Retour aux publications

Océans, mangroves et ressources marines: pour une filière de pêche artisanale durable en zone humide

Télécharger le PDF
Partager Facebook

Sommaire

La pêche est un secteur stratégique pour le Sénégal. Elle joue un rôle essentiel sur les plans économique, social et nutritionnel. Cette filière représente ainsi une source importante de revenus et d’alimentation pour la majorité de la population et la principale origine des apports nutritionnels en protéines d’origine animale. Malheureusement, comme dans la plupart des pays, la durabilité de la pêche au Sénégal est aujourd’hui compromise. La surpêche dans un contexte de libre accès a conduit à la raréfaction des ressources halieutiques, et les principales espèces côtières sont pleinement exploitées, voire surexploitées.

Les nombreuses actions menées en vue d’inverser cette tendance portent notamment sur la réduction de l’effort de pêche, la réglementation des engins ou la mise en place de mesures de gestion spatio-temporelle des activités. Peu d’initiatives ont réellement abouti à des résultats probants et durables, la plupart n’ayant pas adopté de méthodes suffisamment intégrées, qui abordent la problématique de manière participative et inclusive, tout en incorporant également l’approche filière. C’est en cela que se distingue ce projet d’expérimentation d’une filière durable de pêche artisanale dans la commune de Djirnda qui, par ailleurs, a accordé une attention particulière au rôle exercé par les femmes dans cette filière et au rôle des aires marines protégées comme outils de gestion durable de la pêche.

Dans ce contexte, la contribution de ce projet à l’objectif de développement durable (ODD) n° 14, qui vise à conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable – prend tout son sens. En y regardant de près, on se rend compte qu’en réalité cette approche intégrée adoptée par ce projet contribue également à plusieurs autres ODD, entre autres l’élimination de la pauvreté (ODD 1), l’élimination de la faim et la sécurité alimentaire (ODD 2) et la lutte contre les changements climatiques et leurs répercussions (ODD 13).

Il va donc sans dire que la capitalisation des apprentissages issus de ce projet est une initiative d’une grande utilité : les leçons tirées de cette expérience sont d’un intérêt certain non seulement pour les promoteurs du projet, mais également pour tous les acteurs qui interviennent dans le domaine de la pêche et du développement durable au Sénégal, sur l’ensemble du continent et dans le monde en général.

Fiche technique

Numéro

28

Pages

164

Dépôt légal

Bibliothèque nationale du Québec, Bibliothèque et Archives Canada.

Recevoir nos publications de la collection Collection Points de repère par courriel

Autre publication à découvrir

Un secteur minier responsable

Consulter la publication

Autre publication à découvrir

La gouvernance du développement durable dans la Francophonie – Sommaire

Consulter la publication

Autre publication à découvrir

Forêts et humains : une communauté de destins – ÉTUDE COMPLÈTE

Consulter la publication

L’infolettre de l’IFDD

Inscrivez-vous

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.