Blogue 1 mars 2022 Nicolas Biron
Partager Facebook

Anticosti candidate au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Nicolas Biron

Publié par
Nicolas Biron

Après cinq ans de travail acharné, Anticosti a officiellement déposé, début février, sa candidature pour être reconnue au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’île d’Anticosti est un lieu unique au monde. L’un des meilleurs laboratoires naturels sur la planète, offrant « un regard exceptionnel sur une période cruciale, la première extinction massive du vivant, à la fin de la période géologique de l’Ordovicien, il y a environ 445 millions d’années », selon la Mairesse, Hélène Boulanger. L’ile revêt une valeur universelle exceptionnelle pour ses caractéristiques géologiques, stratigraphiques, fossilifères, en plus de présenter d’autres attributs historiques et culturels. L’entièreté de la zone concernée se trouve en zone protégée. Anticosti est le seul site du Québec inscrit sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le premier Ministre du Québec, tout comme les représentants de communautés des Premières Nations présents à l’évènement de dépôt de candidature, ont rappelé  le  « devoir de préserver les richesses de l’île pour les générations futures », et la nécessité de protection de mise en valeur du patrimoine, dans un objectif de développement durable.

Car c’est bien de cela dont il s’agit, au bout du compte : du développement durable de l’île d’Anticosti.

La reconnaissance du Patrimoine mondial de l’UNESCO représente un pas de plus dans la protection de l’île. Elle incarne aussi la vision d’Anticosti et la volonté de la communauté et de l’ensemble des parties prenantes de protéger les endroits exceptionnels et de partager les savoirs.

Ce projet apportera des changements indéniables pour Anticosti, notamment le développement d’infrastructures, l’accroissement du tourisme, l’établissement de nouveaux arrivants, le logement, le transport, la création d’emplois locaux, le développement de nouvelles activités économiques, la création d’un centre d’interprétation de calibre international, etc.

Ces enjeux sont tous intimement liés aux Objectifs de développement durable (ODD). Vie terrestre, préservation des écosystèmes (ODD15). Villes et communautés durables (ODD11). Travail décent et croissance économique (ODD8). Innovation et infrastructures (ODD 9). Consommation et production responsable (ODD12). Partenariats (ODD 17). Etc.

C’est pourquoi l’IFDD est fier d’avoir contribué à l’élaboration du dossier de candidature d’Anticosti au Patrimoine mondial de l’UNESCO, en réalisant avec le comité de pilotage un exercice de priorisation des cibles des ODD, à l’aide d’outils développés par la Francophonie.

« En adoptant le Programme de développement durable à l’horizon 2030, les États Membres de l’ONU se sont engagés à travailler en étroite collaboration avec les autorités locales et régionales pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable. Depuis 2015, les métropoles, les petites villes, les régions et leurs associations s’emploient activement à adapter le programme aux conditions locales, à rapprocher les objectifs des populations qu’elles desservent et à s’en servir comme outil de planification et d’exécution. » (Nations Unies)

Les résultats de la priorisation des cibles des ODD, dans le contexte de l’île d’Anticosti, vise le double objectif de mettre à jour le plan de développement durable de l’île, et de bonifier le dossier de candidature. Ce projet est ainsi une démonstration concrète que la culture est bel et bien le 4e pilier du développement durable, concept défendu et appliqué par la Francophonie depuis plusieurs années.

Une décision de l’UNESCO est attendue en 2023, au bout d’un processus d’analyse d’une durée de 18 mois. D’ici-là, l’IFDD demeure engagé auprès d’Anticosti pour l’appuyer dans l’élaboration de son nouveau plan de développement durable. En effet, Anticosti doit se préparer dès aujourd’hui par l’engouement que la candidature au Patrimoine mondiale a déjà créé. Elle doit aussi démontrer qu’elle a ont les capacités à mettre en œuvre ses engagements en matière de préservation, protection et mise en valeur durable de l’île.

L’IFDD tient donc à féliciter chaleureusement  l’ensemble des partenaires et parties prenantes à ce projet. Nous sommes heureux de mettre à disposition des collectivités locales des outils méthodologiques pour la planification et la priorisation des cibles des ODD, engagés à bâtir une Francophonie durable.

L’infolettre de l’IFDD

Inscrivez-vous

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.