Partager Facebook

Solutions intégrées et transformatrices pour la restauration des sols

Lionelle Ngo-Samnick

Publié par
Lionelle Ngo-Samnick

L’évènement parallèle à la CdP15 sur la désertification portant sur les Solutions intégrées et transformatrices pour la restauration des sols a été organisé le 11 mai 2022 de 14 heures à 15 heures (UTC) sur le e-pavillon de la Francophonie.

Depuis 2017, l’Institut de la Francophonie pour le développement durable a soutenu des dizaines de projets citoyens en faveur de la protection de l’environnement dont plusieurs avaient pour but de contribuer à la restauration des terres.

Dans la commune de Loga au Niger, le projet d’appui à l’agroforesterie a permis de réaliser des milliers d’ouvrages de collecte des eaux de ruissellement, de confectionner des centaines de systèmes de réhabilitation de la productivité des terres pauvres et de restaurer plus de 70 ha de terres dégradées par la plantation de plus de 10 mille arbres afin de soutenir durablement la production agricole. Dans la localité d’Olologue en Mauritanie, grâce à l’installation d’une pompe solaire, une centaine de femmes d’une coopérative rurale ont considérablement accru leur rendement en doublant le nombre de campagnes agricoles dans l’année. Avec la pompe solaire, l’irrigation agricole est devenue plus facile et moins pénible. C’est également le cas dans les oasis de Kébili où l’implantation d’une station de pompage photovoltaïque contribue à la réduction de la salinité, l’hydromorphie et la sédimentation du sol oasien par la couverture du déficit organique de l’oasis permettant d’assurer la pérennité d’une agriculture biodynamique. À Madagascar, une forêt comestible participe à transformer les paysages ruraux et à stabiliser les terres agricoles. De même, à Massenya au Tchad, un micro-barrage à Massenya améliore la vie des populations grâce à la restauration des terres favorisée par une couverture végétale permanente.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à travers son organe subsidiaire l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable, souhaite présenter en marge de la 15e Conférence des Parties sur la désertification, cinq solutions citoyennes mises en place en matière de restauration des terres pour favoriser la résilience climatique des agroécosystèmes alimentaires et assurer un développement agricole intégré et durable.

Une trentaine de participants sur les 144 inscrits ont participé à cet événement parallèle.

 

Intervenant(e) s

Modération : Madame Lionelle Ngo Samnick, Spécialiste de programmes, Institut de la Francophonie pour le développement durable

  • À Madagascar, une forêt comestible pour freiner la dégradation des terres, par Madame Mboahangy Andriamihamisoa, Sécrétaire générale de l’association Green Art Soa
  • En Mauritanie, une pompe solaire améliore la production agricole par Monsieur Mamadou Ba, Président de l’association Assistance Communautaire
  • Au Niger, des arbres et des ouvrages antiérosifs pour redonner vie à la terre par Monsieur Abdou Mamane Zabeirou, Coordinateur de l’association Jeunesse Ecologie et Développement Durable
  • Au Tchad, un micro-barrage améliore la qualité des sols par Madame Ramada Abderahim Ndiaye, Fondatrice, Résilience Tchad
  • En Tunisie, une station de pompage photovoltaïque pour réduire la salinité, l’hydromorphie et la sédimentation des sols des oasis par Monsieur Ali Benhmidene, Président, association Tunisienne d’Energie d’Eau et d’Environnement

 

 

L’infolettre de l’IFDD

Inscrivez-vous

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.