Intervention 9 avril 2020 Afrique Centrale
Partager Facebook

Genre et gestion durable des forêts du Bassin du Congo

Les femmes, actrices majeures de la gestion durable des forêts d’Afrique centrale

Contexte et enjeux

Les forêts denses d’Afrique centrale, essentiellement composées des forêts du Bassin du Congo, constituent le deuxième massif forestier du monde après celui de l’Amazonie en Amérique du Sud. Avec une superficie de 228 millions d’hectares, elles représentent environ 57% de la superficie totale de la région et regorgent d’énormes potentialités forestières en termes de diversité biologique. Toutefois, au cours des dernières décennies, ces formations forestières ont subi d’importantes dégradations qui mettent à mal le développement socioéconomique et culturel de ces Etats. Les facteurs institutionnels et de gestion, associés aux changements climatiques, à l’intensité des activités humaines, ainsi qu’à la faiblesse des revenus des populations, ont des conséquences directes et indirectes sur ces complexes forestiers. Cette situation est d’autant plus préoccupante que les populations les plus vulnérables des milieux ruraux ont une forte dépendance vis-à-vis des ressources forestières, en particulier des produits forestiers non ligneux (PFNL), pour leur subsistance et leur revenu. Convaincue que la pauvreté a un visage féminin dans les zones rurales et péri-urbaines de ces pays, l’OIF souhaite soutenir les efforts des femmes en tant que force active : elles contribuent grandement à la gestion durable des forêts à travers la collecte, la transformation et la commercialisation des ressources naturelles.

Résumé

Piloté par le Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale (BRAC), le projet a pour objectif de promouvoir et de valoriser des initiatives féminines de gestion durable des forêts du Bassin du Congo. Destinée à des organisations non gouvernementales (coopératives, associations, organisations communautaires de base, etc.), cette initiative permet de soutenir des démarches pertinentes portées par les femmes pour relever les défis environnementaux globaux, tout en répondant aux besoins locaux de développement durable. Les projets soutenus portent sur les thématiques liées à la gestion durable des forêts d’Afrique centrale, à la valorisation des ressources naturelles (notamment les produits forestiers non ligneux) et au soutien à l’autonomisation des femmes dans le cadre des filières forestières. Ils apportent en outre des réponses concrètes aux enjeux de valorisation durable et de préservation des forêts, tout en veillant à concilier à la fois les enjeux de gestion durable et ceux d’amélioration des conditions sociales et économiques des femmes.

Modalités de soumission

  • Les propositions synthétiques rédigées en français ont été soumises sur la plateforme www.objectif2030.org avant le 15 avril 2020.

Sélection des projets

Le processus de sélection des projets s’est déroulé en quatre phases : l’enregistrement des 200 candidatures, le mentorat de 55 projets présélectionnés, la validation des 6 projets les plus pertinents et la sélection finale de 3 projets par une commission de sélection.Les trois (03) projets à fort potentiel développés par des associations de femmes respectivement au Cameroun, en RDC et au Rwanda ont reçu une approbation pour être financés chacun à hauteur d’un montant maximal de 10 000 euros. Il s’agit des projets:

Plus d’information sur cette sélection en cliquant sur ce lien.

Responsable de l’opération : SORGHO Delwendé Brice Rodrigue

Résultats attendus

Les résultats attendus de cette opération sont:

  • Au moins trois projets portant sur les femmes et la gestion durable des forêts sont soutenus
  • Un programme structurant permettant de mettre en échelle les projets soutenus est conçu.

Les critères d’éligibilité sont les suivants :

  • Être une organisation à but non lucratif (association, coopérative, organisation communautaire de base, etc.) légalement basée dans l’un des 10 pays d’Afrique centrale membres de l’OIF: Burundi, Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Tchad.
  • Disposer obligatoirement d’un compte bancaire au nom de l’organisation.
  • Avoir déjà élaboré et mis en œuvre un projet de développement durable en faveur des femmes et de la gestion durable des forêts.
  • Être capable de mobiliser les ressources et les partenaires nécessaires à la mise à l’échelle du projet soutenu au niveau national.

Les projets répondent aux exigences suivantes :

  • Contribuer à la promotion de la gestion durable des forêts par les femmes dans les pays ciblés.
  • Présenter un caractère novateur en matière de gestion durable des forêts, tout en générant des revenus pour les femmes en lien avec la gestion des ressources naturelles et à la valorisation de l’environnement.
  • Avoir des résultats visibles, rapides (durée de mise en œuvre de 6 mois maximum) et qui changent concrètement la vie des femmes. Un accent devra être mis sur l’utilité et la cohérence globale de la proposition, de même que sur la viabilité, l’impact quantitatif et qualitatif des projets, etc.
  • La demande de financement ne doit pas excéder 10 000 euros. Les frais de voyages, de publications, de formations, de fonctionnement ou de gestion ne sont pas financés dans le cadre de cette initiative.
  • Prévoir un apprentissage actif qui renforce les compétences pratiques, l’appropriation et la pérennisation des acquis positifs du projet par les parties prenantes locales.
  • Le projet doit avoir un calendrier des activités clés à réaliser au plus tard le 15 novembre 2020.

Phases de l'intervention

Janvier à février 2020

Février à avril 2020

Avril à mai 2020

Mai à novembre 2020

Novembre à décembre 2020

3

projets mis en oeuvre

3 000

femmes bénéficiaires

3

espaces forestiers protégés

1

initiative structurante conçue

En savoir plus

  • Afrique centrale : l’OIF soutient 3 initiatives féminines de gestion durable des forêts et d’autonomisation des femmes au Cameroun, en RDC et au Rwanda

    En savoir plus
  • En RDC, les vertus de la culture des pleurotes

    En savoir plus
  • Au Cameroun, gérer durablement la forêt d'Angossas

    En savoir plus

Actions structurantes de terrain

Technologies et innovations environnementales

Intervention En savoir plus

L’infolettre de l’IFDD

Inscrivez-vous

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.