Retourner aux articles

La Francophonie soutient un tourisme durable au Vanuatu

Télécharger le billet au format PDF

L’Université Nationale de Vanuatu a accueilli les 21 et 22 avril 2021, au sein de son campus, un atelier de travail sur la promotion d’un tourisme résilient et durable au Vanuatu. Cette activité a bénéficié de l’appui technique de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), de la Représentation régionale de l’OIF en Asie-Pacifique et de l’appui financier de la Principauté de Monaco. L’atelier faisait suite à un séminaire de formation virtuelle sur le tourisme durable, au bénéfice des étudiants de l’Université Nationale de Vanuatu, en juillet 2020.

Près d’une quarantaine de personnes ont pris part à cet atelier, avec la participation des étudiants de deuxième et troisième année en licence bilingue français-anglais, des membres du corps enseignant de l’Institut de formation australien, des membres du secteur touristique privé et des représentants des institutions touristiques locales.

Les travaux ont débuté par les mots d’introduction du Président de l’Université Nationale de Vanuatu, Mr Jean-Pierre Nirua et du Représentant régional de l’OIF pour l’Asie-Pacifique, Monsieur Chékou Oussouman.

Durant les deux jours de l’atelier, les participants ont pu se familiariser au concept de tourisme durable, aux agendas internationaux sur le développement durable, comme le Programme 2030, ainsi qu’aux cadres de planification nationale existant au Vanuatu (Plan National de Développement Durable 2016-2030 de Vanuatu ou le « Plan du Peuple »).

Des études de cas sur les bonnes pratiques en matière de tourisme durable (Seychelles et les Palaos) ont été présentées,
afin de mieux cerner les enjeux et les défis des petits États Insulaires en développement (PEID). Les discussions ont permis d’initier une réflexion sur la mise en place d’un label sur le tourisme durable.

Fort heureusement, la pandémie de la Covid-19 a eu peu d’impacts sanitaires au Vanuatu, avec seulement trois cas d’enregistrés aux frontières et immédiatement placés en quarantaine. Cependant, avec la fermeture des frontières, le ralentissement du tourisme a eu des impacts économiques importants. Le présent atelier a donc été l’occasion pour les délégués des institutions nationales, du département du tourisme et de l’Office du Tourisme de Vanuatu de proposer des approches idoines pour s’orienter vers un tourisme plus résilient et durable. Deux documents stratégiques ont été identifiés pour relancer durablement ce secteur
: la Politique Nationale de Tourisme Durable, et la Stratégie Nationale de Tourisme Durable.

Les étudiants présents à cet atelier ont su tirer profit des expériences des professionnels du secteurs du tourisme, grâce à des sessions de travail interactives. De la préservation de l’environnement sous-marin, l’une des attractions touristiques fortes du Vanuatu, à la protection de l’emploi local en temps de crise économique avec la Covid-19, les étudiants ont suivi avec beaucoup d’intérêt les différentes présentations. L’atelier s’est terminé par une visite de terrain.

L’Institut de la Francophonie pour le développement durable remercie et félicite l’Université Nationale de Vanuatu, les institutions étatiques, le secteur touristique privé de Vanuatu, et les experts locaux pour leur précieuse contribution au succès de cette activité, en faveur de la promotion d’un tourisme durable au Vanuatu.