Blogue 20 décembre 2021 Lionelle Ngo-Samnick
Partager Facebook

Première revue annuelle du PDTIE à Yaoundé

Lionelle Ngo-Samnick

Publié par
Lionelle Ngo-Samnick

À la fin de la première année de mise en œuvre du « projet de déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réduction de la pauvreté » (PDTIE), l’Institut de la Francophonie pour le développement durable et ses partenaires nationaux (Université Kongo en RDC, Eden Africa et Ingénieurs Sans Frontières au Cameroun) ont pris le temps de présenter les 16 et 17 décembre 2021 les faits saillants et les réalisations annuelles au comité de pilotage réunissant les représentants des administrations parties prenantes du projet. Une vingtaine de participants y ont pris part.

La synthèse des activités réalisées au courant de l’année ainsi que les résultats qui en découlent, suivis d’échanges sur la méthodologie d’intervention, ont permis d’identifier les défis majeurs et de définir de façon concertée des pistes de solution.  Ces éléments permettent d’esquisser la teneur du rapport annuel du PDTIE qui soutient l’atteinte progressive des objectifs attendus du projet.

Le plan d’action 2022 a également été proposé par l’équipe du projet et enrichi par les autres participants. Afin de peaufiner l’approche inclusive du PDTIE, des pistes d’inflexion ont été envisagées pour renforcer l’action du comité de pilotage et co-construire des synergies nationales et régionales avec le PDTIE.

Que révèle le bilan annuel du PDTIE ?

De façon globale, les équipes nationales ont été mises sur pied dès le début du projet au Cameroun et en RDC. Sept (7) appels d’offres et de candidature ont été publiés sur le site internet de l’IFDD ainsi que dans les médias nationaux camerounais et congolais, et permettent de soutenir la mise en place progressive des bureaux nationaux du PDTIE à Yaoundé et à Kinshasa. En outre, les comités de pilotage nationaux ont été mis sur pied avec huit points focaux des ministères parties prenantes du PDTIE par pays.

L’étude de référence a été effectuée par quatre chercheurs (deux de chaque pays). Cette étude sera réajustée dans un format plus accessible et publiée au courant de l’année prochaine. La matrice du cadre logique a été actualisée et validée par les partenaires financiers du PDTIE. Le plan de communication, également, a été élaboré et adopté. Le manuel de procédures, lui, est en cours de validation.

L’atelier de lancement officiel du PDTIE s’est tenu les 27 et 28 septembre 2021 à Kinshasa en RDC sous format hybride avec la participation en présentiel d’une quarantaine de représentants d’administrations clés.

Pour ce qui est du mécanisme de soutien financier aux tiers, les lignes directrices ont été élaborées et deux appels à propositions ont été successivement lancés.

  • Le 1er, organisé du 20 mai au 20 septembre 2021, avec la tenue de la réunion du premier jury de sélection les 29 et 30 septembre 2021 à Kinshasa en RDC, a permis d’octroyer six subventions d’une valeur globale de 1,26 millions d’euros soit 46 % de l’enveloppe disponible.
  • Le 2e a été organisé du 13 octobre au 13 décembre 2021, avec la tenue de la réunion du jury de sélection les 14 et 15 décembre 2021 en prélude de la revue annuelle. Les résultats de cet appel seront publiés au 1er trimestre 2022.

Deux sessions de formation gratuites et certifiantes ont été organisées en ligne avec plus de 32 000 apprenants sur la plate-forme objectif2030 : une sur les métiers de l’environnement du 11 octobre au 21 novembre 2021, une autre, se chevauchant avec la première, du 08 novembre au 19 décembre 2021 sur les technologies de l’environnement.

 

Visite de terrain

À l’issue des travaux en salle, les participants ont visité le 17 décembre 2021 l’Institut de la recherche agricole pour le développement (IRAD) et le Salon International de l’Artisanat du Cameroun (SIARC). Ces visites ont permis de découvrir deux laboratoires (sol et agroalimentaire) et de s’entretenir avec le directeur adjoint et les chercheurs de l’IRAD sur les infrastructures de recherche, les enjeux majeurs et les collaborations existantes en Afrique centrale. Par ailleurs, les participants ont pu échanger avec les innovateurs et les artisans présents au salon sur l’innovation inclusive et appliquée.

 

Le comité de pilotage s’est réjoui de l’avancée du PDTIE, qui est une belle opportunité pour la recherche et l’innovation en faveur du développement durable dans le Bassin du Congo. Les résultats obtenus en 2021 sont satisfaisants et encourageants. L’espoir d’en faire davantage en 2022 est légitime avec la consolidation des synergies qui se renforcent autour du PDTIE.

L’infolettre de l’IFDD

Inscrivez-vous

Tree illustration

Ce site web utilise les cookies

Nous vous informons que ce site utilise des cookies pour assurer que notre site est conviviale et pour garantir une expérience optimale. En poursuivant sur ce site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité.