence sur sa vie et son milieu. En plus de prendre en compte les préoccupations des communautés dans la réalisation des politiques et des projets de développement, la participation citoyenne permet en même temps de bénéficier des connaissances locales et traditionnelles des populations relativement au milieu physique et au tissu social. Plus que jamais, les États doivent agir en collaboration avec des acteurs de la société civile.

La recherche-action qui a conduit à la production de la présente publication, a démarré en 2010 et a permis de faire l’inventaire des mécanismes existants et de caractériser les expériences nationales en matière de participation citoyenne en évaluation environnementale en Afrique francophone. Cet ouvrage se veut une analyse comparative de ces pratiques. Il permet également de bien cerner ce qu’est la participation publique dans le cadre d’une évaluation environnementale, ses règles et principes, en n’oubliant pas le contexte socioéconomique et culturel des pays africains.

Les équipes nationales qui ont réalisé les bilans par pays ont été d’un apport remarquable dans le déroulement de cette initiative. Les expériences en matière de participation citoyenne en environnement sont nombreuses dans l’espace francophone, même si parfois elles se fondent sur des pratiques traditionnelles informelles comme les réunions de villages, les comités d’usagers et autres.

Nous espérons que les résultats de cette étude, qui n’aurait pu être un succès sans la mobilisation d’un réseau de 54 collaborateurs répartis dans 18 pays de la Francophonie, seront utiles pour améliorer les pratiques nationales de l’évaluation des impacts sur l’environnement, en particulier celles de participation citoyenne.

 

Auteur(s) :
  • Georges Lanmafankpotin, Auxiliaire de recherche,Département de géographie, Université de Montréal
  • Pierre André, Professeur, Département de géographie, Université de Montréal
  • Karim Samoura, Directeur sortant, Secrétariat international francophone pour l’évaluation environnementale (SIFÉE)
  • Louis Côté, Professeur titulaire, École nationale d’administration publique
  • René Beaudet, Secrétaire et directeur général de l’administration et des communications, Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)
  • Michel Bernier, Conseiller aux Affaires internationales, École nationale d’administration publique
Collection : Points de repères 23
Collaborateur(s) :
  • Koassi d’Almeida
  • Benoît Lévesque
  • Moustapha Ngaido
Éditeur(s) :
Directeur de la publication : Fatimata DIA, Directrice de l’IFDD
Comité éditorial : Louis-Noël JAIL, Faouzia ABDOULHALIK, Jacinthe POTVIN
Réalisation :
Diffuseurs :

 

Fiche technique

Pages

162

Tirage

800

Recevoir nos publications de la collection Collection Points de repère par courriel

Autre publication à découvrir

Fiches synthèse sur la gouvernance du développement durable dans les États et Gouvernements membres de la Francophonie

Consulter la publication

Autre publication à découvrir

Forêts et humains : une communauté de destins – ÉTUDE COMPLÈTE

Consulter la publication

Autre publication à découvrir

Un secteur minier responsable

Consulter la publication

L’infolettre de l’IFDD

Inscrivez-vous

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.