Retourner aux articles

Seize pays de la Francophonie prennent activement part aux travaux d’élaboration de normes internationales

Télécharger le billet au format PDF

Comité de normalisation sur l’économie circulaire ISO/TC 323.

18 juin 2020. Seize pays de la Francophonie ont virtuellement pris part cette semaine aux travaux de la 2e réunion plénière du Comité de normalisation sur l’économie circulaire ISO/TC 323, visant l’élaboration de normes internationales en la matière. Il s’agit de la Belgique, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Canada, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, France, Haïti, Luxembourg, Mali, Maurice, Rwanda, Sénégal et de la Suisse.

Cette forte présence francophone est rendue possible grâce aux efforts concertés du Réseau Normalisation et Francophonie (RNF) et de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). De façon plus spécifique, la contribution technique et financière de l’IFDD, de l’ordre de 50000€, aura notamment permis d’organiser avec le RNF des séminaires de formation afin d’optimiser la participation des organismes nationaux de normalisation, et d’élaborer un guide pratique en français.

Pour le directeur de l’IFDD, monsieur Jean-Pierre Ndoutoum, le format anglophone des travaux du Comité ISO représente un défi pour de nombreux pays francophones. Pourtant, explique-t-il « l’économie circulaire, où les matières premières et l’énergie sont issues de sources renouvelables et où les déchets sont réutilisés, est une nécessité pour la Francophonie et soulève des enjeux bien spécifiques. Le soutien de l’IFDD et du RNF est déterminant afin que les travaux de l’ISO/TC 323 répondent le plus adéquatement possible aux attentes et besoins des pays et des jeunes entreprises francophones».

« La forte présence de nos membres témoigne de la ferme détermination de la Francophonie à contribuer au développement d’un cadre normatif qui contribuera à l’atteinte des objectifs de développement durable. Par cette participation en grand nombre, la Francophonie fait une fois de plus la démonstration de sa volonté ferme de s’élever au rang des leaders internationaux dans le développement de la normalisation et du partage des meilleures pratiques », déclare la secrétaire générale du RNF, Mme Marie-Claude Drouin.

De nouvelles normes pour réutiliser ou transformer, et non gaspiller

Les travaux du Comité ISO/TC 323, visent l’élaboration de cadres de référence, de recommandations et d’outils, et a pour ambition de proposer un modèle d’économie circulaire applicable pour tous les types d’organisation et de projet, peu importe sa taille et sa localisation dans le monde.

Rappelons que le comité technique sur l’économie circulaire a été mis en place par l’ISO en 2018 à la suite d’une proposition de l’Association française de normalisation (AFNOR), un des membres fondateurs du RNF. Pour en apprendre davantage sur ces travaux de normalisation, cliquer ici.

Réseau Normalisation et Francophonie

Le RNF a pour mission de faire de la normalisation un pilier de la vitalité économique de la Francophonie. Regroupant 28 pays francophones, il agit concrètement pour informer, sensibiliser et former les entrepreneurs et les professionnels à la normalisation.

Institut de la Francophonie pour le développement durable

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) compte 88 États et gouvernements membres et observateurs sur les 5 continents. Organe subsidiaire de l’OIF, l’Institut de la Francophonie pour le développement durable a pour mission de développer la coopération au service de la transition énergétique et du développement durable.

Sources:

Nicolas Biron, Institut de la Francophonie pour le développement durable – nicolas.biron@francophonie.org – Téléphone: 418-692-5727, poste 8224

Stéphane Dion, Réseau Normalisation et Francophonie – sdion@associationrnf.org